5 conseils pour être écolo et responsable au bureau

5 conseils pour être écolo et responsable au bureau

Lisibilité

Comment être plus écolo et plus responsable au travail, au bureau ? Voici 5 conseils à adopter d’urgence.

Cette année, à l’occasion de la semaine du développement durable, e-RSE.net participe à la No Impact Week. Objectif : réduire nos impacts sur la planète et sensibiliser au maximum au développement durable.

À cette occasion, voici 5 conseils pour être plus éco-responsable au bureau, minimiser son impact sur la planète et être plus « durable » dans son quotidien professionnel.

1 – Repensez vos déplacements

Indemnité kilométrique vélo

Quand on veut être plus écolo et plus responsable au bureau, la première chose à faire est sans doute de savoir comment… vous allez au bureau ! En effet, les déplacements entre votre domicile et votre travail représentent probablement la plus grosse part de votre impact sur l’environnement, et ce probablement à la fois sur le plan professionnel et personnel.

En effet, si vous parcourez chaque jour 20 ou 30 km en voiture pour vous rendre au travail, à la fin de l’année vous aurez parcouru près de 5 000 ou 6 000 km ! Soit plusieurs centaines de kilos de CO2.

Pourtant, il y a des façons de réduire cet impact : en premier lieu les mobilités actives (marche, vélo, roller…) ou les transports en commun qui sont les meilleurs moyens de réduire votre impact. Mais on peut aussi penser au covoiturage, ou à d’autres formes d’auto-partage. Sachez par ailleurs que votre entreprise est tenue depuis le 1er janvier 2018 à mettre en place un Plan de Déplacement d’Entreprise (PDE) qui prenne en compte ces modes de mobilités alternatifs.

2 – Maîtrisez la température et l’énergie

Deuxième façon d’être plus écolo et responsable au bureau : faire attention à la température et à l’énergie ! Le chauffage et la climatisation représentent à eux deux l’impact économique et environnemental le plus important de la vie de bureau. Si on chauffe trop, ou que l’on climatise trop, on gaspille de l’énergie précieuse. C’est la même chose avec l’éclairage !

D’où l’importance d’être attentif à ces petites choses de votre quotidien professionnel qui ont un impact non négligeable sur la planète (et accessoirement sur les finances de votre entreprise).

Que faire ? C’est simple ! Réglez la température de façon à rester dans les moyennes les plus adaptées ! Inutile de chauffer à 22 degrés en hiver ou de climatiser à 18 en plein été ! Une température autour de 19 est généralement considérée comme idéale pour le travail. Mais en été, difficile d’atteindre cette température… Vous pouvez alors adapter votre tenue pour être au mieux. Pour l’éclairage, c’est pareil : pensez à bien éteindre les lumières quand vous partez dernier du bureau, ou quand vous sortez des toilettes, qui n’ont pas besoin d’être éclairées à vide.

3 – Adoptez les éco-gestes pour réduire les gaspillages

recyclage papier entreprise

La vie au bureau est souvent une grande source de gaspillages et de mauvaises gestions des ressources et des déchets. Impressions, tri des déchets, fournitures… Voilà des choses auxquelles être attentif.

Par exemple, on estime qu’un salarié consomme chaque année plus de 70 kg de papier en impressions diverses ! Il y a aussi les déchets, capsules de café, gobelets en plastique, touillettes, et aussi les fournitures, que l’on peut facilement gaspiller. Et bien sûr le tri qui n’est pas toujours bien fait.

Pourtant, il existe des façons de réduire ces gaspillages. D’abord, réduisez vos consommations de papier à ce qui est nécessaire. Ensuite, révisez les règles du recyclage et demandez à faire installer (si besoin) des poubelles ad hoc pour faire le tri dans votre entreprise. Et pour tout le reste : sachez qu’il vaut mieux un objet unique réutilisable que de multiples consommables que l’on jette à chaque utilisation. Une tasse vaut mieux que des gobelets en carton (ou plastique), un verre vaut mieux qu’on gobelet en plastique…

4 – Apprendre les bonnes pratiques de vos équipements informatiques

L’un des gros enjeux de l’écologie et de la responsabilité d’entreprise au bureau, c’est la gestion du parc informatique. Il représente une empreinte carbone estimée à 360 kg de CO2 par an et par salarié !

Entre l’ordinateur, et l’empreinte carbone de son utilisation au quotidien (énergie, internet, serveurs) il y a énormément d’impact.

Que faire pour le réduire ? D’abord bien entretenir son poste. Le gros de l’impact environnemental numérique d’un salarié c’est la production de son équipement, alors forcément, si on doit le changer tous les 3 ou 4 ans, cela fait énormément de ressources et d’énergies consommées, et de pollutions générées. Si vous pouvez prolonger la durée de vie de vos équipements, c’est le mieux. Si ce n’est pas possible, pensez à la réutilisation et au réemploi qui permettent de donner une seconde vie à vos ordinateurs. Ensuite, vous pouvez apprendre les éco-gestes informatiques (voir notre article sur l’empreinte numérique des salariés), par exemple essayer d’envoyer des e-mails moins lourds et moins souvent. Et puis, comme pour le reste : veillez à économiser l’énergie !

5 – Adaptez vos conditions de travail

Enfin, pour être plus éco-responsable en entreprise, on peut aussi adopter des bonnes pratiques de vie au bureau. Ce sont souvent des pratiques qui sont à la fois écologiques, mais qui permettent aussi d’améliorer le bien-être au travail et le confort de vie au bureau.

Par exemple ? Utilisez des plantes pour dépolluer l’air intérieur des bureaux. Adoptez des mécanismes pour maximiser la lumière naturelle dans les locaux (ce qui est bon pour le moral, la santé et la productivité). Essayez de généraliser le télétravail pour réduire les impacts des déplacements domicile-travail et améliorer la productivité des salariés. Il existe des dizaines d’exemples, que vous pouvez trouver dans notre liste des 100 actions et bonnes pratiques RSE à mettre en place en entreprise. Il suffit de choisir !