Ces 7 pays qui produisent 100% de leur électricité grâce aux renouvelables

Ces 7 pays qui produisent 100% de leur électricité grâce aux renouvelables

Lisibilité

Qui sont ces 7 pays qui produisent 100% de leur électricité grâce aux énergies renouvelables ? Et quels enseignements peut-on tirer de leur expérience ?

Dans le monde, tous les pays ne produisent pas leur énergie de la même façon. La majorité des Etats de la planète produisent encore leur électricité à partir de charbon et de combustible fossile : c’est le cas de la Chine, des Etats-Unis, mais aussi de l’Allemagne et de bien d’autres grands pays qui émettent donc énormément de CO2. En France, notre mix énergétique émet très peu de CO2 grâce à la prédominance du nucléaire, mais il n’est pas pour autant renouvelable, puisque l’uranium n’est pas une ressource renouvelable et que la France ne compte que 17% d’énergies renouvelables dans sa production électrique.

Mais certains pays parviennent à produire 100% de leur électricité grâce aux énergies renouvelables. Ils sont au nombre de 7 dans le monde. Les voici, et voici ce que l’on peut tirer de leur expérience.

La liste des 7 pays produisant une électricité 100% renouvelable

barrage energie hydraulique renouvelable

Selon les données de l’US Energy Information Administration, il existe dans le monde 7 pays qui réalisent 100% de leur production électrique grâce aux anergies renouvelables. Toutefois, cette situation exceptionnelle est loin d’être généralisable. Ces pays ont en effet des caractéristiques très spécifiques qui leur permettent le luxe d’une production d’électricité 100% renouvelable. Il s’agit des 7 Etats suivants :

  • Albanie

Ce petite pays d’Europe centrale parvient à produire 100% de son électricité grâce aux barrages hydroélectriques.

  • Bhoutan

Au Bhoutan, là aussi, ce sont les barrages qui permettent de produire une électricité 100% renouvelable.

  • Éthiopie

Même chose en Éthiopie où plus de 96% de la production électrique est d’origine hydroélectrique, complétée par 700 gWh d’énergie éolienne.

  • Islande

En Islande, l’énergie hydroélectrique représente près de 70% de la production, complétée par environ 30% de géothermie.

  • Lesotho

Ce petit Etat africain, qui a peu de besoins électriques, compte lui aussi sur les barrages à 100%

  • Nepal

Le Népal également dépend des barrages, avec quelques fermes solaires qui représentent un peu moins de 1% de la production.

  • Paraguay

Enfin, le Paraguay, lui aussi produit 100% de son électricité avec des barrages hydroélectriques.

100% renouvelable : des exemples à suivre ? Pas si simple

energies renouvelables electriques possible

En regardant cette liste, on peut voir que ces pays ont toutes des caractéristiques communes. D’abord ce sont tous de petits pays, et relativement peu industrialisés. Ils ont donc une consommation d’électricité très faible. Ainsi, le pays avec la plus grosse production électrique dans cette liste est le Paraguay avec seulement 55 000 gWh de production annuelle (dont seulement 3500 sont consommés par les habitants). C’est une production 10 fois inférieure à celle de la France, et une consommation près de 150 fois inférieure. Le second plus gros producteur de la liste (l’Islande) ne produit que 18 000 gWh. La plupart ne dépassent même pas les 10 000 gWh. Forcément, avec de si petites productions, il est plus facile d’atteindre ses objectifs uniquement avec des énergies renouvelables.

D’autre part, il faut noter que si ces pays produisent 100% de leur électricité grâce au renouvelables, c’est aussi, tout simplement parce qu’ils utilisent assez peu l’électricité comme forme d’énergie. Tous ces pays à l’exception de l’Islande sont des pays avec un climat relativement clément, où il n’y a pas d’importants besoin en chauffage. Certains pays comme le Bhoutan n’ont même pas raccordé toute leur population à l’électricité, ce qui explique leurs faibles besoins. Et surtout, ces pays utilisent par ailleurs d’autres formes d’énergie que l’électricité : au Paraguay par exemple, le chauffage est encore largement assuré par le charbon et le bois de forêt (ce qui pose par ailleurs des problèmes de déforestation dans le pays). Pas besoin d’électricité pour cet usage donc, ni pour le transport qui est 100% motorisé et thermique. En France, au contraire, où le chauffage est aujourd’hui largement basé sur l’électricité. Cela permet de chauffer en émettant assez peu de CO2 (puisque notre mix énergétique émet peu de carbone), mais cela fait considérablement augmenter nos besoins de production électrique. Il devient donc difficile d’assurer nos besoins avec du 100% renouvelable.

Surtout que, comme on l’a vu, la production électrique de ces 7 pays repose essentiellement sur l’énergie hydro-électrique, c’est-à-dire sur les barrages. C’est assez logique puisque l’énergie hydro-électrique est aujourd’hui la seule énergie renouvelable qui soit pilotable, c’est-à-dire qui ait la capacité de produire à tout moment. Les énergies éoliennes ou solaires sont certes des énergies 100% renouvelables, mais elles ne produisent pas en continu ce qui pose problème lorsque l’on a besoin de l’électricité à des moments précis, en continu. L’hydro-électricité ne nécessite pas de stockage et permet d’adapter la production aux besoins. C’est donc globalement une production plus fiable. Le problème c’est que construire des barrages n’est pas aussi simple que de construire des éoliennes : ce sont de grandes infrastructures, qui nécessitent de disposer de grands fleuves adaptés à ce type d’infrastructures. Ce qui n’est pas le cas partout. Au Paraguay le barrage d’Itaipu suffit à lui seul à assurer les besoins électriques du pays (et même à en faire un important exportateur d’électricité). Mais cela n’est possible que parce que ce barrage immense est construit sur l’un des plus grands fleuves du monde, le fleuve Paraná.

La transition vers le 100% renouvelable en question

En résumé, si l’exemple de ces 7 pays montre une chose, c’est qu’il faut réunir des caractéristiques bien spécifiques pour parvenir à produire 100% de son électricité avec des énergies renouvelables : avoir des besoins relativement faibles, peu d’usages électriques, et surtout disposer d’une situation géographique favorable qui permette la mise en place d’infrastructures hydroélectriques. D’ailleurs, si l’on regarde la suite du classement des pays qui produisent le plus d’électricité issue du renouvelable, on retrouve à peu près ces mêmes caractéristiques. On y trouve la Norvège (petit pays produisant l’essentiel de son électricité grâce aux barrages), le Costa Rica, la Namibie, le Kenya, le Togo, ou encore le Brésil. Il faut descendre assez bas dans la liste pour trouver le Portugal, l’Espagne ou encore l’Allemagne, qui disposent de mix énergétiques plutôt renouvelable ne reposant pas de manière écrasante sur l’hydroélectricité. Toutefois, ces pays ont également souvent un mix énergétique assez carboné, comme l’Allemagne.

Cela montre que la transition vers le 100% renouvelable n’est pas forcément aussi simple que l’on peut le penser quand on voit les exemples