Définition d’un Bâtiment HQE (engagements, certification, exemple)

Qu’est-ce qu’un bâtiment HQE ? Quels engagements pour la démarche HQE™ ? Quelles sont les modalités de certification ? Un exemple de construction HQE.

Définition simple d’un bâtiment HQE (Haute Qualité Environnementale)

Un bâtiment certifié HQE intègre des critères d’exigence environnementaux dès le projet de construction ou de réhabilitation. HQE n’est pas à proprement parler un label répondant à une réglementation, mais une démarche qualité basée sur un cadre de référence. Établie en 2002 par l’association HQE qui en gère la marque déposée, la démarche HQE™ évolue graduellement sous forme de référentiels réactualisés.

En phase avec les principes de la construction durable (ou écoconstruction), un bâtiment HQE doit garantir une qualité de vie optimale à ses occupants, tout en respectant l’environnement (y compris par une bonne interaction avec le territoire) et en assurant un haut niveau de performance économique et énergétique. Ces critères de conception et d’utilisation responsables doivent être appliqués durant tout le cycle de vie du bâtiment.

Les 4 engagements de la démarche HQE ™

Initialement fondée sur des objectifs formalisés en 14 « cibles » et 2 systèmes de management (opérationnel et environnemental), la démarche HQE™ a fait l’objet en 2015 d’un nouveau « cadre de référence » optimisé, d’une meilleure lisibilité, qui s’articule en 4 engagements transversaux, valides à toutes les étapes, de la conception à la fin de vie en passant par la construction/réhabilitation et la gestion/utilisation :

  • Qualité de vie : sécurité ; salubrité ; aménagements et services favorisant la praticité, le confort, l’agrément et le vivre ensemble.
  • Performance économique : coûts et charges optimisés ; valeur accrue (financière, patrimoniale et d’usage) ; implication dans la dynamique et le développement du territoire.
  • Respect de l’environnement : usage raisonné des ressources et des énergies ; limitation des rejets polluants ; lutte contre le réchauffement climatique ; contexte naturel et biodiversité.
  • Management responsable : adaptation de l’organisation aux objectifs qualité et performance ; concertation ; maîtrise du projet, de sa réalisation et de son exploitation ; procédures d’évaluation pour une amélioration continue.

Les différentes certifications HQE

Associable en France, à titre optionnel, au label NF, la certification HQE ™ diffère selon les types de bâtiments et les référentiels dédiés mis à disposition par l’association HQE. Elle doit être sollicitée auprès d’organismes agréés : CEQUAMI pour les maisons individuelles, CERQUAL pour les habitats collectifs ou groupés, CERTIVEA pour les bâtiments tertiaires.

Un exemple de bâtiment HQE : l’hôpital d’Orléans

Opérationnel depuis octobre 2015, le nouveau CHR d’Orléans est le premier centre hospitalier public à avoir été conçu dans le cadre d’une démarche HQE avec certification CERTIVEA. Engagé en 2008 sur la base d’un référentiel HQE spécifique aux bâtiments de santé, le projet a dépassé ses objectifs initiaux en termes de construction durable. La gestion de l’énergie (architecture bioclimatique, utilisation des énergies renouvelables, efficacité optimale des équipements) constitue l’un des points forts de cette réalisation qui fait figure d’exemple en la matière.