Pernod-Ricard : risques et opportunités du changement climatique

Pernod-Ricard : risques et opportunités du changement climatique

Featured Video Play Icon
Lisibilité
by Dédé Dédé
A- A A+

Dans le cadre de notre opération CAC21, nous avons permis aux internautes d’interroger des entreprises du CAC40 sur leur politique environnementale. Au total, les internautes ont posé plus d’une centaine de questions aux 20 entreprises qui ont accepté le défi #CAC21. En vidéo, les entreprises ont répondu. Vous pouvez consulter l’ensemble des vidéos et des questions sur notre page CAC21.

Jean-François Roucou, Directeur Performance Durable chez Pernod Ricard répond aux questions des internautes de http;//e-RSE.net sur la politique environnementale du groupe.

Une question de Sylvie :

« Avez vous mesuré les risques et opportunités du réchauffement climatique sur votre activité ? »

Jean-François Roucou, Directeur Performance Durable chez Pernod Ricard :

“Le changement climatique fait peser des risques importants sur nos activités. Dans un premier domaine c’est au niveau agricole que l’ensemble de nos matières premières qui sont issues du monde agricole peuvent souffrir des effets du climat.

À titre d’exemple, on sait que les dates de récolte des vignobles, du raisin dans le monde entier, ont une tendance à la précocité. Des récoles plus précoces, des raisins de qualité un peu différente : c’est déjà une perturbation climatique. Au-delà, sur l’ensemble des grandes matières premières agricoles, des évolutions des rendements sous l’effet des irrégularités du climat font peser des risques également sur les cours auxquels nous pouvons acheter ces matières premières agricoles. Dans un autre domaine, les événements climatiques extrêmes comme les cyclones, les inondations, les tempêtes sont également un risque pour nos installations, nos usines, mais aussi pour nos fournisseurs, ceux qui nous fournissent les bouteilles, et pour nos clients.

Également autre sujet lié au climat : les approvisionnements en eau. Nous sommes extrêmement dépendants dans nos activités des ressources en eau, qu’elles soient de nappes souterraines, de rivières, or cet approvisionnement dépend également du régime climatique et donc des précipitations qui devienne irrégulière dans bon nombre de zones. C’est pourquoi nous devons agir contre le réchauffement climatique, nous devons contribuer à réduire notre impact carbone, mais également à nous adapter, à faire en sorte que nos activités soient plus résilientes.

En ce qui concerne les opportunités, l’opportunité que nous voyons c’est dans la grande confiance des consommateurs vis-à-vis de nos marques. Nos marques sont toutes issues de terroirs anciens, historiques, de traditions, elles sont enracinées dans ces territoires agricoles, et de ce fait là, la responsabilité qui les lie au terroir fait qu’elles s’engagent et elles agissent. C’est pour les consommateurs quelque chose qui a une vraie valeur.”