5 astuces pour mieux se déplacer et mieux agir au travail au quotidien

5 astuces pour mieux se déplacer et mieux agir au travail au quotidien

5-conseils-deplacement-travail
Lisibilité
by Clément Fournier Clément Fournier
A- A A+

Découvrez 5 gestes pour réduire l’impact de vos déplacements professionnels et de votre travail en général ! 

Et si vous étiez plus responsables, plus écolo, plus durables au travail ? C’est pour vous y aider qu’existe la No Impact Week. L’idée : une semaine de sensibilisation et d’action au développement durable dans les entreprises. Chaque journée de cette semaine, c’est un thème en lien avec le développement durable : mieux manger, économiser les ressources et l’énergie, mieux recycler…. Pour chacun de ces thèmes, nous vous proposons 5 gestes ou astuces simples pour vous aider dans cette démarche.

Après nos 5 astuces pour mieux manger au bureau, nos 5 gestes pour économiser l’énergie et les ressources au travail, voici 5 astuces pour mieux se déplacer et mieux travailler ! Article réalisé en partenariat avec Riposte Verte, conseil et bonnes pratiques éco-responsables au travail.

1- Opter pour une journée “télétravail” !

Le télétravail, c’est une solution à la fois écologique, socialement responsable et qui booste la productivité des salariés. En effet, plusieurs études ont prouvé que les salariés qui télétravaillent régulièrement sont plus performants que la moyenne, notamment grâce au temps et au stress économisé en évitant la galère des transports. Outre l’aspect écologique (en restant chez soi, pas de voiture à prendre pour aller au travail), le télétravail permet aussi de mieux gérer l’équilibre vie privée / vie professionnelle.

Le problème c’est que bien souvent, en entreprise il est difficile de faire passer l’idée du télétravail. Les peurs sont nombreuses : peur que l’employé ne travaille pas de chez lui, peur que le travail en équipe soit compliqué par le fait de ne pas être dans les mêmes locaux, peur que cela soit moins productif. Alors le mieux est de commencer doucement, en testant le télétravail une fois de temps en temps (une fois par mois par exemple) puis en augmentant la fréquence en fonction des résultats et des besoins. Et si vos collaborateurs ne sont pas convaincus par l’idée, faites leur lire notre article : “Pourquoi le télétravail est l’avenir des entreprises productives et écologiques ?”.

Télétravail Avantages Performance

Le télétravail améliore les performances

2 – Pensez au covoiturage dans votre entreprise

Comme le télétravail, le covoiturage est une pratique très intéressante sur le plan écologique ou sur le plan de la cohésion des équipes. Mais comme pour le télétravail, c’est aussi une pratique encore trop peu courante dans les entreprises. En effet, difficile pour les salariés de savoir avec qui faire du covoiturage, comment le faire, difficile aussi de changer ses habitudes de transport. Pourtant, avec le covoiturage, on peut non seulement économiser du carburant, de l’argent et éviter des pollutions inutiles, mais en plus, cela peut permettre à des salariés d’une même entreprise d’apprendre à mieux se connaître. Alors pour aider au développement du covoiturage dans l’entreprise, voilà quelques idées :

  • Créer une plateforme de covoiturage : par exemple sur l’intranet ou via un document partagé, chaque salarié peut entrer ses coordonnes et ses horaires afin de voir avec qui il pourrait faire du covoiturage
  • Organiser des concours photo : la plus belle photo de collaborateurs en covoiturage remporte le concours !

3 – Organiser des ateliers “mobilités alternatives”

Mieux se déplacer au travail c’est aussi favoriser la mobilité alternative ! Comment ? En organisant par exemple :

  • Des ventes de vélo / rollers / trottinettes ou skates d’occasion ! Il existe de nombreux partenaires spécialisés qui peuvent organiser ce type de prestations, et permettent aux salariés d’essayer de nouveaux mode de transports
  • Des ateliers de réparation pour ces modes de transport (toujours avec des partenaires spécialisés)
  • Organiser des courses d’entreprise en roller pour faire découvrir ce mode de transport
  • Faire des animations autour du thème des mobilités douce, par exemple un quizz “Passe ton permis piéton” permettant de faire réviser les bonnes pratiques de la mobilité piétonne

 

Avec ce type d’animation, une entreprise peut agir et favoriser les mobilités douces et alternatives, qui ont un impact beaucoup moins important sur l’environnement et qui permettent bien souvent de préserver la bonne santé des collaborateurs.

4 – Digitaliser son travail et réduire sa consommation de papier

Pour réduire son empreinte sur l’environnement, la digitalisation peut être une bonne solution ! Par exemple, au lieu d’imprimer des dizaines de dossiers et de papiers pour votre travail, avez-vous pensé à les utiliser de façon digitale ? Grâce aux clouds et aux espaces de partage, il est désormais possible d’avoir accès à tous ses dossiers partout juste en quelques clics. Les mobiles permettent même de lire tous ces documents ! C’est valable pour vos dossiers mais aussi pour vos papiers administratifs (vos fiches de paie, vos contrats de travail, etc…). Et dans le cas où ça n’est pas possible, on peut aussi choisir des alternatives plus responsables au papier, comme les papiers certifiés écologiques ou le papier recyclé !

Grâce à la digitalisation, vous pouvez économiser des quantités importantes de papier. Mais ce qui est encore plus important, c’est que derrière ce papier que vous économisez, il y a aussi des quantités énormes d’eau et d’énergie qui ont servi à le fabriquer. Dans ce domaine, chaque geste compte donc ! Alors profitez de vos outils digitaux (tous les travailleurs en ont désormais) pour alléger l’impact de votre travail sur la planète !

Pour plus d’informations, voir notre article : “Comment réduire l’impact du papier au travail ?”

5 – Apprendre à mieux utiliser les outils numériques

Saviez-vous que malgré tout, le digital n’est pas forcément toujours écologique ? En effet, si l’on regarde l’impact environnemental d’internet, ou encore l’empreinte environnementale numérique des salariés, on se rend vite compte que les outils numériques ont aussi de graves conséquences sur l’environnement.

Pourtant, il existe de nombreux gestes qui permettent de réduire cet impact. Par exemple, éteindre son ordinateur (et les prises multiples sur lesquelles il est branché) chaque soir en partant du travail, l’éteindre à la pause déjeuner, ou ajuster la luminosité de son écran pour qu’il consomme moins d’énergie sont autant de manière de réduire un pas après l’autre son empreinte environnementale liée aux outils numériques. Mais il existe de nombreux autres gestes à adopter :

  • Éviter les mails inutiles, éviter les pièces jointes qui surchargent les mails lorsque ce n’est pas nécessaire, éviter de charger ses e-mails avec des images
  • Supprimer régulièrement vos mails et fichiers inutilisés de vos espaces de stockage en ligne
  • Éviter de multiplier les requêtes sur les moteurs de recherche

Il existe des dizaines d’éco-gestes à mettre en place lorsque vous utilisez le numérique, n’hésitez pas à consulter notre article “L’empreinte environnementale numérique des salariés et comment la réduire ?”.

 

Alors, prêts à essayer ?


Article réalisé en partenariat avec Riposte Verte (conseil et bonnes pratiques pour un bureau plus responsable)

Logo RIPOSTE VERTE_small