5 conseils pour remobiliser vos collaborateurs sur la RSE à la rentrée

par Clément Fournier Clément Fournier

Engagement-salaries-rse

Comment remobiliser les troupes et engager les salariés sur les sujets RSE après les vacances ? Voici 5 conseils simples à suivre.

En général, après les vacances, il faut une petite à remise à niveau quand on se remet au boulot. En matière de RSE les choses ne sont pas différentes : en rentrant de congés, vos collaborateurs ne vont pas se replonger tout de suite intensément dans les enjeux RSE. Ils vont d’abord reprendre leurs marques, leurs habitudes, se mettre à jour de leur travail et reprendre leurs tâches quotidiennes. Au milieu de tout ça, ils peuvent finir par mettre de côté la RSE. C’est là que le département RSE entre en scène.

Voici 5 conseils pour remobiliser les troupes à la rentrée.

1 – Organiser un évènement convivial autour de la RSE

Quand on rentre juste de congés, généralement, on est un peu débordés. Il faut rattraper les mails en retard, reprendre les projets en stand by, réactiver tous les process internes et reprendre les bonnes habitudes. C’est déjà suffisamment compliqué comme ça et la RSE ne doit pas se rajouter à tout ça comme une charge. Pourtant, si vous voulez remobiliser vos collaborateurs sur votre démarche RSE, vous allez devoir leur en parler. Aborder le sujet, mais sans que cela devienne une contrainte supplémentaire. Alors pourquoi ne pas en profiter pour organiser un évènement convivial qui sera l’occasion de remobiliser tout le monde ?

Lorsque tout le monde est rentré de vacances, organisez un apéritif avec les principaux collaborateurs impliqués dans votre démarche RSE, ainsi que les salariés intéressés qui voudraient s’y investir. Quelques verres et un peu de convivialité permettra de réunir les gens dans la bonne humeur et sera l’occasion de parler un peu RSE. C’est autrement plus attrayant qu’une newsletter austère et cela permet de créer de l’engagement plus facilement.

2 – Faire un petit bilan des actions RSE effectuées

Lors de cet événement, vous pourrez commencez par rappeler où vous en êtes, c’est-à-dire faire un bilan des actions effectuées depuis le début de l’année. En général à la rentrée une bonne partie de l’année s’est déjà écoulée et théoriquement, votre démarche RSE doit avoir déjà commencé à porter ses fruits. Quelles actions ont été mises en place ? Quels dispositifs ont été adoptés ? Quelle communication a été faite sur vos projets RSE ? Autant de points qu’il n’est pas inutile de rappeler à vos collaborateurs dans les semaines qui suivent la rentrée.

Cela permet à chacun de se remettre en tête le mouvement global de la démarche RSE de l’entreprise, de faire le point en quelques sortes.

3 – Rappeler les objectifs RSE à atteindre

entreprise-engagement-consommateur

Ensuite, vous pourrez rappeler les objectifs visés par la stratégie RSE pour le reste de l’année. Cela permet de se remettre en tête les différents évènements, les actions à venir et c’est aussi l’occasion de voir comment se coordonner tous ensemble.

Par exemple, la rentrée peut être l’occasion de remettre sur le devant de la scène les différents salons liés à la RSE auxquels l’entreprise pourrait participer. En septembre il y en a déjà trois : le Forum Mondial Convergences les 3 et 4 septembre, le LH Positive Economy Forum, les 28 et 29 septembre et ChangeNOW, le forum des innovateurs qui changent le monde aux mêmes dates.

Mais cela peut aussi être le moment de rappeler tout simplement les actions qu’il reste à mener avant la fin de l’année avec les différents métiers de l’entreprise.

4 – Faire converger les attentes de vos collaborateurs avec votre stratégie RSE

Pour mobiliser sur les sujets RSE, rien de tel que de savoir démontrer en quoi elle sert les intérêts des collaborateurs. La rentrée, c’est donc aussi le moment de voir si votre stratégie RSE est en cohérence avec les attentes des salariés. On sait que la majorité des salariés dans les entreprises françaises attendent de leurs employeurs qu’ils s’engagent sur des sujets comme l’environnement, le bien-être au travail, la santé ou la consommation responsable. Si vous faisiez un tour de table auprès de vos collaborateurs pour savoir comment évoluent leurs attentes ? C’est une forme de dialogue parties prenantes interne qui permet de se recentrer.

Mais votre travail c’est aussi de savoir démontrer en quoi la stratégie portée par la RSE de votre groupe sert déjà les intérêts des salariés : si vos efforts ont permis de mieux développer la politique de télétravail de l’entreprise, ou d’améliorer le cadre de travail et le bien-être dans l’entreprise, c’est le moment de le dire et de le mettre en avant. Trop de responsables RSE ont tendance à oublier de mettre en lumière leurs résultats. Or c’est bien ces résultats qui motivent et donnent envie de s’investir.

5 – Favoriser la co-construction

Enfin, la co-construction est aussi une étape fondamentale pour engager les salariés sur les sujets RSE. Trop souvent le département RSE a tendance à fonctionner en silo, sans chercher à impliquer les autres collaborateurs. Pourtant, en impliquant le département communication ou marketing, ainsi que les RH, et tous les salariés dans le coeur d’activité de l’entreprise, on peut donner une dimension beaucoup plus tangible à des actions RSE. Il faut donc réussir à créer des leviers pour que ces personnes puissent co-construire la démarche RSE du groupe, s’y investir.

Une boîte à idée pour que chacun fasse part de ses suggestions, une réunion conviviale mensuelle pour débriefer des sujets RSE, une newsletter interne ou encore des sessions de coaching et de formation peuvent être de bons moyens de donner plus de poids aux salariés de l’entreprise dans la démarche.

 

Actualité partagée par

E-RSE newsletter