AXA : quel impact environnemental au quotidien ?

AXA : quel impact environnemental au quotidien ?

Featured Video Play Icon
Lisibilité
by Dédé Dédé
A- A A+

Consultez les autres réponses données par AXA :

AXA : comment prendre en compte le développement durable dans les assurances ?

Quelle stratégie d’investissement socialement responsable chez AXA ?

AXA : le changement climatique et les assurances professionnelles ?

AXA finance-t-elle les énergies fossiles ?

Ou sur notre playlist AXA, environnement et climat.


Dans le cadre de notre opération CAC21, nous avons permis aux internautes d’interroger des entreprises du CAC40 sur leur politique environnementale. Au total, les internautes ont posé plus d’une centaine de questions aux 20 entreprises qui ont accepté le défi #CAC21. En vidéo, les entreprises ont répondu. Vous pouvez consulter l’ensemble des vidéos et des questions sur notre page CAC21.

La politique RSE et Développement Durable d’AXA expliquée par Céline Soubranne, Directrice de la Responsabilité Sociale. Que met en place le groupe pour réduire son impact environnemental au quotidien ?

Hugo, internaute de e-RSE interroge AXA :

“Que fait Axa pour réduire l’impact environnemental de ses bâtiments et de ses activités quotidiennes, comme les transports ?”

Céline Soubranne, Directrice de la Responsabilité Sociale d’AXA :

“Nous sommes très attentifs chez AXA à l’impact de nos activités quotidiennes, on agit énormément dans ce domaine : par la certification HQE (Haute Qualité environnementale) de nos sites, par la gestion de notre flotte auto en entreprise, et aussi beaucoup par la dématérialisation des courriers et des contrats pour nos clients, qui sont l’un des principaux facteurs polluants de l’industrie de l’assurance.

On s’est fixés des objectifs très ambitieux dans ce domaine : 25% de réduction de consommation de CO2, moins 50 % de notre consommation de papier d’ici à 2020 et on commence à engranger les premiers résultats sur la période 2012-2014. On a réduit déjà nos consommations d’énergie de 18%. On est aussi attentifs à la consommation d’eau, qu’on a réduite sur cette même période de 16%.

Et sur le papier on est en tête de notre secteur d’activité, grâce à un classement établi par le WWF qui est le PAP50 et c’est nous qui dans le secteur avons la politique de gestion du papier la plus aboutie grâce à de nombreux chantiers de dématérialisation des courriers clients où finalement on adopte une pratique gagnant-gagnant : moins de courrier, plus de simplicité dans la relation client.”