Co-construire avec ses parties prenantes : le cas de Sustainia

par Pierre-Yves Sanchis Pierre-Yves Sanchis

Sustainia est un monde virtuel en cours de construction, qui vise à motiver et inspirer les personnes pour les engager dans le développement durable. La vision est simple ; la transformation de la société passera par une nouvelle manière de penser et partager le savoir autour du développement durable. L’approche doit être selon eux positive et concrète, plutôt que d’afficher toujours des scénarios catastrophes.

 

La génèse du projet

Lors d’un webinar que vous pourrez retrouver ici, Laura Storm, Directrice exécutive du projet, a décrit la vision du projet.

Le projet Sustainia a été lancé à la suite du COP15 de Copenhague en 2009. Malgré les efforts sur l’organisation de l’évènement et les 196 chefs d’Etats réunis, la rencontre a laissé un sentiment d’échec. Suite à une étude ultérieure réunissant des hauts dirigeants d’entreprises, il est ressorti que ces derniers affichent une volonté d’agir pour le développement durable, sans passer à l’action pour autant. Une des explications repose sur la communication employée lors de la rencontre, et pour généraliser, la communication liée au développement durable. Les termes sont complexes et les images employées sont souvent ternes et négatives (voir aussi la présentation du Beesday Sensibilisation au Développement DurableGildas Bonnel analyse les moyens de communiquer sur le Développement Durable). Sustainia est né de ce constat et tente de répondre aux enjeux du Développement Durable par une communication positive, valorisante et engageante d’initiatives Développement Durable.

La co-construction pour ADN

L’activité repose sur 3 piliers :

  1. Identifier les solutions
  2. Construire un modèle
  3. Communiquer et engager
A ces différentes étapes, des parties prenantes issues du monde de l’entreprise, des ONG, des instituts de recherche, des personnalités politiques et scientifiques interviennent pour faire de ce projet un succès et une initiative pérenne.
La première étape d’identification correspond au recensement d’initiatives pour le développement durable qui valent la peine d’être valorisées de par leur concept, leur impact ou leur reproductibilité. La société civile, au travers de Facebook, Twitter et du site Internet a fortement participé à cette première étape pour proposer près de 300 projets. Lors de RIO+20, le 20 juin, 100 nominés seront présentés publiquement, en vue d’une remise des prix à l’automne par Arnold Schwarzenegger, impliqué dans le projet au travers de son ONG R20.
Ces projets permettent d’enrichir la réflexion sur les moyens à mettre en oeuvre pour émerveiller les personnes et les entreprises autour d’idées fédéractrices pour le développement durable. Un premier guide sur la ville durable de demain a déjà été conçu, prenant pour exemple Copenhague.

Aux prochaines étapes du projet, les internautes et entreprises pourront rejoindre Sustainia pour naviguer et interagir dans un univers qui leur permettra de montrer concrètement à quoi pourrait ressembler le monde si le développement durable était plus présent dans notre quotidien.

Une initiative à suivre de près dans les mois à venir !