5 astuces simples pour s’alimenter de façon plus durable au bureau

5 astuces simples pour s’alimenter de façon plus durable au bureau

Lisibilité

A A A

Découvrez 5 astuces faciles à mettre en place pour améliorer l’impact de votre alimentation au bureau !

Du 29 mai au 5 juin prochain, c’est la semaine du Développement Durable. Mais c’est aussi la No Impact Week ! L’idée de cette semaine : s’accorder 5 jours dans son entreprise avec ses collaborateurs pour en savoir plus sur le développement durable, et surtout pour agir de façon plus durable au quotidien (Voir : La No Impact Week : une semaine pour changer l’entreprise). À cette occasion, nous vous proposons en partenariat avec Riposte Verte (conseils et bonnes pratiques pour un bureau plus responsable), une série de 5 articles qui mettront en lumière des astuces, des gestes simples pour rendre la vie au bureau plus durable et responsable. Chaque semaine jusqu’au 19 mai, nous vous offrirons donc un article, un pour chaque journée de la No Impact Week.

  1. Mieux se nourrir
  2. Mieux utiliser les ressources
  3. Mieux travailler et se déplacer
  4. Mieux recycler
  5. Mieux vivre ensemble

Aujourd’hui, nous démarrons donc cette série avec le thème « Mieux se nourrir ».

L’alimentation au coeur de nos impacts au quotidien

C’est un sujet que l’on aborde pas forcément assez : l’alimentation est l’un des enjeux majeurs de la transition vers un monde plus durable. En France par exemple, on estime que 20% de nos impacts carbone sont dus à notre alimentation. Produire nos aliments coûte énormément d’énergie et de ressources et cela contribue donc grandement à notre impact sur l’environnement par exemple. Notamment, les produits laitiers et la viande sont considérés comme des aliments très lourds en termes environnementaux (voir notre article : L’impact environnemental des aliments décryptés). Mais l’impact de notre alimentation passe aussi par les emballages, les transports et la transformation industrielle des aliments. De ce fait, pour vivre de façon plus durable, il faut penser à son alimentation.

5 astuces pour mieux se nourrir au bureau

Hélas, au bureau, il est parfois difficile de mettre en pratique ses bonnes résolutions. Mais ce n’est pas impossible pour autant ! Nous vous proposons donc 5 astuces simples pour améliorer progressivement votre alimentation au travail, sans trop de contraintes.

1 – Instaurer une journée végétarienne au bureau

Comme nous le disions à l’instant, la viande est l’un des aliments qui émet le plus de pollution et de gaz à effet de serre. Réduire sa consommation de viande est donc un moyen extrêmement simple d’améliorer l’impact de son alimentation. Et une façon simple de promouvoir cette tendance est d’instaurer dans votre entreprise une journée « végétarienne ». L’idée n’est bien entendu pas d’imposer à qui que ce soit de se passer totalement de viande, mais plutôt de créer une dynamique ludique autour de la cuisine végétarienne. Par exemple, si tous les lundis vous décidez que le déjeuner dans votre entreprise est végétarien, les collaborateurs qui le souhaitent peuvent s’entraider, partager leurs recettes, et apprendre progressivement à mieux cuisiner sans viande ou sans poisson, goûter les restaurants végétariens de votre quartier. Cela participe à la cohésion des équipes et en plus, cela donne une occasion de manger tous ensemble.

Un conseil pour vos plats végétariens : mélangez céréales et légumineuses pour un apport en protéines adéquat !

gastronomie-cuisine-alimentation-saine-durable2 – Éviter les gobelets et autre couverts jetables au bureau

La pause café, c’est une institution dans tous les lieux de travail. Le problème c’est que dans beaucoup d’endroits, café rime avec gobelet jetable et touillette en plastique… Pas très écologique ! Imaginez : 4,75 milliards de gobelets jetables sont consommés chaque année en France pour un taux de collecte sélective de seulement 1 %.

Pourtant, il est très simple d’éviter ces déchets : si chacun de vos salariés avait une tasse ou un mug réutilisable pour se faire son café ? Pour une entreprise, cela peut-être l’occasion de créer des objets personnalisés ou corporate pour ses salariés et cela fait un cadeau d’entrée dans l’entreprise original. Et surtout, qui n’a jamais rêvé d’avoir un mug estampillé du logo de sa chère entreprise ?

3 – Grouper les commandes de vos déjeuners

On le sait, beaucoup de salariés n’ont pas le temps de préparer eux mêmes leurs repas pour le déjeuner. Et quand l’entreprise ne dispose pas de cantine, cela signifie bien souvent déjeuner à l’extérieur. Aujourd’hui, de plus en plus de salariés choisissent de se faire livrer leurs repas au bureau par les différentes start-up qui ont émergé ces dernières années. Le problème, c’est que si chacun des salariés d’un open space décide de commander dans un restaurant différent, à une heure différente, cela représente beaucoup de trajets inutiles pour les livreurs, et donc beaucoup de pollution inutile ! Pensez à vous organiser pour commander ensemble avec le maximum de vos collègues lorsque vous décidez de vous faire livrer ! Cela demande juste un peu d’organisation : vous pouvez par exemple choisir un jour dans la semaine qui sera consacré aux livraisons de plats au bureau, et commander chaque semaine tous ensemble au même endroit !

4 – Mettre en place un système d’achats groupés ou de livraison de produits frais et écologiques

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises proposent des services de livraisons de paniers primeurs, paniers bio ou de fruits et légumes de saison. D’autres proposent une variété de produits issus de l’agriculture locale. Bien souvent, ces entreprises proposent des réductions ou des facilités pour les commandes groupées ! Pour en profiter, il suffit d’organiser un système de livraison au bureau de ces produits avec tous les collaborateurs volontaires. Il est également possible pour un employeur de fournir à ses salariés des paniers de fruits bio ou locaux… Et en plus, cela permet des grignotages sains !

5 – Mesurer votre impact « déchets »

Vous utilisez des bouteilles d’eau ? Des dosettes de café ? Des gobelets jetables ? Vous vous faites livrer des repas ? Tout cela produit des déchets ! Une bonne manière d’en prendre conscience est de calculer l’impact « déchet » de son entreprise. Par exemple, calculez combien de bouteilles en plastique votre entreprise achète chaque année et divisez ce nombre par le nombre de salariés. Vous obtenez ainsi le nombre de bouteilles d’eau consommées par personne et par an dans votre entreprise ! De la même façon, vous pouvez calculer le nombre de dosettes de café utilisées dans votre entreprise, et même convertir ce nombre en kilogrammes. Ces chiffres permettent d’avoir une meilleure idée de la masse de déchets que vous produisez quotidiennement pour votre alimentation au bureau. Et cela peut aider à se mobiliser pour réduire les déchets au quotidien !