Handicap : Quand le Secteur du Luxe se Mobilise

Handicap : Quand le Secteur du Luxe se Mobilise

Lisibilité
by Olivier Theophile Olivier Theophile
A- A A+

Saviez-vous qu’il y a deux fois plus de chômeurs chez les personnes en situation de handicap que chez les personnes valides ? Les principales causes de ce constat sont les stéréotypes, les préjugés et le manque de connaissances qui pèsent encore sur le handicap. 

Dans le luxe, ce constat est encore plus marqué car encore trop peu de personnes associent luxe et handicap. Ces deux sujets ne sont pourtant pas contradictoires. Explications avec Olivier Theophile, Responsable Responsabilité Sociale chez LVMH, et retour sur la présence de LVMH au Salon Handicap & Achats Responsables qui aura lieu le 14 mars prochain à Paris.

Recrutement, intégration et accompagnement du Handicap chez LVMH

Chez LVMH, le handicap et le luxe ne sont pas contradictoires et s’entendent parfaitement dès lors qu’ils ont pour trait d’union le talent. Cette philosophie anime depuis de nombreuses années la démarche du Groupe LVMH. Chantal Gaemperle, DRH de LVMH, rappelle souvent à ce propos que : « Le handicap rime aussi avec originalité de la création, excellence de l’exécution et du service et sérénité des savoir-faire ». Nous voulons que les talents, qu’ils soient valides ou en situation de handicap, soient attirés, reconnus et promus de la même manière.

Cela nous demande, par exemple, de mener des actions spécifiques de communication vis-à-vis des candidats en situation de handicap, pour leur faire connaître nos offres d’emploi et pour les inciter à nous envoyer leurs candidatures. Plus généralement, quand nous communiquons sur le sujet du handicap, nous nous appuyons sur un message qui valorise nos métiers, nos savoir-faire, nos exigences. Nous cherchons à montrer que le handicap peut se conjuguer avec l’ensemble de nos métiers.

Au bilan, notre taux d’emploi en France est passé de 1,8% en 2007 à 4,5% en 2015. Cette nette évolution s’explique par une politique handicap en constante réflexion, que ce soit sur le recrutement, le maintien en emploi ou les relations avec le secteur protégé et adapté.

En 2014, LVMH a par exemple mis en place une formation aux métiers de la vente dans le luxe, destinée à des chercheurs d’emploi en situation de handicap. Nommée « EXCELLhanCE », cette initiative est partie du constat que si nous trouvions peu de candidats en situation de handicap répondant à nos exigences dans la vente, nous rencontrions en revanche très souvent des personnes à fort potentiel en recherche d’emploi mais qui n’avaient pas les qualifications requises. Nous avons donc décidé de leur proposer une formation longue et diplômante, en alternance, dans le cadre d’une convention Agefiph. Après deux années de formation en alternance, « EXCELLhanCE » va maintenant permettre aux étudiants de la 1ère édition de sortir avec un diplôme reconnu et une expérience professionnelle dans une de nos Maisons. Composée de 25 étudiants, la première session se terminera mi 2016. Fort de son succès, une 2ème édition prendra le relai en septembre 2016.

Salon Handicap et Achats Responsables : La naissance d’un partenariat

Il y a quelques années, nous avons souhaité sensibiliser nos acheteurs au handicap et au secteur protégé et adapté. Pour cela, enfermer nos équipes toute une journée dans une salle ne nous semblait pas pertinent. La rencontre et l’échange avec les acteurs de ce secteur, avec ses usagers et ses travailleurs, permettent davantage de découvrir une richesse humaine et représente donc un excellent processus de sensibilisation pour nos équipes.

Nous avons donc lancé en 2012 notre 1er Salon Handicap et Achats responsables, un salon interne dans lequel nos acheteurs, responsables RH… étaient invités à venir à la rencontre du secteur protégé et adapté. Au cours de ce salon, une vingtaine d’établissements du secteur adapté et protégé (dont certains travaillant déjà avec nous) sont venus présenter leurs offres et leurs palettes de compétences. Nous avons par exemple découvert un ESAT spécialisé dans la production de bouquets de fleurs ou un autre dans la blanchisserie.

En réunissant plus de 200 visiteurs sur une demi-journée, ce salon a été un véritable succès. Aujourd’hui, le chiffre d’affaires réalisé avec ce secteur est de 6,2 millions d’euros (contre 2,8 millions en 2007).

Fort de ce succès, nous avons décidé de reproduire l’idée à plus grande échelle. Nous lançons cette année le Salon Handicap & Achats responsables, en partenariat avec le Groupe Les Echos et Société Générale. L’idée est simple : changer le regard sur le handicap en proposant un grand salon national, ouvert aux entreprises, dédié au handicap et aux achats responsables.

Au cours de ce Salon, une série de plénières, d’ateliers de formation et d’ateliers pratiques rythmeront la journée. Ces animations reviendront sur les basiques du handicap. Vous retrouvez par exemple les animations suivantes :

 

Christian Sanchez, Directeur du Développement Social chez LVMH, interviendra lors de la plénière d’ouverture intitulée « Innovation sociale et performance économique : une longueur d’avance avec le handicap ! ».

Nous sommes très heureux que tous les acteurs du handicap soient réunis autour de cet événement. Nous espérons que ce salon donnera un beau coup de projecteur sur le handicap et en dévoilera une facette mal connue : les ESAT et les Entreprises Adaptées. Nous souhaitons qu’il permette de développer davantage les relations entre les entreprises du secteur protégé et adapté et celles du milieu ordinaire de travail. Pour cela, les collaborateurs de nos Maisons, nos acheteurs, les membres des directions achats, RH, financières seront d’ailleurs sur place.

  • pat

    Je suis employé au Bon Marché et je suis victime de discri salariale,
    discri tout court, et question salaire : je site ci dessus , Nous
    voulons que les talents, qu’ils soient valides ou en situation de
    handicap, soient attirés, reconnus et promus de la même manière.
    mensonge toujours plus de mensonge , quelle honte , faire de la pub sur
    le dos du handicap , silence on discrimine, juste une illusion, LVMH
    formate des responsables qui détruit le savoir des employés handicapés
    autodidacte