Accessibilité Numérique : les TIC au service du Handicap

Accessibilité Numérique : les TIC au service du Handicap

Lisibilité

A A A

Imaginez-vous surfer sur le web sans écran ni clavier ? Changer les chaînes de votre TV sans télécommande ni menu ? Répondre au téléphone sans entendre le moindre son ? Comment faire quand un handicap nous éloigne de toutes les facilités du monde numérique ?

Déficiences motrices, auditives, visuelles, vocales ou cognitives, le handicap touche, d’après le rapport mondial sur le handicap de l’OMS, plus de 1 milliard d’êtres humains ! En parallèle, une étude de Microsoft indique que 15% des internautes dans le monde sont confrontés au problème de l’accessibilité.

Pour Orange, l’inclusion numérique est un des piliers majeurs de son engagement responsable. Connecter des pays, des individus, leur proposer des services est une chose ; encore faut-il que le monde numérique soit accessible à la « minorité » la plus importante de la planète… Olivier Ducruix, en charge de l’entité Ergonomie et Solutions d’Accessibilité pour tous chez Orange, revient sur l’enjeu de l’accessibilité, notamment pour les personnes souffrant de déficience visuelle.

L’accessibilité numérique : Pourquoi ? Comment ? Pour qui ?

L’accessibilité numérique est un terme peu connu et surtout peu parlant. Commençons donc par le définir.

On dit qu’un produit ou un service est numériquement accessible lorsqu’il est utilisable par tous (personnes en situation de handicap, seniors mais aussi personnes valides) et dans tous les contextes, même dans un contexte technologique défavorable (débit réseau moindre, écran moins éclairé, sans souris, en se déplaçant, etc.).

Aujourd’hui, nous avons tous besoin d’accessibilité :

  • en tant que personnes valides : pour travailler dans un train, en extérieur durant une journée ensoleillée, etc ;
  • en situation temporaire d’invalidité (bras cassé, etc) ;
  • en situation de handicap.
Orange-Handicap-Braille
Pour les non-voyants utilisant le Braille, une plage Braille peut remplacer l’écran. Ce dispositif peut être associé à la synthèse vocale, voire même complètement remplacé par les systèmes text to speach dits « de revue d’écran ». © Sébastien Delorme Wikimedia Commons

Les personnes en situation de handicap sont souvent très intéressées par les nouvelles technologies car elles leur offrent la possibilité d’accéder à un grand nombre de services et de facilités de la vie quotidienne.

Améliorer l’accessibilité, c’est donc permettre à des millions de personnes de mener une vie aussi normale que possible, en éliminant des obstacles parfois infranchissables.

L’accessibilité numérique, état des lieux

Aujourd’hui, les sites web ne sont ni totalement accessibles ni totalement inaccessibles. Des efforts ont été réalisés mais il reste du chemin à parcourir.

Étant moi-même malvoyant, j’estimerais à 5 à 10% le pourcentage de sites réellement accessibles, c’est à dire sans point bloquant vis à vis d’un utilisateur de synthèse vocale.

Un exemple tout bête : un non-voyant utilise la synthèse vocale (voix synthétique qui lit ce qui se passe à l’écran et qui permet d’interagir) pour remplir un formulaire web. A un moment, il doit choisir entre 2 liens intitulés « cliquer ici /ou bien ici selon votre choix ». Si au niveau html ou via le CMS ces liens n’ont pas été décrits (lien 1 = oui / lien 2 = non), la synthèse vocale ne peut que lire : « lien cliquer ici » / « lien ou bien ici ». L’utilisateur est alors placé face à un point bloquant !

Dans le film suivant, découvrez une présentation de l’utilisation d’un ordinateur au moyen d’une synthèse vocale :

Et la loi dans tout cela ?

Les sites de la sphère publique ont l’obligation d’être accessibles depuis l’adoption de la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (article 47). Sans pour autant qu’un système de sanctions réellement contraignant n’ait été mis en place…

En juin dernier, un label (baptisé « e-accessible ») a été promulgué par le Gouvernement afin de distinguer les employeurs publics qui s’engagent sur la voie de l’accessibilité et les inciter à se mettre en conformité.

Pour le domaine privé, il n’existe pas en France d’obligation légale. Cependant, une directive européenne souhaite élargir l’obligation à de nombreux services (télécoms, TV, etc.). Le groupe Orange sera donc directement concerné.

Les solutions d’accessibilité numérique d’Orange

Orange-Handicap-Accessibilité

Orange a depuis longtemps compris l’enjeu de l’accessibilité, que ce soit en interne (embauche et maintien à l’emploi des personnes en situation de handicap) ou en externe (proposer à nos clients en situation de handicap et seniors des produits et services accessibles). Le Groupe a donc mis en place une stratégie globale en faveur du handicap et de l’accessibilité.

Boutiques spécialement aménagées, conseillers clients spécifiquement formés ou utilisant le langage des signes, Orange s’adresse aux différentes catégories de handicap et propose des offres spécialisées et adaptées.

Mais nous allons aujourd’hui plus loin et cela grâce à différentes entités du Groupe : Direction Accessibilité Groupe, Mission Insertion Handicap, Fondation Orange, Direction RSE, Direction Systèmes d’Information… Orange Lab par exemple, travaille depuis plus de 15 ans sur l’innovation au service de l’accessibilité.

Concrètement, cela se traduit par un accompagnement à l’amélioration de nombreux projets de développement de sites web ou d’applications mobiles. L’objectif : aider les développeurs à respecter les exigences d’accessibilité pour que nos services soient accessibles à tous.

Pour cela, il est primordial de sensibiliser et former les développeurs et de proposer un soutien rapproché pour certaines applications au cœur de la stratégie d’Orange. L’application « Ma Livebox » par exemple, permet aux clients de gérer facilement leur Livebox à partir de leur smartphone. Depuis quelques mois, la version iOS de cette application est accessible à tous y compris aux personnes aveugles et plus largement à toutes les personnes handicapées. Un travail qui se poursuit puisque la version Android arrivera prochainement. L’application « Orange & Moi » (espace personnel des clients Orange) a également beaucoup progressé avec la possibilité d’accéder au suivi conso et à sa facture à l’aide de la synthèse vocale.

Aujourd’hui, les produits et services doivent être accessibles de façon intrinsèque. Le produit ne doit être conçu pour une personne valide puis modifié pour une personne en situation de handicap : l’accessibilité est une exigence à prendre en compte dès la conception du produit ou service.

Quelques projets du Groupe Orange en faveur de l’accessibilité numérique

Synthèse vocale, mémo vocal, commande vocale, numérotation vocale, facture adaptée, mobiles compatibles… Orange propose un ensemble de solutions fixe, mobile et internet pour répondre aux besoins de chacun.

Aujourd’hui, je souhaiterais vous présenter deux projets mis en place récemment :

  • « Orange Confort + » 

« Orange Confort + » est une solution que les concepteurs de sites web peuvent très facilement installer afin d’améliorer l’accessibilité de leur site.

Davantage adapté aux internautes dyslexiques, malvoyants, handicapés moteurs, seniors, ce service permet de paramétrer l’affichage de la page selon ses besoins pour améliorer le confort lors de la navigation. Il est en effet possible de grossir les caractères, choisir des couleurs offrant un contraste correspondant à ses besoins, modifier l’agencement, etc. D’autres fonctionnalités existent comme la navigation par pointage pour des utilisateurs qui se trouvent dans l’impossibilité d’exercer une pression sur la souris ou sur le clavier. Autre exemple : pour les personnes dyslexiques, le service permet de reparamétrer les intervalles entre les lettres, les mots, les interlignes afin de faciliter la lecture.

Conçu pour aider clients et salariés, Orange Confort + répond également à un objectif d’ouverture. En effet, depuis mars 2015, ce service est disponible en open source

Orange_Confort+

  • « Claria Vox »

En février 2015, Orange (en partenariat avec Telorion et HandiCaPZéro) a lancé « Claria Vox », une solution de vocalisation pour smartphones destinée aux déficients visuels.

Claria Vox transforme les smartphones sous Android pour les rendre accessibles aux non-voyants en y ajoutant un clavier physique et des applications vocalisées. Le clavier apposé sur l’écran tactile dispose de plusieurs repères physiques avec des marques en relief, facilitant la reconnaissance des touches.

En plus d’un accès aux applications standards d’un smartphone (messages, e-mail, répertoire…) Claria Vox met à disposition des divertissements adaptés : radio, lecture de journaux, lecture de livres… et des fonctions plus avancées utiles au quotidien : GPS, reconnaissance de caractères, détecteur de couleurs, scanner de code-barres…)

Plus de détails et des vidéos de démonstration sur le site de Claria Vision.

Orange-Handicap-Claria-Vox

Les engagements d’Orange en faveur du handicap

Au-delà de la conception d’offres et de services adaptés aux différents types de déficiences, Orange s’engage sur tous les fronts contre l’exclusion des personnes handicapées : embauche et maintien dans l’emploi de collaborateurs handicapés, achats au secteur adapté et protégé, accès pour tous à la culture…