L’ARRONDI, le (futur) réflexe solidaire du quotidien ?

par Lucie Gaudens Lucie Gaudens

Une solution à fort potentiel pour l’intérêt général

L’ARRONDI solidaire, solution de don participatif, a permis de collecter près de 40 millions de dons depuis son lancement. Adopté par près de 380 sociétés et 5 000 magasins partenaires sur tout le territoire, le dispositif rencontre une croissance exponentielle. On note par exemple que près de 3 millions d’euros ont été collectés ces 5 derniers mois, soit déjà 85 % de la collecte réalisée sur 2018.

Un succès qui devrait se poursuivre puisque selon un sondage Opinion Way pour microDON consacré à la notoriété et l’intérêt pour la démarche : 97 % des personnes ayant déjà fait L’ARRONDI seraient prêts à recommencer, dont 75 % ponctuellement et 22 % systématiquement ! Et un Français sur 2 n’ayant jamais fait L’ARRONDI solidaire serait prêt à le faire, dont 41 % ponctuellement et 9 % systématiquement.

Pourquoi c’est une bonne nouvelle ?

L’année 2018 a été marqué par de nombreuses réformes fiscales (ISF, hausse de la CSG, annonce du prélèvement à la source…) qui ont inquiété, à juste titre, le secteur. France Générosités confirmait ces inquiétudes en annonçant en avril dernier une baisse des dons significative et inédite depuis une dizaine d’année : 4,2 % selon leur baromètre. Si l’on extrapole à l’ensemble du monde associatif et sur la base des 3 milliards d’euros de dons déclarés aux impôts par les particuliers, ce sont ainsi plus de 120 millions qui manquent à l’appel. Pour inverser la tendance, le monde associatif est donc contraint de multiplier les sources de fonds.

Dans ce contexte, les chiffres d’Opinion Way nous confirme que L’ARRONDI peut constituer une piste prometteuse pour répondre à ce besoin. Accessible à tous par sa forme et son montant, il apparaît suffisamment indolore et attractif pour être adopté ponctuellement et dans la durée par le grand public. En plus de confirmer sa capacité à s’inscrire comme un réflexe solidaire du quotidien, le sondage montre qu’il pourrait également conquérir un plus large public s’il était proposé au plus grand nombre. Ce serait ainsi près de 25 millions de Français qui seraient susceptibles d’adopter L’ARRONDI solidaire dans la durée. L’ARRONDI viendrait alors se hisser dans le haut du classement des plus grandes collectes de dons en France ce qui représente une énorme opportunité pour les associations !

Une piste prometteuse auprès des 18-24 ans

On note également que ce sont les 18-24 qui se montrent les plus enclins à adopter demain la démarche (73 %). Si ce ne sont pas ceux qui ont aujourd’hui le plus grand pouvoir d’achat, ils apparaissent en revanche comme les plus sensibles à l’engagement solidaire et représentent bien évidemment les donateurs de demain. Là encore on sait à quel point les plus jeunes représentent un enjeu crucial pour les associations et fondations. Si la philanthropie est portée par les donateurs réguliers en France (94 % des dons reçus proviennent de donateurs fidèles), on sait que cet écosystème repose essentiellement sur des donateurs âgés. C’est pourquoi L’ARRONDI solidaire et le micro-don en général, apparaissent comme des leviers intéressants pour mobiliser de nouveaux donateurs dans ce contexte fiscal et social inédit.

Retrouvez tous les chiffres de l’étude en infographie sur le blog de microDON.