Consommation responsable : définition et enjeux

Qu’est-ce que la consommation responsable ? Quelle est la définition de la consommation responsable ? Comment être un consommateur responsable et mieux consommer ? Décryptage.

Depuis plusieurs années, on prend de plus en plus conscience de l’impact de notre consommation quotidienne, à la fois sur la planète, sur l’économie et sur la société, mais aussi sur notre santé. De ce fait, les médias, les consommateurs, les entreprises parlent de plus en plus de la « consommation responsable ». Mais qu’est-ce que la consommation responsable ? Pourquoi et comment consommer de façon responsable ? Retour sur les définitions et enjeux de la consommation responsable.

Définition : la consommation responsable, qu’est-ce que c’est ?

La consommation responsable, c’est un mode de consommation qui prend en compte les critères du développement durable, c’est-à-dire une consommation qui soit à la fois respectueuse de l’environnement, bénéfique pour l’économie (notamment locale), bonne pour la santé, mais aussi positive pour la société.

Pour plus d’informations :

Définition du développement durable


Consommation responsable ou consommation durable ?

Parfois, on utilise aussi le terme « consommation durable » quand on parle de consommation responsable. Cependant, la définition de la consommation responsable est plus large que la définition de la consommation durable. En effet, la consommation durable renvoie plus spécifiquement au concept de durabilité, c’est-à-dire à la dimension environnementale. Le ministère du développement durable définit ainsi la consommation durable à travers 3 dimensions :

  • mieux acheter (acheter des produits plus écologiques)
  • mieux consommer (moins gaspiller, avoir une consommation plus durable) et ;
  • mieux jeter (prendre en compte le recyclage.

 

La consommation responsable renvoie quant à elle à une définition plus large, puisqu’elle implique le concept de la responsabilité du consommateur, responsabilité qui peut concerner de nombreux domaines : impact écologique de la consommation, mais aussi impact social, économique, sanitaire, impact sur la qualité de vie… Avoir une consommation durable veut donc dire « consommer d’une façon qui permette de préserver au maximum nos ressources et l’environnement », alors qu’avoir une consommation responsable veut plutôt dire « avoir une consommation qui soit plus respectueuse de l’environnement, mais aussi de l’équité sociale et économique ».

Comment définir la consommation responsable concrètement ?

Les dimensions de la consommation responsable sont donc très larges : la consommation responsable a une dimension environnementale, mais aussi une dimension économique, sociale, sanitaire… Par essence, la tendance de la consommation responsable est donc protéiforme : sa définition dépend des critères choisis par les consommateurs et de leurs sensibilités. Certains « consommateurs responsables » mettront l’accent sur le côté écologique de leur consommation, en tentant de choisir des produits de saison, biologiques et écologiques. D’autres se concentreront sur l’impact de leur consommation sur l’économie, en choisissant des circuits courts ou du made in France. D’autres pourront choisir leurs produits en fonction de leur impact sur la santé, et d’autres encore en fonction de leur impact social (la fabrication du produit respecte-t-elle les droits de l’homme par exemple ?).

Si l’on devait donner une définition de la consommation responsable, ce serait donc une consommation qui respecte au minimum un ou plusieurs des critères suivants :

  • La consommation de produits plus écologiques, ou en fonction de leur impact sur l’environnement :
    • des produits issus de filières certifiées respectant l’environnement ou la biodiversité
    • des produits avec un bilan carbone faible
    • des produits biologique
    • des produits qui préservent la qualité des sols, des eaux, de l’air et évitent de façon générale les pollutions, la déforestation et l’épuisement des ressources naturelles :
  • La consommation de produits en fonction de leur respect des normes sociales et de leur impact sur les sociétés
    • des produits fabriqués dans de bonnes conditions de travail (pas de travail des enfants, respect des horaires et des conventions internationales sur le travail)
    • des produits fabriqués dans le respect des normes éthiques (corruption notamment)
    • des produits fabriqués en coopération avec les communautés locales, en respectant leurs modes de vie (comme le commerce équitable)
  • La consommation de produits plus « sains », respectant les normes sanitaires
    • produits sans phtalates, sans bisphénol, sans produits toxiques ou réputés dangereux :
    • produits sans pesticides ou sans intrants chimiques
    • produits fabriqués en respectant les normes d’hygiène
    • des produits alimentaires ayant une composition nutritionnelle plus saine
  • La consommation de produits ayant un impact économique positif :
    • des produits fabriqués localement, via des circuits courts
    • des productions qui encouragent l’autonomie économique de leurs producteurs (par opposition à la dépendance à des systèmes commerciaux ou industriels tels que la grande distribution)
    • des produits créant plus d’emploi, d’insertion économique et sociale pour les travailleurs,
    • des productions favorisant la qualité de vie au travail des salariés
  • La consommation de produits fabriqués dans des conditions respectant certains principes éthiques ou moraux :
    • le respect du bien-être animal
    • le respect de l’équité, des libertés individuelles
    • tout autre principe contribuant au développement de l’intérêt général

La consommation responsable : une définition individuelle

La définition de la consommation responsable n’est donc pas homogène. Elle dépend du consommateur qui la pratique et de ses préoccupations de consommateur. Le point essentiel de la consommation responsable est d’être conscient de l’impact de sa consommation sur ces différents critères et d’agir pour que cette consommation soit plus positive.

Enjeux de la consommation responsable : une question de définition

En se mettant à la consommation responsable, on peut donc agir à des niveaux très différents, sur les questions économiques, sociales ou écologiques.

Parfois, les enjeux de la consommation responsable peuvent même être contradictoires. Par exemple, consommer made in France est bon pour l’économie nationale, l’emploi,  le développement économique, mais peut-être mauvais pour l’environnement. Ainsi, on sait que les fraises françaises ont un impact carbone plus important que les fraises espagnoles, même importées et transportées par camion. L’analyse de cycle de vie exacte a même été menée au Royaume-Uni et montre que les fraises « nationales » émettent 41% de plus de CO2 que les fraises importées d’Espagne.

Si l’on place l’écologie au premier plan, ou si on place la santé au premier plan, ou encore si l’on place l’emploi et l’économie locale au premier plan, on aura des démarches de consommation responsable très différentes.

Quelques exemples de démarches de consommation responsable : comment consommer responsable ?

Il est donc impossible de donner un exemple ou une démarche globale de consommation responsable. Néanmoins, pour être un consommateur plus responsable, il existe certaines stratégies.

Consommation et alimentation responsable

En matière d’alimentation, un « consommateur responsable » sera probablement un consommateur qui tente d’éviter au maximum le gaspillage alimentaire, qui privilégie une consommation plus écologique de ses aliments (en choisissant des aliments moins polluants), qui privilégie les produits bons pour la planète, mais aussi les circuits courts.

Pour en savoir plus, consultez nos articles détaillés :

Consommation responsable : comment faire ses achats ?

Pratiquer la consommation responsable, c’est aussi être conscient des conséquences de sa consommation et de ses achats quotidiens. Cela veut dire qu’il faut mieux connaître les produits que l’on achète et leurs impact environnementaux, sociaux ou économiques. Le problème, c’est que parfois, il est difficile de faire la différence entre un vendeur responsable ou non, entre une marque responsable ou non ! Mais il existe de plus en plus d’outils pour être mieux guidés dans sa consommation responsable au quotidien. Notamment, on peut se renseigner sur la stratégie RSE des différentes marques, mais aussi utiliser des outils spécifiques, par exemple :

Consommation responsable : une question d’information !

Il faut aussi garder à l’esprit que beaucoup de nos achats quotidiens ont un impact sur l’environnement ou sur l’économie, et agir en conséquence. Ainsi, il faut être conscient de l’impact de certains produits ou services :

Les chiffres de la consommation responsable aujourd’hui : état des lieux

Globalement, on constate aujourd’hui que la consommation responsable est en pleine croissance. De plus en plus d’individus se mettent à adopter de nouveaux modes de consommation, de nouvelles façon de faire leurs courses, et tentent d’avoir un impact plus positif sur la société et sur l’environnement.

Pour plus d’informations :