3 façons de soutenir la finance responsable

3 façons de soutenir la finance responsable

Lisibilité

Comment soutenir la finance verte ? Comment mettre son épargne au service de projets éco-responsables et porteurs de sens ? Voici nos 5 conseils pour la No Impact Week.

Comme chaque année, e-RSE.net s’engage avec la No Impact Week pour vous faire découvrir les gestes et idées qui peuvent faire de vous un citoyen, un consommateur et un salarié plus éco-responsable. Cette année, l’un des thèmes de la No Impact Week c’est la finance responsable. Cela semble une réalité éloignée de vos préoccupations quotidiennes ? Eh bien pas tant que ça.

Il y a en effet des choses que vous pouvez faire au quotidien pour soutenir la finance responsable et participer à l’avènement d’un secteur financier plus green. En voici 3.

1 – Choisir une banque engagée

Tout le monde a une banque. Pour un prêt immobilier, un plan d’épargne, un compte courant, peu importe, le fait est qu’il est aujourd’hui très difficile de faire quoi que ce soit sans disposer d’un compte en banque. Mais si l’on a tendance à choisir une banque par défaut (soit par habitude, soit pour avoir un meilleux taux) il est aussi possible de choisir une banque en fonction de ses performances « éco-responsables ».

Qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien c’est assez simple : la façon dont votre banque place et utilise l’argent de ses clients a un énorme impact sur le statut de l’économie mondiale. Leurs investissements déterminent en partie quels acteurs réussissent le mieux sur la scène économique. C’est pour cette raison que certaines banques ont décidé de ne plus investir dans les sociétés pétrolières ou celles qui vendent des armes, du tabac, ou d’autres industries considérées comme polluantes, dangereuses ou non-éthiques. Pour choisir une banque plus responsable, on peut donc d’abord se renseigner sur la politique de ces banques en matière d’investissement, afin de s’assurer qu’elles soutiennent des causes qui nous semblent justes.

Mais ce n’est pas tout. Une banque c’est aussi des logiques de fonctionnement internes : comment redistribuent-elles les bénéfices, quels sont les processus de décision au sein du CA, comment sont intégrés les clients dans la gestion de la banque… Chaque banque a ces propres logiques sur ce point et évidemment, certaines sont plus « responsables » que d’autres. À vous de choisir si vous préférez une banque traditionnelle, une banque coopérative, une coopérative financière…

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce guide sur l’empreinte carbone des banques françaises. Il date de 2009, mais offre tout de même de bonnes informations sur le sujet.

2 – Placer votre épargne pour soutenir l’économie verte

finance-responsable-hleg

Deuxième conseil pour soutenir la finance responsable : choisir les bons placements. Si vous avez de l’argent à placer, vous avez nécessairement le choix entre des dizaines de plans d’épargne, plans d’investissement, actions ou autres obligations dans lesquels vous pouvez investir.

Mais en termes d’éthique, d’impact environnemental ou social, tous ces placements ne se valent évidemment pas. Les portefeuilles d’actions titrisés regroupant des actions de centaines de compagnies de façon souvent opaques sont rarement les garanties que votre argent soutienne l’économie verte. En revanche, désormais de plus en plus de banques proposent des portefeuilles d’action 100% éco-responsables, visant à soutenir la croissance d’entreprises investies dans l’économie verte ou dans le développement durable, les énergies renouvelables etc…

Pas de recette miracle cependant sur cette question : il faut demander à votre banquier de vous expliquer les différentes options qui s’offrent à vous, afin de placer votre épargne sur des secteurs qui peuvent vous rapporter de l’argent tout en aidant l’économie verte.

3 – Participer au financement de projets et d’entreprises qui ont du sens

Enfin, pour participer à des dynamiques financières positives, il est aussi possible de s’engager en finançant des projets porteurs de sens. C’est désormais possible très facilement grâce au développement des plateformes de financement participatifs, où l’on peut contribuer, parfois sous forme de dons, à des projets greens ou sociaux.

Certaines des marques éco-responsables les plus en vues en ce moment se sont ainsi développées par le financement participatif, et en participant à leur financement, on les aide à se développer tout en obtenant in fine un produit éco-responsable. C’est une forme d’investissement éco-responsable de plus en plus répandue.

Il est aussi possible de financer des projets associatifs (souvent, c’est déductible des impôts) via des plateformes de financement d’associations. Certes, cela ne rapporte pas d’argent, mais cela contribue à financer un système qui ne vit que par la générosité et c’est une manière éco-responsable d’utiliser son argent.

Avec ces 3 conseils, plus d’excuses : vous pouvez désormais mettre votre argent au service d’une bonne cause.