Agro-écologie : définition, historique, exemple – C’est quoi l’agro-écologie ?

Qu’est-ce que l’agro-écologie ? Quel est l’historique de ce concept ? Quels sont des exemples d’agro-écologie ? Quels sont les principes et les modes d’application de l’agro-écologie ?

Définition de l’agro-écologie

L’agro-écologie désigne l’ensemble des techniques visant à pratiquer une agriculture plus respectueuse de l’environnement et des spécificités écologiques.

L’agro-écologie est un ensemble inter-disciplinaire à la croisée de l’agronomie, de l’agriculture, de l’écologie scientifique, de l’économie et des sciences sociales. Elle intègre des pratiques corollaires telles que l’agriculture biologique, l’agriculture régénérative et/ou de conservation, ainsi que certains volets de la permaculture, dans une perspective de développement durable.

L’agro-écologie se caractérise par une conception globale des systèmes de production agro-alimentaire. Elle s’appuie sur les fonctionnalités naturelles des écosystèmes pour les amplifier, de manière à limiter au maximum les pressions sur l’environnement et à préserver sa capacité de renouvellement.

Historique de l’agro-écologie : origine et évolution

Le terme apparaît en 1928 sous la plume de l’agronome américain Basil Bensin. Il désigne alors exclusivement l’application des méthodes de l’écologie aux processus de la recherche agronomique.

Le concept s’étoffe progressivement jusqu’aux décennies 1960, 1970 et 1980, où il débouche notamment sur la notion documentée d’agro-écosystème (écosystème modifié par l’activité humaine à des fins d’exploitation) et sur son application à des objectifs d’agriculture durable.

C’est au cours des décennies 1990 et 2000 que l’agro-écologie prend une envergure beaucoup plus globale. De l’étude et de la conception des agro-écosystèmes, elle se déploie pour appréhender l’ensemble du système de production, de distribution et de consommation des ressources alimentaires, dans toutes ses composantes (agricoles, agronomiques, économiques, environnementales, sociales et sociétales).

Agro-écologie : les principes et leur mise en œuvre

En tant qu’approche systémique, l’agro-écologie repose sur une synergie de moyens contribuant à l’amélioration intrinsèque des processus agro-alimentaires dans leur ensemble, avec une constante en termes d’objectifs : la performance environnementale. La mise en œuvre de ces principes de base s’exprime notamment à deux niveaux, sous la forme de pratiques diverses.

Au niveau des exploitations

  • infrastructures et découpage des parcelles favorables à la prolifération des auxiliaires naturels et à leur connexion avec les surfaces exploitées (haies, bosquets, talus…), limitation corollaire des intrants phytosanitaires ;
  • réintroduction de la biodiversité des espèces cultivées comme facteur d’amélioration de la production et de la qualité environnementale…

Au niveau des territoires

  • instauration de couloirs écologiques afin d’augmenter et faciliter la communication entre les habitats d’espèces auxiliaires (notamment les pollinisateurs) ;
  • maintien ou réaménagement de zones humides favorables à la biodiversité et à l’épuration des eaux ;
  • pratiques culturales cohérentes, planifiées en concertation des différents acteurs sur le terrain (cultures associées, diversification des variétés, rotations, agroforesterie)…

Pourquoi l’agro-écologie : à quoi sert l’agro-écologie ?

L’agro-écologie s’est progressivement construite en réaction aux dérives de l’agriculture intensive et industrielle. En effet, l’agriculture moderne, développée tout au long du 20ème siècle a permis de développer massivement la production alimentaire, mais avec un coût écologique parfois élevé. Aujourd’hui, la communauté scientifique s’accorde à dire que certains problèmes écologiques sont en partie attribuables à l’agriculture intensive : utilisation massive et indifférenciée de pesticides, labour intensif et dégradation de la qualité des sols, disparition de la biodiversité, homogénéisation des cultures, mais aussi réchauffement climatique

De plus en plus de chercheurs, militants et agronomes plaident donc pour une redéfinition des principes agricoles de nos sociétés afin de produire une agriculture plus respectueuse des écosystèmes. L’agro-écologie tente de répondre à cette nécessité puisqu’elle vise à produire un système agricole plus durable et plus écologique.

La transition vers l’agro-écologie est encouragée par certains groupes d’experts comme l’IPES Food qui a publié en 2016 une vaste étude sur le sujet (voir notre article : Il faut transformer l’agriculture grâce à l’agro-écologie, selon les scientifiques).