Pourquoi rester Assis au Bureau est Mauvais pour Vous et pour le Business ?

Pourquoi rester Assis au Bureau est Mauvais pour Vous et pour le Business ?

position-assise-bureau
Lisibilité
by Clément Fournier Clément Fournier
A- A A+

Découvrez pourquoi la position assise au bureau est peut-être mauvaise pour votre santé, mais aussi pour votre business. Et aussi, comment améliorer la situation.

Aujourd’hui en France, une grande partie des salariés travaillent assis au moins 8 heures par jour dans un bureau. Cadres d’entreprise, salariés du tertiaire, banque, assurance, consulting, bureaux d’études, informatique, développeurs, analystes : tous ces emplois impliquent de rester assis à son bureau de longues heures.

Mais aujourd’hui ce mode de travail pose de plus en plus de problèmes. Ergonomes, kinésithérapeutes, médecins : tous s’accordent à dire que la posture assise est loin d’être idéale.

Rester assis : plus dangereux que le tabagisme ?

Depuis plusieurs années, les études montrant que la position assise est néfaste pour la santé se sont multipliées. Obésité, syndrome métabolique, troubles musculo squelettiques, diabètes, postures altérées, problèmes cardiovasculaires : les conséquences de la journée que vous passez assis à votre bureau pourraient être graves. Une étude menée par un groupe d’experts canadien a ainsi passé en revue les 47 études les plus importantes sur les effets de la vie sédentaire, et constate que la posture assise prolongée associée au mode de vie “métro/boulot/dodo” accentuait le risque de mort prématurée et de maladie.

mal de dos position assise

En résumé, être assis favorise toutes les maladies liées au vieillissement, mais aussi toutes celles liées au métabolisme. En effet, la position assise est celle dans laquelle le corps est le moins actif, où le métabolisme est le plus bas. Cela affecte la capacité du corps à réguler son taux de sucre, la pression sanguine et le métabolisme des graisses. Résultat, les chercheurs estiment qu’une position assise prolongée au quotidien est associée avec une augmentation de 147% des risques cardiovasculaires et de 112% des risques de diabètes par exemple.

La posture assise favorise également les troubles musculo-squelettiques. En effet, la position assise inhibe les muscles de la chaîne postérieure et modifient durablement (et négativement) notre posture naturelle : cyphose trop prononcée, épaules en rotation interne permanente, chaîne musculaire antérieure trop contractée… Des douleurs peuvent alors apparaître, notamment au niveau scapulaire et dorsal.

Globalement, la position assise prolongée (plus de 6 heures par jour) est associée avec une augmentation de 49% de la mortalité prématurée, toutes causes confondues. Ces conséquences poussent certains experts, tels que le Dr James Levine, à dire que la position assise prolongée est plus dangereuse pour la santé que le tabagisme.

Pourquoi rester assis ruine votre productivité au travail ?

Mais ce n’est pas tout ! Si votre boss ne se préoccupe pas encore de votre santé générale (il a tort), voilà un autre argument qui devrait le convaincre : rester trop longtemps assis affecte négativement la productivité des salariés.

En effet, une étude de grande ampleur a été menée sur les pertes de productivité liées au problèmes posturaux. Résultats ? On constate qu’une augmentation des problèmes et inconforts au travail souvent associés avec la position assise faisait baisser la productivité des salariés jusqu’à 5%. En résumé, si la position assise crée des problèmes posturaux ou de santé à long terme, elle fait dans le même temps baisser la productivité des salariés, qui prennent plus de congés maladie, sont déconcentrés par les douleurs musculaires ou articulaires, et donc travaillent moins efficacement globalement.

Pour être plus productif, il faudrait donc rester moins assis, être plus actif au bureau.

Une étude menée par le laboratoire d’ergonomie de l’Université de Cornell a ainsi mis en évidence que le fait de passer 23% de sa journée de travail à un bureau haut en position debout diminuait l’inconfort articulaire de 62% et l’occurrence des blessures baissait de moitié. Ne plus travailler assis serait donc la solution à notre mal de dos et à nos pertes de productivité ?

shutterstock_252010819

Quelles alternatives à la position assise au bureau ?

Malgré ces constats, difficile pour autant de se passer de la position assise. Dans une économie où tout dépend de plus en plus du digital, du travail sur ordinateur et des activités de bureau, rester assis fait désormais partie intégrante de notre mode de vie au travail. Mais pour améliorer l’ergonomie et le bien être des salariés, les entreprises ont la possibilité de prendre en main en partie ce problème.

Encourager les salariés à se lever régulièrement, à adopter une bonne posture assise, proposer des positions de travail variées : des postes debout, des postes assis, des canapés, des chaises hautes : tout cela permet d’améliorer la posture des salariés. Certains chercheurs ont également proposé des bureaux entièrement debout, des bureaux “sit and stand”, à hauteur ajustable, et même des bureaux “tapis roulant” pour travailler en marchant.

En réalité, la meilleure solution semble être la variété. En effet, plusieurs études ont montré que la position debout prolongée n’était pas meilleure en matière de santé et de productivité que la posture assise. La fatigue finissant par s’installer, les personnes travaillant debout prennent souvent de mauvaises postures, se déconcentrent, se font mal. Ce qui est important, c’est le mouvement : changer de position, s’étirer, bouger plus, mais aussi faire du sport.

Pour la responsabilité sociétale des entreprises, c’est une nouvelle piste à explorer pour améliorer à la fois la santé des salariés et leur bien être au travail, mais aussi par la même occasion leur productivité au travail, et leur motivation à travailler.

 

Les entreprises vont-elle s’en saisir ? En tout cas, les géants de la Silicon Valley ont déjà commencé, et les choses ont l’air de bien se passer pour elles.