Avec Fobo (Forwardable Bottle), HEINEKEN France implique les CHR et les Consommateurs dans l’Économie Circulaire

Avec Fobo (Forwardable Bottle), HEINEKEN France implique les CHR et les Consommateurs dans l’Économie Circulaire

Lisibilité
by Annick Vincenty Annick Vincenty
A- A A+

Avec un concept considéré comme flou pour une majorité des Français, l’économie circulaire a un enjeu de pédagogie important. Face à ce constat, la marque Heineken® lance FOBO, la nouvelle bouteille consignée 33cl Heineken®. Elle conjugue innovation technologique et digitale pour mieux impliquer les cafés-hôtels-restaurants et les consommateurs à l’éco-geste de la consigne.

Annick Vincenty, Directrice Marketing de HEINEKEN France, nous explique comment Heineken® va aujourd’hui plus loin avec FOBO en relançant la dynamique de la consigne en CHR.

La consigne : une dynamique vertueuse

Aujourd’hui, une part importante de la filière boissons est concernée par le consigné en France : 1 milliard de bouteilles sont réutilisées sur une production de 3,4 milliards de bouteilles en verre (source : Etude de Verallia).

Les bouteilles consignées collectées en CHR sont triées et lavées, puis réemployées, ce qui permet annuellement l’évitement de 500 000 tonnes de déchets en France (Source : Fédération Nationale des Boissons, Filière “Emballages en CHD”, 2012). Une même bouteille peut ainsi être réemployée plusieurs dizaines de fois grâce à la grande solidité du verre et aux techniques performantes de pasteurisation de bouteilles.

Pourtant, depuis presque 10 ans, la consigne est en perte de vitesse dans les cafés, hôtels et restaurants : 8% de décroissance entre 2000 et 2014 (Source : marché Gira), elle représente aujourd’hui 28% du total des bouteilles vendues.

Pour le groupe HEINEKEN, la consigne est historique et concerne déjà aujourd’hui 92% des volumes vendus en CHR, dont 100% des boissons vendues en fûts et seulement 65% des bouteilles (source : HEINEKEN). En lançant FOBO, la marque Heineken® souhaite sensibiliser et engager distributeurs, patrons d’établissements et consommateurs au geste de la consigne et ainsi redynamiser ce circuit.

fobo-bouteille-heinekenFOBO d’Heineken, une bouteille qui sensibilise à l’éco geste de la consigne

Malgré ses atouts, le principe d’économie circulaire est mal connu des Français. 77% d’entre-eux ne savent pas réellement de quoi il s’agit (source ADEME). Fort de ce constat, soucieux de pédagogie et impliqué dans une démarche d’innovation constante pour des emballages à empreinte environnementale positive, Heineken® lance FOBO, pour Forwardable Bottle soit «  la bouteille qui se transmet ».

Cette étonnante bouteille consignée remplace à partir de cette année l’historique bouteille verte consignée de 33cl, vendue dans tous les cafés, hôtels et restaurants. Son design innovant se révèle dans toute sa transparence car l’étiquette est remplacée par un élégant embossage. Sa performance environnementale est remarquable car cette bouteille consignée contribue à une réduction de l’empreinte carbone d’environ 74% par rapport à une bouteille à usage unique. Car Fobo est née pour vivre plusieurs cycles de vie : une fois dégustée, elle est récupérée, nettoyée et remplie dans la brasserie de Schiltigheim, en Alsace, pour repartir dans un nouvel établissement.

cycle-de-vie-foboUn concept digital innovant à partager entre clients au cœur des CHR

L’innovation Fobo réside aussi dans son usage : chaque bouteille est munie d’un code unique, avec lequel le consommateur peut se connecter sur la plateforme digitale fobo.fr. En plus d’y trouver des informations sur le cycle de vie de sa bouteille et les bénéfices de la consigne, il peut y déposer un message pour les utilisateurs à venir. Pour son lancement, Fobo bénéficie de points de collecte à la fois pédagogiques et créatifs : les FOBO Stations.

fobo-digitalMixant un design attractif et un dispositif performant de consigne, Fobo engage les patrons de CHR et les consommateurs à adopter un geste citoyen, et un mode de consommation durable et convivial.

Avec FOBO, Heineken® révèle à travers sa nouvelle bouteille les engagements responsables de la marque, et incite le consommateur à agir également de son côté.

  • sophie G

    belle initiative! Néanmoins, la plus grosse part des bouteilles consommées ne provient elle pas des consommations directes (achats dans les supermarchés)? la collecte auprès des CHR va donc fortement limiter le volume de recyclage…mais c’est peut être une expérimentation qui pourra s’étendre avec le temps…..

  • François MANGIN

    C’est intéressant, moderne (l’appli) mais on a un peu de mal à comprendre l’objectif et à évaluer l’impact… Le CHR fonctionne déjà en partie avec la consigne. Sur les bouteilles, à en croire les données fournies, Heineken fait déjà bien mieux que le marché (65% contre 28%). L’objectif est-il de passer de 65% à 100%.? Mais alors en quoi le dispositif présenté permet il de l’atteindre? Pourquoi 35% des bouteilles ne reviennent-elles pas? Est-ce la faute du consommateur? du débitant de boissons? L’objectif est-il de sensibiliser le consommateur? Mais en CHR, il laisse la bouteille sur la table, et n’a donc rien à faire d’actif en faveur de la consigne…
    Si Heineken veut s’engager sur le circulaire, le vrai enjeu n’est-il pas de réintroduire la consigne dans le circuit GMS, comme l’indique Sophie. L’entreprise pourrait s’inspirer de l’initiative de Coca-Cola en Ecosse…