Qu’est-ce qu’un café responsable ?

Qu’est-ce qu’un café responsable ?

Lisibilité
by Arnaud Deschamps Arnaud Deschamps
A- A A+

La production mondiale de café est en péril. Tel est le constat dressé par les experts et les professionnels du secteur lors du premier Forum mondial des pays producteurs de café, qui s’est tenu du 10 au 12 juillet 2017 en Colombie. Quel avenir lire dans le marc de notre café ? Celui du dérèglement climatique : variations de température auxquelles le café est très sensible, développement de maladies infectant la plante et fortes pluies endommageant les productions et entraînant des glissements de terrain. En conséquence ? Pénurie de café et bouleversements économiques et sociaux dans les pays producteurs. Les surfaces cultivables destinées au café pourraient être réduites de moitié d’ici 2050, selon un rapport de l’Institut de climatologie australien de 2016. Or, la production de café est déjà inférieure à la consommation depuis deux ans selon l’Organisation internationale du café (OIC). Le climat interroge les amateurs de café responsable et les acteurs de la filière : qu’est-ce qu’un café durable ? Éclairages avec Arnaud Deschamps, Directeur général de Nespresso France.

Un premier élément de réponse, crucial, face à la menace climatique, est que le café est à l’origine une essence forestière. Avec PUR Projet, nous avons donc décidé de recréer l’habitat naturel du café : les forêts. Les bénéfices écologiques, climatiques, et économiques de ces projets d’agroforesterie au sein des fermes de café sont un point de départ essentiel pour appréhender les trois piliers du programme AAA pour une Qualité Durable développé avec Rainforest Alliance : la qualité, la durabilité et la productivité.

Face à la menace climatique : préserver le café et sa qualité

Situées dans les régions tropicales fortement exposées au dérèglement climatique, les cultures de café sont vulnérables. Variations de température, sécheresses, inondations, pluies irrégulières, et propagation de maladies menacent les caféiers. Au Guatemala, la hausse des températures de 2°C à 2,5°C d’ici 2050 devrait transplanter les zones de production de café à des altitudes plus élevées. En Tanzanie, les fermiers constatent d’ores et déjà sur le terrain les effets du changement climatique. Trop de pluie ? Les fleurs pourrissent, la grêle détruit les cultures et les maladies augmentent. Trop de soleil ? Les jeunes baies grillent et la plante s’assèche.

Pour les petites fermes, s’adapter au changement climatique est un enjeu de survie. Pour Nespresso, c’est une condition de pérennité. D’autant plus pressante que moins de 2 % de la production mondiale correspond aux critères de qualité et aux notes aromatiques recherchées pour les Grands Crus Nespresso. Il y a 15 ans, nous avons décidé d’assurer notre approvisionnement en café de haute qualité. C’est ce qui a donné naissance au programme AAA pour une Qualité Durable développé avec Rainforest Alliance. Allier bénéfices écologiques, économiques et sociaux, ce programme est large. Car sécuriser les cultures nécessite de protéger l’environnement, en amont et en aval de notre activité, et d’améliorer le niveau de revenu des producteurs de café et de leurs communautés.

Le premier impératif a été de former les caféiculteurs aux pratiques agricoles durables. Et avant tout, de planter des arbres au cœur de la ferme, car le café est une essence forestière ! Nous sommes convaincus par les projets d’agroforesterie qui donnent de l’ombre aux caféiers, nourrissent et stabilisent les sols, accroissent les apports en eau et offrent une deuxième source de revenus pour les fermiers. Sans parler des bienfaits pour la biodiversité, qui préserve les abeilles et les oiseaux pour une meilleure pollinisation des caféiers. Tout cela participe à améliorer la qualité du café. En partenariat avec PUR Projet, nous plantons plus de 500 000 arbres par an en Colombie, au Guatemala et en Éthiopie.

En matière de carbone, ces plantations compensent notre empreinte : toutes les tasses Nespresso consommées en France sont ainsi neutres en carbone.

Rémunérer et accompagner les producteurs de café

La productivité et la qualité sont la première préoccupation des producteurs de café. Dans le cadre du programme AAA pour une Qualité Durable, plus de 330 agronomes Nespresso les accompagnent sur le terrain dans leurs pratiques agricoles. Comment tailler les caféiers pour des grains de café plus denses et plus aromatiques, utiliser moins d’intrants, optimiser les ressources en eau et respecter le grain de café à chaque étape ? Pourquoi remplacer les vieux caféiers et investir pour rénover la ferme ? Comment gérer l’exploitation en chef d’entreprise ?

Ces questions sont essentielles, car c’est la quantité de café de qualité produite qui assure les revenus des 70 000 producteurs avec lesquels nous travaillons. Nespresso paie son café 30 à 40 % plus cher que le prix du marché, soit au-dessus du seuil fixé par le commerce équitable. Le CRECE, un organisme colombien, a mesuré en 2013 les résultats sociaux, économiques et environnementaux des fermes AAA en Colombie. Parmi les 1 200 producteurs audités, les fermiers AAA affichent un indice de performance sociale supérieur de 22,6 % à celui des fermiers non AAA, contre 41 % pour l’indice de performance économique et 52,1 % pour l’indice de performance environnementale.

Un autre exemple : à la demande des petits producteurs de café locaux, nous avons lancé avec Fairtrade International il y a trois ans en Colombie le premier plan d’épargne retraite de l’histoire mondiale du café. 1 100 caféiculteurs de la région de Caldas ont souscrit à ce dispositif.

Nespresso : recycler l’aluminium du café en capsule

Chez Nespresso, nous avons choisi l’aluminium parce ce qu’il protège le café, son goût et sa qualité des rayons ultraviolets, des huiles et graisses, de l’oxygène, de la lumière, de l’humidité et des micro-organismes. Léger, il est entièrement recyclable. Nous avons donc mis en place deux filières de recyclage.

La première est la filière de collecte et de recyclage propre à Nespresso France, dotée de plus de 5 500 points de collecte. L’aluminium est refondu et réutilisé pour fabriquer de nouveaux objets. Le marc de café est quant à lui revalorisé : sa matière organique sert de compost agricole, son méthane est transformé en biogaz et alimente des bus, et son CO2 est injecté dans des serres pour accélérer la croissance des fleurs. Sur le site nespresso.com, chacun peut trouver le point de collecte le plus proche de chez lui.

Aux côtés de Citeo (ex Eco-Emballages), nous participons au développement de la 1ère filière de collecte et de recyclage collective des petits emballages métalliques en France. Plus de 8 millions de Français peuvent jeter en vrac leurs capsules Nespresso directement dans leur poubelle de recyclage, avec les petits emballages métalliques et les déchets d’emballages en carton et plastique.

Collectés par les services municipaux, les petits aluminiums sont séparés en centre de tri et chauffés dans un four à pyrolyse. Brûlées, les matières fournissent de la chaleur au four à pyrolyse. Quant à l’aluminium, il est récupéré et refondu par d’autres acteurs de l’aluminium. Sa deuxième vie sera celle d’une cannette ou d’un vélo par exemple.

Aujourd’hui, plus de 80 % du café Nespresso est issu de fermes certifiées AAA pour une Qualité Durable, et plus de 40 % de fermes certifiées Rainforest Alliance. Notre objectif à 2020 est que 100 % des Grands Crus de la gamme permanente soient issus du programme AAA. Dès le 2 octobre, tous les Grands Crus de la gamme permanente (Classique, Vertuo et Professionnel) afficheront d’ailleurs le double logo AAA et Rainforest Alliance.

Il y a encore beaucoup à accomplir pour la résilience des producteurs de café au dérèglement climatique et pour la généralisation de la filière de recyclage des capsules de café. De concert avec nos partenaires, nous sommes déterminés à continuer à faire avancer le café durable.

  • Nougatine

    Non désolée, ce discours ne me convainc toujours pas que ces capsules soient écoLOGIQUES; énergie, transport…

  • test

  • Katarzyna Rénie

    Bonjour,
    Le système portionné a permis aux consommateurs de mieux doser leur consommation
    de café, avec la juste dose de café, d’eau et d‘énergie utilisés. Mais il pose
    d’autres problèmes comme celui de la capsule, et nous y travaillons. C’est pour
    cette raison que nous avons choisi l’aluminium pour nos capsules, c’est à la
    fois le meilleur matériau pour préserver les arômes du café, tout en étant 100%
    recyclable. Nous travaillons au quotidien sur l’aluminium, tant en amont (avec
    l’Aluminium Stewardship Initiative) qu’en aval (mise en place de 2 filières de
    recyclage, la nôtre et une filière collective pour recycler tous les petits
    métaux en France). C’est notre quotidien, la route est encore longue mais nous
    avançons.
    Katarzyna Renie, responsable Développement durable de Nespresso France