Comment réduire sa consommation d’énergie au quotidien ?

Comment réduire sa consommation d’énergie au quotidien ?

Les gestes pour économiser l'énergie

Lisibilité

A A A

Comment réduire sa consommation d’énergie au quotidien ? Comment réduire sa facture d’énergie ? Voici quelques conseils simples pour y parvenir.

Pour proposer une actualité connectée aux attentes de ses lecteurs, e-RSE.net propose chaque semaine de répondre aux questions que vous vous posez sur le développement durable, l’écologie ou la consommation responsable. Posez-vos questions sur notre page dédiée, et chaque semaine, nous répondrons à l’un d’entre vous. Cette semaine, c’est Jocelyne (64) qui nous demande « Quelle est la façon la plus efficace de réduire sa consommation d’énergie au quotidien ? ».

Réduire sa consommation d’énergie, quelle énergie ?

energie-libre-verite

D’abord, il faut savoir de quoi l’on parle quand on parle de consommation d’énergie. En effet, il existe plusieurs formes d’énergie que l’on consomme au quotidien. Quand on pense « consommation d’énergie » on pense spontanément à l’électricité et parfois au gaz de maison. Mais on oublie souvent que l’on consomme de l’énergie en permanence, notamment sous forme de pétrole. Par exemple, l’essence brûlée par votre voiture lorsque vous roulez est une forme d’énergie consommée. C’est même la plus grande part de l’énergie consommée en France, puisque 40% de l’énergie finale consommée en France était du pétrole (contre 25% pour l’électricité et 21% pour le gaz).

Mais il y a aussi les consommations d’énergies indirectes : par exemple acheter un smartphone ou des aliments c’est consommer indirectement de l’énergie : l’énergie qui a été utilisée pour produire ce que vous achetez, le transporter ou le stocker. De fait, si on souhaite réduire sa consommation d’énergie au quotidien, le meilleur moyen est avant tout de moins consommer tout court. C’est-à-dire acheter moins, prendre moins sa voiture, moins voyager et globalement adopter un mode de vie plus sobre.

Réduire sa consommation d’énergie chez soi : quelques chiffres

Maintenant, on peut imaginer que votre question concernait plutôt votre consommation d’énergie de réseau directe, dans votre maison notamment. À ce sujet, il est bon de rappeler quelques chiffres. En France, en 2012, un ménage français moyen consommait en moyenne 1,5 tonnes d’équivalent pétrole (tep) d’énergie pour sa résidence principale, soit l’équivalent d’environ 18 000 kWh d’énergie chaque année (selon le Ministère du Développement Durable). La consommation énergétique des habitations représente environ un quart de toute l’énergie consommée dans le pays, ce qui est loin d’être négligeable. La majorité de cette énergie est de l’électricité (35.1%), suivie par le gaz (28.6%), le bois (17.3%) et le fioul (15.4%).

La majorité de l’énergie consommée dans les habitations est utilisée pour le chauffage : environ 67% de l’énergie consommée dans les habitations est dévolue au chauffage ou à l’eau chaude, que ce soit via du gaz ou de l’électricité. Le reste se répartit entre le froid (réfrigérateur), le lavage, l’éclairage et l’électro-ménager divers. Mais alors, comment réduire cette consommation d’énergie ?

Comment réduire sa consommation d’énergie : d’abord une question de logement

habitat-durable-construction-transition

Si votre but est d’avoir la plus petite consommation d’énergie possible, il faut savoir que c’est avant tout la situation de votre logement qui affecte votre consommation. Selon le Ministère du Développement durable, les ménages qui habitent dans une maison individuelle consomment en moyenne 2.2 fois plus d’énergie que les ménages qui habitent dans des habitats collectifs (des immeubles). En effet, les maisons individuelles ont tendance à nécessiter plus d’énergie car elles ne bénéficient pas des économies d’échelle de l’habitat collectif. En immeuble, chaque logement bénéficie par exemple de la chaleur dégagée par les chauffages voisins, il y a donc moins besoin de chauffer. Ainsi, pour une maison de 70 m2 ou moins, un ménage consommera en moyenne 1.2 tep d’énergie, contre seulement 0.646 pour un appartement de 70 m2 ou moins. Ensuite, évidemment, plus votre logement est grand, plus vous consommez d’énergie : une maison de plus de 100-150 m2 consommera environ 2 tep d’énergie, contre 1.5 pour une maison de 70-100 m2.

En toute logique, si vous souhaitez limiter vos consommations d’énergie, la première chose à faire est donc de choisir un logement pas trop grand, et si possible en habitat collectif.

Ensuite, l’état d’isolation de votre logement est particulièrement important. Toujours d’après le Ministère du Développement Durable, les logements construits après 2006 consomment en moyenne 37% d’énergie en moins par m2 que ceux construits entre 1919 et 1945. Cela est en général lié aux conditions de construction : les bâtiments plus modernes sont en général mieux isolés. Pour réduire sa facture d’électricité, l’un des gestes les plus significatifs que l’on peut faire est donc tout simplement de faire des travaux d’isolation. C’est d’ailleurs pour cela que les pouvoirs publics offrent des aides financières à tous les propriétaires qui mettent en oeuvre de type de travaux. Toutes les informations sur l’isolation des logements sont disponibles ici sur le site de l’ADEME.

Réduire sa consommation d’énergie, c’est réduire le chauffage

Comme nous l’avons déjà dit, la principale source de consommation d’énergie dans un logement, c’est le chauffage (plus des 2/3 de l’énergie finale consommée). Logiquement, c’est en agissant sur le chauffage que l’on a le plus de chance de réduire sa consommation d’énergie. Et là, les choses se compliquent : il faut savoir quel chauffage choisir, en fonction des contraintes de son logement et de différents critères comme la performance énergétique, les émissions de CO2 ou le taux d’utilisation d’énergies renouvelables.

À ce sujet, l’ADEME a publié un guide assez complet qui détaille les caractéristiques des différents modes de chauffage. On y apprend que les chauffages les plus performants sur le plan énergétique (ceux dont le rendement est le plus élevé) sont les Pompes à Chaleur, et les chaudières à condensation (donc au gaz). Les chauffages ou chauffe-eau électriques étant le moins performants. Mais d’un autre côté, les chaudières à condensation fonctionnent à l’énergie fossile (gaz) contrairement aux chauffages électriques qui (théoriquement) peuvent être alimentés à partir de renouvelable (même si aujourd’hui, la plus grosse part de l’électricité en France est d’origine nucléaire). Il faut aussi noter que les méthodes de chauffages solaires thermiques ont un rendement énergétique assez bon tout en étant assez largement alimenté par les énergies non fossiles.

En résumé : difficile dire avec précision quel chauffage choisir. Tout dépend de votre objectif (réduire votre consommation ou réduire les émissions de CO2 ou réduire votre dépendance aux énergies fossiles) et du type d’équipement que vous pouvez installer chez vous (il n’est pas toujours possible d’installer un chauffage solaire thermique par exemple). Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le guide de l’ADEME qui vous aidera à choisir un chauffage en fonction de vos besoins.

Malgré tout, un geste a son importance en matière de réduction des consommations d’énergie liées au chauffage, c’est évidemment de chauffer moins. En passant de 20 à 19 degrés dans les pièces à vivre, on peut réduire de 7% sa consommation d’énergie selon l’ADEME. Ne pas chauffer lorsque l’on est absent est aussi un geste important pour réduire sa consommation. Selon l’ADEME, il est aussi possible de réduire sa consommation « jusqu’à 10 % en utilisant un système de régulation (qui commande le chauffage en fonction d’une température choisie) et moins encore avec une horloge de programmation (qui réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est vide). »

Diminuer sa consommation d’électricité : comment faire ?

Pour vos appareils électriques, c’est la même chose. Plus vous en possédez et plus ils sont gros et complexes, plus vous consommerez d’énergie. Par exemple, un téléviseur de 160 cm de diagonale consommera autant que 3 ou 4 téléviseurs de 80 cm. Un réfrigérateur américain avec distributeur de glaçons consommera en moyenne deux fois plus qu’un réfrigérateur classique de taille moyenne. Ici, il y a donc deux réflexes à adopter : d’abord, choisir des appareils adaptés à vos besoins au quotidien, et ensuite choisir ces appareils en fonction de leur classe énergétique. Chaque appareil électro-ménager doit aujourd’hui faire figurer sur son emballage une étiquette énergie qui permet de les comparer selon leurs performances. Les étiquettes A (et +) indiquent les appareils les plus performants, tandis que plus l’on avance dans l’alphabet, (B, C D et plus) moins les performances électriques sont bonnes. Comme d’habitude, plus vous avez d’appareils, plus vous allez consommer. À vous de vous demander si vous avez vraiment besoin d’une imprimante connectée high tech chez vous.

Il faut aussi penser à bien utiliser ses appareils : dégivrer son réfrigérateur, nettoyer son four, entretenir ses appareils, cela permet d’éviter des consommations inutiles. De même, penser à en pas laisser vos appareils en veille : selon l’ADEME, en moyenne les Français perdent plus de 80 euros par an sur leur facture d’électricité à cause de tous les appareils qu’ils laissent en veille. En utilisant des prises à interrupteurs et en pensant à éteindre ses appareils quand on ne les utilise pas, on pourrait faire une économie de 10% sur sa facture.

Là encore, l’ADEME a publié un guide très complet qui détaille les bonnes pratiques à adopter pour chaque appareil.

Comment réduire sa consommation d’énergie ?

En résumé, pour réduire sa consommation et sa facture d’énergie au quotidien chez soi, à la maison, il faut en priorité :

  • Bien choisir son logement et/ou bien l’isoler
  • Choisir un mode de chauffage performant et bien l’entretenir
  • Réduire le chauffage et adopter les bons gestes pour éviter les pertes thermiques
  • Miser sur un petit nombre d’équipements électriques les plus sobres
  • Apprendre à bien utiliser ses équipements
  • Éteindre les appareils quand ils ne sont pas utilisés

Avec tous ces gestes, on peut déjà réduire de façon significatives la consommation énergétique de notre habitation. Mais il y a une chose importante à garder à l’esprit : l’énergie que nous consommons le plus au quotidien, ce n’est pas l’électricité ou le gaz à la maison, c’est le pétrole, dans nos voitures. Si l’on cherche à réduire sa consommation d’énergie pour préserver la planète, c’est avant tout par là qu’il faut commencer.

Imaginez : hors chauffage et eau chaude, un foyer français consomme en moyenne 2700 kWh d’électricité par an, qui émettent environ 550 g de CO2 / kWh selon RTE et l’ADEME. Si un ménage parvenait à réduire de moitié sa consommation électrique sur toute une année (ce qui est énorme) il économiserait donc 700 kg de CO2. En réduisant de seulement 15% son usage de la voiture (par exemple en prenant les transports en commun 1 ou 2 fois par semaine au lieu de la voiture), un français économiserait autant de CO2. Il est donc bien plus simple de réduire son empreinte carbone en réduisant sa consommation d’énergie pétrolière qu’en réduisant sa consommation d’énergie électrique !