Comment Nourrirons-nous la Planète au 21ème Siècle ? Le Festival Photo La Gacilly pose la…

Comment Nourrirons-nous la Planète au 21ème Siècle ? Le Festival Photo La Gacilly pose la Question de l’Autonomie Alimentaire

Ethnologies alimentaires © Matthieu Paley

Lisibilité
by Marie Gerault Marie Gerault
A- A A+

Du 5 juin au 30 septembre 2015, le plus grand Festival Photo en plein air de France place sa 12ème édition sous les auspices de l’Italie et des questions d’autonomie alimentaire. Une photo éthique et humaniste croisant les regards de grands photographes internationaux issus du monde de l’art et du photojournalisme.

Que mangerons-nous demain ?

Comment subvenir aux besoins d’un monde qui comptera plus de 9 milliards d’habitants en 2050 ? Plus qu’un simple questionnement humaniste, nous sommes confrontés désormais à un véritable problème de fond, à un bouleversement futur des relations géopolitiques internationales. L’enjeu ? Favoriser l’autosuffisance alimentaire des pays aujourd’hui déficitaires, produire plus et produire mieux pour répondre aux besoins quantitatifs croissants, tout en préservant les potentialités naturelles de la planète.

Pour l’édition 2015, le Festival Photo La Gacilly (Morbihan), plaque tournante de la création artistique et soucieux depuis ses débuts du lien unissant l’Homme à la Terre, fera la part belle à la photographie italienne tout en mettant l’accent sur les comportements alimentaires de nos cinq continents. Une fois de plus, le festival reste fidèle à ses engagements : promouvoir un monde durable. Ode à l’émerveillement et invitation au voyage.

Mon Afrique © Mirella Ricciardi

Mon Afrique © Mirella Ricciardi

Le festival souhaite éveiller les consciences en montrant au public gacillien un sujet aussi ludique que sociologique, à l’instar du photographe américain Peter Menzel, qui a parcouru 24 pays pour capter en images la façon dont les hommes se nourrissent d’un point à l’autre du globe. Ainsi, depuis des années, il s’installe dans le quotidien de dizaines de familles ordinaires pour observer leurs modes d’alimentation. Il leur demande ensuite de poser avec le contenu d’une semaine de courses. Ses portraits parlent plus que tous les tableaux statistiques : l’abondance des pays occidentaux face à la pauvreté du sud n’est pas une nouveauté. Mais les contrastes sautent aux yeux.

Migrants environnementaux, la dernière illusion © Alessandro Grassani

Migrants environnementaux, la dernière illusion © Alessandro Grassani

L’Afrique, futur grenier du monde ? © Robin Hammond

L’Afrique, futur grenier du monde ? © Robin Hammond

Fenêtres sur l’agriculture intensive © George Steinmetz

Fenêtres sur l’agriculture intensive © George Steinmetz

Terres dévastées © Paolo Pellegrin

Terres dévastées © Paolo Pellegrin

Dans l’assiette du monde © Peter Menzel

Dans l’assiette du monde © Peter Menzel