Quand des Commerçants Parisiens favorisent le Lien Social en Ouvrant leurs Portes aux plus Démunis

Quand des Commerçants Parisiens favorisent le Lien Social en Ouvrant leurs Portes aux plus Démunis

Lisibilité

A A A

Crises économiques, migrations, maladies… De plus en plus de personnes se retrouvent à vivre dans la rue, et pour les accueillir… des citoyens souffrant souvent d’individualisme, de peur de l’inconnu et d’un manque de communication. Ainsi, selon une étude BVA / Emmaüs, 83% des SDF ressentent le rejet des passants et commerçants.

Face à cela, de nombreuses associations travaillent au quotidien pour prévenir l’isolement et aider à la réinsertion, mais nous pouvons tous agir, à notre échelle. Découvrez l’initiative « Le Carillon », un réseau de commerçants du 11ème arrondissement de Paris qui ont fait le choix d’ouvrir leurs portes aux plus démunis.

L’initiative « Le Carillon », lutter contre l’isolement des plus démunis

Les commerçants sont régulièrement sollicités par les SDF de leur quartier mais ne sont pas toujours en mesure de répondre à leurs demandes (manque d’infrastructures, de temps, affluence de clients, etc.). Or, cette situation, et le sentiment de rejet qu’elle engendre chez les plus démunis, peut être évitée grâce à la bonne volonté de nombreux commerçants et à une initiative fédératrice comme « Le Carillon ».

Le Carillon est un projet solidaire visant le soutien des personnes vivant dans la rue, en s’appuyant sur les bonnes volontés existantes : les commerçants d’un quartier. En effet, en étant membre du réseau, les commerçants proposent aux plus démunis les « micro-services » qu’ils sont prêts à leur rendre. Offrir un sandwich ou un verre d’eau, donner accès à ses toilettes, permettre de charger un téléphone portable, proposer une trousse à pharmacie, un repas chaud, un café, quelques produits d’hygiène, mettre à disposition un micro-onde, ou simplement être disponible pour discuter, échanger…

Ce n’est pas tout. Depuis peu, les commerçants ne sont plus les seuls à pouvoir agir. Les particuliers peuvent désormais participer en consommant dans le réseau du Carillon. Comment ?

  • Devenez membre du réseau ;
  • Recevez votre carte de membre ;
  • Montrez votre carte lorsque vous consommez chez l’un des commerçants du réseau ;
  • En échange, le commerçant vous remet un bon (une boisson chaude, un repas, une coupe chez le coiffeur, etc.) ;
  • Offrez ce bon à un sans-abri de votre quartier.

Le-Carillon-Défis

Enfin, les habitants peuvent s’investir en participant aux collectes organisés par le réseau tous les 11 du mois (collecte de duvets, d’écharpes, etc.). Le mois dernier, la soirée « Allô, non mais Allô quoi » a permis de récolter une trentaine de portables qui seront offerts aux sans-abri.

Le-Carillon-Process

Sans intermédiaire, cette initiative repose donc sur des interactions sociales entre les commerçants, les riverains et les bénéficiaires.

Comment ça marche ? Des pictos pour l’accueil des plus démunis

Chaque commerçant souhaitant offrir un service à une personne dans le besoin peut l’indiquer sur sa vitrine, très simplement, en collant un ou plusieurs stickers. Sur ces stickers, des dessins représentant le service rendu. Universels, ces dessins permettent d’être compris par les SDF ne parlant pas français. Plus de 40 stickers sont aujourd’hui prêts à être affichés sur les vitrines du 11ème arrondissements de Paris.

Le-Carillon-Stickers

En parallèle, les commerçants sont valorisés sur le site du Carillon et sur les réseaux sociaux. Le site propose par exemple des portraits des commerçants engagés, allant du restaurant, à la pharmacie, en passant par le coiffeur, le cordonnier, le bijoutier ou encore l’épicier.

Par ailleurs, si le réseau cible principalement les plus démunis, les services rendus sont à la disposition de tous (étudiants ayant besoin de charger son téléphone, personnes âgées ayant besoin d’un verre d’eau, mamans ayant besoin de réchauffer le repas de son enfant, etc). En moyenne, les commerçants sont prêts à rendre 3 à 4 services.

Du lancement au développement

Fin décembre 2014, Louis-Xavier Leca crée Le Carillon (en parallèle de ses activités pour Lulu dans ma rue). Natif du 11ème arrondissement et témoin de l’augmentation du nombre de SDF dans son quartier, il décide d’agir. Inspiré de Pumpipumpe, il souhaite ainsi redonner de la dignité aux SDF et les amener vers l’insertion sociale.

Aujourd’hui, Le Carillon regroupe 60 commerçants solidaires, repartis dans le 11ème arrondissement.

Le-Carillon-Map-commercants

A court terme, l’équipe du Carillon espère se développer au delà du 11ème arrondissement. Des discussions sont d’ailleurs en cours auprès de plusieurs autres arrondissements parisiens. Le Carillon pourrait également s’étendre en Ile-de-France, en province et même à l’étranger.

Pour en savoir plus

Vous souhaitez rejoindre le réseau en tant que particulier ou en tant que commerçant, n’hésitez pas. Enfin, retrouvez Le Carillon sur Facebook et Twitter.

 

Vous aussi, vous avez développé une initiative ayant un impact social ou environnemental positif sur notre quotidien, n’hésitez pas à nous contacter sur dede@comeen.com.