2016, année charnière pour la Consommation Responsable ?

2016, année charnière pour la Consommation Responsable ?

chiffres-consommation-responsable-2016
Lisibilité
by Elisabeth Laville Elisabeth Laville
A- A A+

L’Observatoire de la Consommation Responsable Mes Courses pour la Planète publie aujourd’hui l’édition 2016 de son rapport « Les Chiffres de la Consommation Responsable ». Objectif : faire le point sur l’état et l’évolution du marché de la consommation responsable, non pas tel qu’il apparaît dans les études habituelles sur les intentions d’achat des consommateurs, mais de manière complémentaire avec celles-ci, en présentant les chiffres effectifs de ventes des produits responsables et offres alternatives sur différents marchés, de l’alimentation à l’habitat, en passant par la mobilité ou les produits financiers. Elisabeth Laville, co-fondatrice de l’Observatoire, décrypte les résultats de cette étude.

Hausse spectaculaire des ventes de produits bio et de produits équitables, consolidation et structuration du marché de la consommation collaborative, attachement au local et au Made in France : l’année 2016 serait-elle une année faste pour la consommation responsable ? De l’alimentation aux transports en passant par les produits courants, le marché de la consommation responsable poursuit sa progression sur de nombreux secteurs.

Alimentation : les produits bio, équitables et végétariens se distinguent

Les Français semblent bel et bien déterminés à consommer mieux. La dernière étude de Greenflex « Les Français et la consommation responsable » révèle que, pour la moitié d’entre eux, consommer responsable, c’est avant tout « consommer autrement » et non « consommer moins ». L’essor spectaculaire du marché des produits issus de l’agriculture biologique illustre ce qui est désormais une tendance de fond : avec un chiffre d’affaires record de 5,5 milliards d’euros, la bio en France est en croissance de 14,7% par rapport à 2014 (source : Agence Bio).

Le marché des produits du commerce équitable tire lui aussi son épingle du jeu avec un chiffre d’affaire en progression de 18% (source : Plate-Forme pour le Commerce Equitable). Un engouement qui se traduit dans le panier des consommateurs français : en 2015, le panier moyen par habitant atteint 9,96 € contre 7,5€ en 2014, soit une augmentation de près de 32% et près du double du panier moyen en 2012 ! Mais ce n’est rien comparé à nos voisins suisses chez qui le panier moyen par consommateur est de 58€ ! En France, le marché du commerce équitable n’est pas encore arrivé à maturité, ce qui laisse espérer une très forte marge de progression.

La convergence des produits équitables avec la bio est également à mentionner : depuis 2012, la vente de produits bio-équitables au sein des ventes de produits issus du commerce équitable Sud-Nord est en constante progression (de 63% en 2012 à 71,2% en 2015). Et 100% des produits du commerce équitable Nord-Nord sont bio !

Soulignons également que les ventes de produits végétariens et simili-carnés sont significatives. Face aux scandales sanitaires des dernières années, aux récentes vidéos chocs révélant des conditions d’élevage contraires au bien-être animal et aux alertes de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la probable cancérogénicité de la viande rouge et de la viande transformée, les Français montrent une défiance croissante envers la viande qui stimule le marché des produits végétariens et des simili-carnés. Ce marché a ainsi progressé de 12% en valeur sur l’année achevée fin septembre 2015, pour atteindre 16 millions d’euros de chiffre d’affaires (source : Cabinet IRI).

Course folle pour les solutions de mobilité douce et partagée

L’attrait des Français pour la mobilité douce se confirme. Les ventes de vélos à assistance électrique (VAE), en particulier, se sont envolées l’année passée : plus de 100 000 VAE ont été vendus, soit une augmentation de 31% par rapport à 2014 (source : Univélo). La petite reine électrique s’est semble-t-il fait une place de choix dans les habitudes de mobilité des citadins. Tout comme le vélo-partage dont le taux d’utilisation, chez les villes proposant ce service, continue sa progression : le service de vélo-partage parisien Vélib’, qui a soufflé ses 8 bougies en 2015, est définitivement rentré dans le paysage francilien et compte désormais plus de 290 000 abonnés, soit une augmentation de 11% par rapport à 2014.

Le succès du covoiturage, porté par BlaBlaCar, leader sur le marché, ne se dément pas. Le service, loin de séduire une tranche bien précise de la population, satisfait au contraire un public hétérogène. Si l’âge moyen des nouveaux membres est de 34 ans en 2015, les plus de 35 ans représentent 36% des inscrits de ce qui est aujourd’hui la plus grande communauté de covoiturage au monde. A noter que 5% de cette communauté a aujourd’hui plus de 60 ans, révèle dans un sondage BlaBlaCar. Depuis cinq ans, la croissance du nombre d’inscrits sur le site est d’ailleurs la plus rapide chez les sexagénaires pour qui la fiabilité et la simplicité d’usage de la plateforme, en plus du bouche-à-oreille, apportent un gage de confiance supplémentaire.

Les produits financiers vertueux séduisent

consommation responsable 2016Investissement socialement responsable, épargne solidaire, financement participatif… le marché de la finance responsable se développe largement. Depuis plusieurs années, le marché de l’Investissement Socialement Responsable affiche une belle croissance.

On l’oublie souvent mais les banques et autres opérateurs de finance peuvent avoir des impacts positifs sur les volets sociaux et environnementaux. Par des contributions financières fléchées, ils peuvent aider à supporter directement ou indirectement des projets de développement local, d’urbanisme ou encore de transport.

Les encours comptabilisés sous la bannière de l’investissement responsable concernent l’ensemble des gestions intégrant des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Les encours des fonds ISR s’élèvent en 2015 à 746 milliards d’euros en France, soit une progression de 29% par rapport à 2014 (source : Centre de recherche de Novethic et le Forum pour l’Investissement responsable) !

L’épargne solidaire n’est pas en reste et affiche depuis plusieurs années une progression stable (8,46 milliards d’euros d’encours au 31 décembre 2015, soit +23,7% par rapport à 2014, source : Finansol). Aujourd’hui, plus d’un million de Français épargnent solidaire.

Enfin, le montant des fonds collectés en France par les plateformes de financement participatif (don, prêt et investissement) a doublé entre 2014 et 2015 pour atteindre 296,8 millions d’euros. Belle croissance pour ce marché qui était inexistant ou presque il y a encore quelques années !

Retrouvez le rapport complet !