Soutien à Charlie Hebdo : Le Web et les Citoyens unis contre la Barbarie, mais…

Soutien à Charlie Hebdo : Le Web et les Citoyens unis contre la Barbarie, mais pour la Liberté de la Presse #JeSuisCharlie

Lisibilité
by Pierre-Yves Sanchis Pierre-Yves Sanchis
A- A A+

EDIT 12 janvier : compte tenu de l’engouement de ces derniers jours, les chiffres ont été révisés.

Aujourd’hui 8 janvier et pour la première fois depuis les attentats du 11 septembre, la France est en deuil national, accompagnée de l’ensemble des défenseurs des droits de l’homme et de la liberté de la presse, de la liberté de culte, d’expression et du respect de la laïcité. Vous, moi, restons tous unis face à ces quelques fanatiques et extrémistes qui jubilent déjà du pouvoir de division que cet évènement pourrait créer au sein de notre société et démocratie. Déjà plus de 100 000 citoyens partout dans le monde se sont déplacés dans la rue hier pour manifester leur colère, pacifiquement. Le Web se mobilise aussi pour témoigner de son indignation face à tant de barbarie contre le massacre perpétré hier chez Charlie Hebdo. Modestement, nous nous unissons à ce mouvement en relayant l’ensemble des moyens et outils à votre disposition pour partager votre envie de solidarité.

#jesuischarlie

Une photo publiée par Genaro Bardy (@naro1) le

Un Hashtag et un message sur les médias sociaux : #JeSuisCharlie

 

Plus de 2 millions de Twitts (5 millions au 12 janvier) sont déjà publiés en soutien avec #JeSuisCharlie, partout dans le monde. Un message : Je Suis Charlie, nous sommes tous Charlie.
Quand Charb disait “Je préfère mourir que vivre à genoux”, les quelques twittos réjouis de la mort des 12 victimes ont apparemment mal vécu le respect de la liberté d’expression de chacun. La liberté gagne sur les extrêmes. Parmi ces quelques tweets, la plupart des utilisateurs à l’origine de ces propos ont supprimé leur compte Twitter suite aux milliers de messages d’indignation.
pires tweets extremes extremismes jesuischarlie charlie hebdo
 
Joachim Roncin, Directeur artistique et journaliste chez Stylist Magazine, est à l’origine de l’image relayée partout sur les réseaux sociaux : Je Suis Charlie.
  

 
Pour télécharger les images en haute définition, et par exemple le relayer comme peut le faire La Défense ici :

 

Tous les panneaux lumineux @ladefensefr sont toujours solidaires #JeSuisCharlie Une photo publiée par M (@maelle_gaultier) le

 

  

Une pétition Avaaz récolte déjà plus de 300 000 signatures

Plateforme d’engagement citoyen, Avaaz lançait hier une pétition en soutien à Charlie Hebdo. Avec un premier objectif de 100 000 signatures, l’objectif a été révisé à 300 000, dépassé ce jour à 10h. Le nouvel objectif à atteindre est désormais fixé depuis midi à 500 000. Pour apporter votre soutien, retrouvez la pétition ici.

EDIT 12 janvier : le site cumule aujourd’hui plus de 800 000 soutiens

Un soutien Facebook et une mobilisation en vue de la manifestation de samedi

Plus de 100 000 utilisateurs (Plus de 700 000 au 12 janvier) de Facebook ont déjà rejoint la page de soutien aux victimes du massacre : Je suis Charlie. Adossée à cette page, un évènement Facebook envoyé par milliers invite l’ensemble des citoyens à une marche républicaine, samedi 10 janvier prochain, dans l’espoir qu’aucun évènement ou violence ne viendront troubler le recueillement. Déjà plus de 40 000 inscrits sur la page de l’évènement.

Un citoyen lance une cagnotte en soutien aux familles des victimes

David Opolon vient de lancer une cagnotte en soutien aux familles de victimes, à retrouver ici (140 000 euros récoltés au 12 janvier). Pour information, les citoyens avaient déjà donné plus de 50 000€ pour soutenir les victimes des attentats de Boston.

Au delà des tristesses, les dessinateurs, journalistes et proches poursuivront d’autant plus leur combat pour la liberté de la presse

La solution de la pérennité est encore l’abonnement. Si le site Internet de Charlie Hebdo est en berne, d’autres sites permettent encore de s’abonner, ici.

Enfin, les dessins continuent d’affluer de partout dans le monde, avec un message principal : tenter de tuer la liberté de la presse ne fera que développer l’envie de plus de liberté et créera d’autant plus de vocations.

 

RIP

 

Una foto pubblicata da Banksy (@banksy) in data: