Étude : les consommateurs de plus en plus attentifs à la durabilité des marques

Étude : les consommateurs de plus en plus attentifs à la durabilité des marques

Lisibilité

A A A

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à la durabilité des marques, et ils attendent de plus en plus qu’elles agissent et communiquent sur ces sujets.

Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés. Ils sont préoccupés par l’impact environnemental et sanitaire des produits qu’ils achètent, préoccupés par l’influence économique et sociale de leurs achats et l’impact de leurs choix de consommation.

Cette préoccupation, naturellement, se retrouve dans le rapport que les consommateurs entretiennent avec leurs marques, et dans les attentes qu’ils placent dans les entreprises. C’est en tout cas le résultat d’une étude récente menée par le groupe Oeko Tex auprès d’un panel de plus de 11000 consommateurs dans 10 pays ( Australie, Brésil, Canada, Chine, Allemagne, Inde, Japon, Espagne, Suisse et Etats-Unis).

Les consommateurs préoccupés par la durabilité des produits qu’ils achètent

nudgee-consommation-responsable

Les résultats de l’étude sont particulièrement éclairant par rapport aux préoccupations des consommateurs sur leurs achats et leurs modes de vie. Premier constat : la majorité des consommateurs sont attentifs aux problématiques du développement durable. 70% des consommateurs déclarent qu’ils veulent s’investir pour avoir un mode de vie plus durable et respectueux de l’environnement. 45% indiquent qu’ils choisiraient en priorité des marques responsables (notamment pour le textile). Ce besoin de changer de mode de vie semble lié à de vraies inquiétudes de la part des consommateurs, en particulier sur l’impact environnemental et sanitaire de leurs achats. En effet, près d’un consommateur sur deux est par exemple inquiet de la présence dans leurs produits de substances dangereuses. Ils sont 59% à s’en inquiéter pour leur nourriture, 51% pour les produit de beauté et d’hygiène, 50% pour les produits d’entretien, et même 40% pour les textiles.

Pour trouver des produits plus durables ou plus sains, les consommateurs ont besoin de gages de durabilité. Pour les trouver, ils semblent faire confiance à des tiers : agences, labels, réseaux sociaux… Pendant leurs achats, 52% des consommateurs cherchent des labels, des certifications ou des informations « validées par une organisation indépendante et objective », 30% recherchent des avis tiers sur les médias sociaux. Pour se forger une opinion, ils sont aussi 32% tentent de savoir comment le produit est fait, par des recherches internet sur des sites spécialisés par exemple.

Le rôle des marques dans la durabilité de leurs produits

Mais pour les consommateurs, le rôle de la marque est aussi fondamental ! 49% des consommateurs cherchent des informations environnementales ou de santé directement sur le packaging des produits qu’ils achètent. Ils sont 34% à étudier directement les pratiques de développement durable de l’entreprise. Près d’un consommateur sur deux (42%) veut connaître mieux les valeurs et les principes de la marque qu’ils achètent, ce qui implique que les marques communiquent mieux sur leurs engagements.

38% considèrent qu’il serait bon de savoir si l’entreprise a mis en place de petits gestes pour être plus durables, même si l’entreprise n’est pas « totalement green ». Une information intéressante dans un contexte où beaucoup d’entreprises ont encore peur de communiquer leurs engagements RSE et développement durable tant qu’ils ne sont pas encore parfaitement matures.

Parler plus (et mieux) de ses engagements : une nécessité pour la communication des marques

chiffres-consommation-responsable-2016

L’étude conclue donc : « les données suggèrent qu’il y a un besoin pour les marques de mieux raconter leurs politiques de durabilité, à travers une variété de moyens de communication, de façon à ce que les consommateurs puissent accéder facilement aux informations dont ils ont besoin ». De plus en plus de marques mettent en oeuvre des stratégies pour améliorer la durabilité de leurs produits, les rendre plus sains ou plus écologiques. Certes, il y a encore du chemin à faire pour beaucoup d’entreprises, mais ces premiers pas sont importants et ce sont des informations qu’il faut communiquer à ses consommateurs.

Désormais, toutes les communications des entreprises semblent donc devoir porter un message de durabilité. C’est vrai dans le marketing, dans la communication corporate, la communication produit et même sur le packaging. C’est vrai dans la communication traditionnelle, mais aussi dans les différents canaux nouveaux de communication des entreprises en particulier par le digital et les réseaux sociaux. L’idée étant de faire parvenir directement aux consommateurs une information qu’ils ont aujourd’hui besoin de chercher eux-mêmes.

Une raison de plus pour les marques non seulement de s’engager de plus en plus sur le développement durable, mais aussi d’en parler, de le montrer, de le mettre en avant, en impliquant tous les secteurs de l’entreprise, de la conception en passant par l’innovation, le design,  le marketing et même la communication.

  • Emilie Floc’h

    Bonjour, merci pour cet article. Est-il possible d’avoir le lien vers l’étude citée ?

  • Clem Laurǝncel

    Bonjour,

    Attention il m’apparaît à la lecture du compte-rendu de l’étude qu’à partir de la partie 2, les questions sont focalisées sur l’industrie textile.

    Les chiffres comme « Pendant leurs achats, 52% des consommateurs cherchent des labels, des certifications ou des informations « validées par une organisation indépendante et objective »,

     » et les suivants dans l’article, s’adressent aux achats textiles spécifiquement.
    Ou je me trompe?

    • Clément Fournier

      Non vous avez raison ! Une partie des chiffres concernent en particulier l’industrie du textile. Je vais clarifier le propos dans l’article.