Diversité et Egalité Professionnelle chez Orange : un Dialogue Parties Prenantes Original et Digital en…

Diversité et Egalité Professionnelle chez Orange : un Dialogue Parties Prenantes Original et Digital en mode XXL

Lisibilité
by Brigitte Dumont Brigitte Dumont
A- A A+

Pour aborder des problématiques transverses et stratégiques, la Direction RSE d’Orange vient de mener pour la première fois un dialogue parties prenantes à l’échelle du Groupe selon une méthodologie très innovante. Brigitte Dumont, Directrice RSE Groupe, présente la campagne pilote appliquée pour cette première occasion à la diversité et l’égalité professionnelle.

4 juillet 2016 : plus de 150 personnes réunies au siège du Groupe et des centaines de participants connectés dans le monde entier pour une retransmission en live, des membres du Comité Exécutif et des représentants des parties prenantes assistaient à la restitution globale de ce dialogue d’un nouveau genre.

C’est le point d’orgue d’une démarche d’une ampleur inédite, menée par les équipes de la RSE ainsi que de la Direction de la Diversité. Avec 700 salariés interviewés, en face à face, lors d’ateliers, sur une communauté Facebook de salariés, via Plazza (le réseau social interne), par chat vidéo, des dizaines de clients interrogés lors de « Cafés Numériques », 120 parties prenantes externes de la société civile, de l’univers business, d’experts et de représentants de diverses autorités interrogées en présentiel, et pas moins de 6 pays visités, nous avons récolté une masse impressionnante d’idées et de visions, sur l’ensemble des thématiques de la diversité et de l’égalité professionnelle. Une démarche d’autant plus qualitative et innovante qu’elle aborde des sujets importants, voire parfois délicats, tels que l’égalité professionnelle femmes/hommes, les origines, le handicap et les fragilités temporaires, l’âge, l’orientation sexuelle, les opinions. Découvrez la restitution complète de cette consultation.

Orange-DPP-2

Un dispositif d’écoute d’une ampleur sans précédent

Menée de novembre 2015 à juin 2016, cette campagne articulait entretiens physiques et approches digitales d’un nouveau type : « la mobilisation des réseaux sociaux internes ou connexes au Groupe nous a permis de lancer et d’animer de nombreux fils de conversations, sur lesquels les communautés entraient réellement en dialogue, explique Anne MacLaren, responsable Dialogue Parties Prenantes à la RSE Groupe. Il nous a fallu apprendre et tester différentes démarches : ainsi, nos initiatives en France sont montées davantage en puissance lorsque nous nous sommes liés à une communauté Facebook Orange existante (en plus du réseau social interne). Mais ensuite, dialoguer ainsi, par différentes voies numériques, présente un réel intérêt : les verbatims que nous récoltons sont souvent plus riches, plus profonds. Les répondants sont plus à même de réfléchir, de se livrer et d’étayer leurs réponses lorsqu’ils sont face à leur écran. De notre côté, cela implique de lancer la conversation, de faire réagir, d’alterner QCM et questions ouvertes : les entretiens et les fils de conversation s’apparentent réellement à de l’animation de communautés. »

Orange-DPP-3

Sur le terrain, c’est aussi la première fois qu’une démarche d’une telle ampleur était lancée au niveau du Groupe : avec le Sénégal, la Jordanie, Orange Business Services en Russie et en Inde, la Roumanie et 5 régions françaises, nous avons rencontré une réelle diversité de parties prenantes, dans et hors du Groupe, sur tout notre périmètre. Cela nous a permis d’approfondir de vrais dialogues et de monter des plans d’action adaptés au business et aux spécificités socio-culturelles locales.

L’adaptation aux spécificités locales : à l’écoute des signaux faibles

La conduite des entretiens sur le terrain a nécessité une approche fine des enjeux de la diversité : «  Si le canevas des sujets et des thématiques du dialogue est commun à l’ensemble du Groupe, il s’agit d’être à l’écoute des signaux faibles, dans l’assistance ou chez l’interlocuteur, pour connaître le degré d’adhésion à un sujet lié à la diversité, reprend Anne MacLaren. Par exemple, on ne parle pas a priori d’orientation sexuelle en Jordanie, au Sénégal ou en Russie… mais il ne s’agit pas non plus d’en faire un tabou, et on peut aussi aborder le sujet si l’interlocuteur souhaite en parler ! Dans toutes nos zones géographiques, de la France à l’Inde, et pour toutes nos parties prenantes, Orange est reconnu et attendu comme un employeur de référence, moteur du changement : cela passe par cette articulation du global et du local, qui permet de faire avancer les choses de manière pragmatique. »

Orange-DPP-4Aujourd’hui, à l’issue de ce dialogue, la Direction de la Diversité d’Orange a pu établir une liste d’actions prioritaires pouvant être mises en oeuvre à différentes échelles, dans tous les pays du Groupe. Nous avons obtenu, bien sûr, des réponses aux questions que nous posions, mais aussi et surtout à celles que nous n’avions pas posées ! Ce bonus-là, c’est précisément ce que nous recherchons à travers notre démarche de dialogue. Je suis convaincue du potentiel de ce pilote d’un nouveau mode de consultation. Nous allons le pérenniser et le prolonger sur de nouvelles et nombreuses thématiques.

Orange-DPP-5

Découvrez les thématiques, les résultats et les actions identifiés dans le cadre du Dialogue Parties Prenantes Diversité et Egalité Professionnelle.