Transformer ses Déchets en Ressources : un Enjeu Clé pour IKEA

Transformer ses Déchets en Ressources : un Enjeu Clé pour IKEA

Lisibilité
by Yoann Regent Yoann Regent
A- A A+

Chaque année, 1,3 million de tonnes de meubles usagés (soit 20kg par habitant) sont mis au rebut*. Afin de sensibiliser le grand public à l’impact de ces abus, la 7ème édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) a lieu du 21 au 29 novembre 2015.

A cette occasion, Yoann Regent, Responsable du programme d’indépendance en énergie et ressources chez IKEA France, nous présente la démarche de gestion des déchets du groupe.

Éco-conception : Comment minimiser les déchets en amont, lors du développement produit ?

Chaise porte-serviette en bambou, oreiller fabriqué à partir de bouteilles PET recyclées, rangements de bureaux fabriqués à 90% à partir de papier recyclé… Afin de réduire au maximum la quantité de déchets en amont et en aval, nos produits sont conçus selon des critères d’éco-conception, et challengent à la fois nos designers mais aussi nos fournisseurs.

Pour nous, un bon design est la combinaison idéale entre forme, fonction, qualité, développement durable et prix bas. Nos designers sont guidés par 11 critères d’écoconception :

  1. Faire plus avec moins ;
  2. Utiliser des matériaux renouvelables ;
  3. Utiliser des matériaux réutilisés ou recyclés ;
  4. Utiliser des matériaux issus de sources gérées durablement ;
  5. Prévoir la recyclabilité du produit en fin de vie ;
  6. Garantir la qualité du produit ;
  7. Optimiser le nombre de produits par chargement ;
  8. Assurer l’efficacité énergétique lors de la production ;
  9. Utiliser des énergies renouvelables lors de la production ;
  10. Minimiser les pertes de matières premières lors de la production ;
  11. Permettre à nos clients d’économiser l’eau, l’énergie, de mieux trier leurs déchets et vivre plus sainement.
IKEA - Déchets - Canapé

Le canapé Knopparp utilise moins de matériaux pour un confort et une solidité égale, grâce au remplacement de son garnissage en mousse par une toile tendue directement sur le cadre.

Pour qu’un produit soit éco-conçu, il doit atteindre un score minimal calculé et pondéré à partir des différents critères d’éco-conception. A l’heure actuelle, les produits éco-conçus représentent 54% des volumes de vente total d’IKEA dans le monde et tous les nouveaux produits lancés doivent par défaut atteindre ce score minimum.

Notre objectif est que, d’ici août 2020, 90% de notre volume de vente proviennent de produits d’ameublement respectant ces critères d’éco-conception, tant au niveau de l’utilisation des ressources que de la fonctionnalité du produit.

Tri et économie circulaire : Comment revaloriser les déchets produits ?

D’ici 2020, le groupe IKEA a pour objectif d’atteindre 90% de déchets recyclés ou valorisés énergétiquement. Recyclage, compostage, méthanisation ou incinération avec valorisation énergétique,  en France, au sein de nos 32 magasins mais aussi de nos 4 entrepôts, cet objectif a d’ores et déjà été dépassé puisque ce taux s’élève à 99% aujourd’hui.

En effet, grâce à une meilleure formation et sensibilisation des équipes en magasin, un développement de nos compétences ainsi que l’engagement de nos prestataires, les déchets sont maintenant véritablement considérés comme des ressources.

En août 2014 était lancé Skrutt, un sous-main conçu à 50% à partir des déchets plastiques (polyethylene) générés dans nos propres magasins. Le processus est simple : trié, conditionné, puis stocké, le plastique est ensuite envoyé à notre prestataire qui le transforme en billes de plastique. Ces billes sont dans un 2ème temps réutilisées comme matière première pour la production de nouveaux produits.

Deuxième de la série, le paillasson YDBY est aujourd’hui disponible en magasin. Celui-ci est constitué une nouvelle fois de matière plastique polyéthylène recyclée issue de la filière de tri de nos propres magasins IKEA. D’autres produits sont actuellement à l’étude.

Grâce à ces produits, le consommateur participe au respect de la planète car celui-ci nécessite la consommation de moins d’énergie et de matières premières. De plus, cela permet à IKEA de sécuriser ses approvisionnements en matière plastique, de se prémunir des fluctuations de prix des matières premières et donc de conserver des prix abordables pour ses clients.

Actuellement, près d’un tiers de nos magasins en France contribuent à ce projet basé sur les principes de l’économie circulaire, appliqué ici à la matière plastique. En 2016, l’objectif est que les 32 magasins IKEA en France et les 4 dépôts intègrent progressivement ce projet.

A l’avenir, IKEA souhaite que la transformation de ses déchets en ressources intègre d’autres matières premières (carton, textile …).

Après quelques années : comment donner une seconde vie à ses meubles ?

Lorsque l’on souhaite se séparer d’un meuble en bon état, cinq alternatives durables s’offrent à nous : le customiser, le brocanter, le recycler, le donner ou le rapporter chez IKEA.

Pour ce qui est de la dernière alternative, IKEA a lancé depuis 2011 le service « seconde vie des meubles » à l’initiative du magasin de Strasbourg, puis l’a étendu comme service permanent dans les 32 magasins depuis janvier 2014. Destiné aux clients des différents magasins, ce service permet l’échange de meubles IKEA en bon état que les clients ne souhaitent pas conserver, contre des bons d’achats. Une fois le meuble ramené en magasin, évalué, puis échangé contre une carte cadeau du montant de l’évaluation, celui-ci est remis en vente dans l’espace « Bonne Trouvaille » avec une étiquette « Seconde vie des meubles ».

En moyenne, les meubles restent disponibles 48h et sont repris pour 30€. On estime aujourd’hui que plus de 23 000 meubles trouvent ainsi une seconde vie chaque année en France, grâce à cette initiative.

Gagnant / gagnant, ce service est bénéfique :

  • Pour nos clients qui peuvent ainsi trouver des meubles d’occasion à des prix intéressants ;
  • Pour la planète car ce service permet un allongement de la durée de vie des meubles et ne nécessite pas le prélèvement de nouvelles ressources ;
  • Pour IKEA car c’est une façon de concilier satisfaction des besoins ou attentes des clients et développement de service innovant.

IKEA-Déchets-Seconde-vie.V2

A noter : IKEA France est l’un des 24 membres fondateurs de la filière « Eco-mobilier », éco-organisme organisant la filière de collecte du mobilier usagé, en lui offrant une 2ème vie, en le recyclant ou en l’utilisant comme source d’énergie. Lancé en décembre 2011, l’éco-organisme « Eco-mobilier » collecte une contribution perçue sur les meubles neufs, à la charge du consommateur. Cette contribution, affichée sur les produits neufs en magasins, soutient le fonctionnement de la filière.

 

Que ce soit en amont, via une démarche d’éco-conception appliquée au développement de ses produits, ou en aval, via le recyclage de ses déchets et la transformation de ceux-ci en nouveaux produits, ou via l’offre innovante de service « seconde vie des meubles » à ses clients, IKEA considère définitivement ses déchets comme des ressources et applique au quotidien l’adage « rien ne se perd tout se transforme ».

 

* http://www.eco-mobilier.fr/