Le Global Compact des Nations Unies et la GRI s’associent pour dessiner le futur du…

Le Global Compact des Nations Unies et la GRI s’associent pour dessiner le futur du reporting en matière d’ODD

global-compact-gri-futur-reporting
Lisibilité
by Morgane Graffion Morgane Graffion
A- A A+

Près de deux ans après l’adoption de l’Agenda 2030 par 193 pays aux Nations Unies, de nombreuses entreprises commencent à intégrer les Objectifs de Développement Durable (ODD) à leurs reporting. Néanmoins, les bonnes pratiques en la matière doivent encore être établies. Le Global Compact des Nations Unies et la GRI lancent une plateforme novatrice, « Reporting on the SDGs » (Reporting en matière d’ODD) pour répondre à ce défi.

Dans ce cadre, le Global Compact France et la GRI ont organisé le 20 avril 2017, le premier webinaire en français pour présenter cette plateforme, ses ambitions et ses groupes de travail. Près de 100 personnes y ont assisté et ont pu adresser leurs questions. Issue d’un partenariat sur deux ans (2017-2018), la plateforme « Reporting on the SDGs » ambitionne de co-concevoir des outils en faveur de la transparence et du reporting ODD.

Le Global Compact France lance un appel à contribution des entreprises françaises sur leurs bonnes pratiques en matière de reporting ODD afin d’alimenter le guide issu des travaux de cette plateforme (plus d’informations en fin d’article).

Les ODD, un cadre d’action et un langage commun…

En cette année 2017, plusieurs entreprises grandes ou petites ont déjà revu leur stratégie RSE à l’aune des ODD, avec une modification de leur reporting et la redéfinition de leurs priorités. Les ODD sont aussi l’occasion pour les entreprises de mesurer leur empreinte sur les sociétés et de nouer des partenariats pour un avenir plus durable. Le secteur privé français semble en avoir pris la pleine mesure comme l’atteste l’affluence lors de notre Assemblée générale 2016 et de la soirée de lancement de la plateforme Global Impact+ mais aussi nos différentes activités tout au long de l’année. Ces ODD définissent un cadre d’action et un langage commun qui aideront les entreprises à communiquer de manière plus cohérente et efficace avec leurs parties prenantes quant à leur impact et leur performance.

… mais des bonnes pratiques en matière de reporting doivent encore être établies

Des initiatives et guides ont déjà été éditées pour identifier les ODD pertinents et les intégrer à la stratégie des entreprises. Citons ainsi :

  • Le SDG Compass, guide méthodologique permettant d’aligner sa stratégie avec un ou plusieurs ODD et d’en mesurer la contribution ;
  • Le guide “Entreprises, contribuez aux Objectifs de Développement Durable !” qui détaille chacun des 17 ODD en les illustrant par des exemples de bonnes pratiques et d’actions concrètes ;
  • La plateforme Global Impact+ : première plateforme française d’actions en faveur des 17 ODD, qui recense les bonnes pratiques de tous types d’acteurs.

Le Global Compact des Nations Unies recense depuis septembre 2016 quels ODD sont pris en compte par ses participants lors de la publication de leurs Communications sur le Progrès (COP). Cependant il manque encore un cadre précis quant au reporting en matière d’ODD. La plateforme commune du Global Compact des Nations Unies et de la GRI vise à l’établir, en rendant ce reporting :

  • Plus simple – au travers d’indicateurs pertinents ;
  • Plus compréhensible – grâce à la publication d’un guide (handbook) à destination des professionnels ;
  • Plus cohérent – en cherchant à aligner/fusionner les standards GRI et les COP du Global Compact ;
  • Accessible à tous – grâce à une agrégation des données.

 

De janvier 2017 à décembre 2018, cette plateforme travaillera à la publication d’un guide (handbook) :

  • Une cartographie validée des informations à fournir en matière d’ODD, en s’appuyant sur l’existant (notamment du SDG Compass) et en vue d’élaborer un cadre de reporting complet sur les ODD à destination des entreprises et des investisseurs ;
  • Un recensement des exemples pertinents d’entreprises produisant déjà un reporting sur les ODD ;
  • Des recommandations sur la manière d’intégrer les ODD aux COP et aux standards GRI, et comment mieux aligner les différentes normes, exigences et interfaces.

 Comment s’impliquer dans cette plateforme ?

Deux groupes de travail multi-acteurs se rencontreront lors de réunions physiques et de webinaires pour contribuer à définir ce cadre :

  • The Corporate Action Group (CAG) : forum d’apprentissage et d’échange entre entreprises de toutes tailles, ce groupe contribuera à la definition et à la promotion de l’apport du secteur privé en la matière ; en partageant des meilleures pratiques émergentes et la vision du secteur privé sur les ODD et le reporting ;
  • The Multi-stakeholder Advisory Committee (MAC) : inclut le CAG ainsi que des représentants de gouvernments, d’organisations internationales et de la société civile, d’investisseurs, de syndicats, de bureaux statistiques, d’universitaires, qui alimenteront la recherche importante menée par le UNGC et la GRI. Le MAC agira comme un groupe international moteur qui guidera les entreprises dans l’adoption des ODD et la valorisation de leur contribution au travers de leur reporting.

Retour sur les premiers travaux de la plateforme Reporting on the SDGs

Le Global Compact France est membre du MAC et pourra partager avec ses membres les résultats de ces travaux multi-acteurs. Notre Secrétaire générale a ainsi participé à la deuxième rencontre du groupe de travail, lors de l’événement du Global Compact des Nations Unies de New Delhi les 26 et 27 avril 2017 : Making Global Goals Local Business. Ce fut l’occasion d’alimenter et de commenter le projet de guide, dont les premiers écueils seront présentés en juillet 2017 lors du Forum Politique de Haut niveau de l’ONU (UN High Level Political Forum) et en septembre 2017, lors du Global Compact Leaders Summit.

Les discussions rassemblant une quarantaine de membres de la plateforme ont notamment porté sur la sélection des cibles liées aux ODD les plus pertinentes pour le secteur privé, mais aussi l’importance d’un guide utile aux PME comme aux plus grandes entreprises. Charlotte Frérot a également insisté sur la nécessité de conserver les 10 Principes du Global Compact comme pré-requis à toute démarche d’intégration des ODD, pour éviter le risque de “SDG washing”. Une clarification des liens entre les 10 Principes du Global Compact et les ODD est également nécessaire, tout en proposant un cadre de reporting unifié.

Le Global Compact France invite les entreprises françaises à démontrer leur leadership en proposant leurs bonnes pratiques en matière de reporting ODD. Elles seront susceptibles d’être diffusées dans le guide issu des travaux de cette plateforme. Il vous suffit de nous contacter.