Orange met le Cap sur la COP 21 (épisode 1)

Orange met le Cap sur la COP 21 (épisode 1)

Lisibilité
by Philippe Tuzzolino Philippe Tuzzolino
A- A A+

Cet article est issu de l’actualité RSE du Groupe Orange, précédemment publié dans la rubrique “Responsabilité” de leur site Internet.

Orange acteur de la COP21 à Paris

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, le monde entier va se donner rendez-vous à Paris pour la COP21. Événement international majeur, « Paris 2015 » revêt une importance cruciale dans l’histoire des sommets sur l’environnement. Il doit aboutir à un accord mondial sur le climat permettant de limiter le réchauffement à 2° d’ici la fin du siècle. Un enjeu planétaire et universel dont Orange est un acteur présent et impliqué. Cet engagement environnemental, nous vous en montrerons diverses facettes au fil des semaines à venir. Mais tout d’abord…

Une COP, c’est quoi ?

  • Une « Conférence des Parties » : un sommet annuel organisé par la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (www.unfccc.int).
  • Un événement mondial : les représentants de 195 États, ou « Parties », s’y retrouvent pour négocier leurs engagements respectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et pour adopter des accords relatifs au changement climatique.
  • Une échéance majeure en 2015 : à l’issue de la COP21, un accord international contraignant pour les pays permettant de limiter l’augmentation moyenne de la température du globe en 2100 à 2 degrés doit être adopté.

Pourquoi Orange fait cap vers la COP ?

Orange est membre de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), une institution des Nations Unies fortement engagée dans les travaux sur le réchauffement climatique. A ce titre et du fait des engagements de notre politique RSE, nous participons depuis de nombreuses années à la préparation des COP.

La COP21 constitue aussi pour nous une vitrine et une tribune que nous occuperons pour faire valoir nos solutions dans la lutte contre le changement climatique. Notre rôle durant la Conférence se décline ainsi :

  • comme partenaire technique, nous fournissons des services et infrastructures de communications pour la Conférence.
  • et en tant que promoteur des technologies du numérique, nous avons des propositions et des solutions à faire valoir. Non seulement pour réduire notre empreinte environnementale, mais plus globalement pour soutenir la société civile et les autres acteurs économiques dans la limitation du changement climatique.

Une partie de la solution

Les technologies numériques ont une place à prendre dans le défi écologique et la préservation de la bio-diversité. Ainsi par exemple des systèmes de pilotage contribuent à maîtriser et à optimiser les consommations énergétiques des ménages, les dispositifs de transports intelligents favorisent le développement de mobilités durables et eco-friendly, des solutions d’alerte préviennent l’arrivée des événements climatiques majeurs, etc.

Chez Orange, la transformation énergétique est engagée : virtualisation des serveurs, mise en place de data center nouvelle génération, déploiement de stations relais solaires en Afrique, intégration de véhicules hybrides dans nos flottes, système de management environnemental… Toutes ces démarches s’inscrivent dans l’objectif du Groupe de réduire de 20 % ses émissions de CO2 d’ici 2020 par rapport à 2006.

COP21 - Orange- Image 1

Retour sur la COP20 de Lima

Organisée du 1er au 14 Décembre 2014 à Lima au Pérou, la 20ème COP a abouti à l’adoption d’un texte par consensus. Les États membres y reconnaissent l’importance du « gap » entre les engagements actuels de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les orientations cohérentes avec un réchauffement moyen du globe limité entre 1,5 et 2° en 2100.

Ce texte indique par ailleurs que :

  • l’accord recherché en 2015 devra aborder les thèmes de la réduction des émissions, de l’adaptation, des financements et du développement et du transfert de technologies ;
  • l’accord de 2015 devra refléter le principe des responsabilités communes mais différenciées des différents pays du monde ;
  • les engagements de réduction seront déterminés par les pays eux-mêmes, et identifiables « de manière claire, transparente et compréhensible » pour Paris.

En route pour Paris 2015

D’ici au 31 mai, un premier projet officiel d’accord doit voir le jour et être soumis aux 195 pays membres de la CCNUCC.
Du 3 au 14 juin, une réunion à Bonn permettra de faire un bilan d’étape et de poursuivre les négociations sur le futur accord.
Dans le courant du deuxième semestre 2015, une dernière session de négociations intermédiaires se tiendra, avant que le secrétariat de la CCNUCC publie, le 1er novembre, une synthèse des différents engagements des pays.

L’obtention d’un accord adopté par tous les membres de la CCNUCC sera difficile, tant par la taille de l’enjeu que par les divergences de position des pays. A défaut d’accord contraignant adopté par les 195 Parties en présence, il est possible qu’un groupe significatif d’États s’engagent simultanément à l’occasion de la COP 21.

La COP 21 se tiendra à Paris-Le Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015. Orange se prépare activement à cette échéance majeure. Un programme dédié à la COP21 a été initié pour impliquer toutes les entités de l’entreprise, avec un certain nombre de projets à la clé sur le Big Data ou les innovations dans le réseau. Nous faisons partie des acteurs qui peuvent contribuer à la mise au point de solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Orange met le cap sur la COP.

à suivre…

COP21 - Orange Image 2