Effet cocktail : définition – C’est quoi l’effet cocktail ?

Qu’est-ce que l’effet cocktail ? Quel lien avec les pesticides, les perturbateurs endocriniens ou encore le glyphosate ? Comment ça marche ? Est-ce dangereux ? Explications.

Définition de l’effet cocktail

L’effet cocktail est le terme employé pour désigner les effets qui peuvent affecter la santé humaine lors d’une exposition à plusieurs substances chimiques simultanément.

L’idée principale de l’effet cocktail c’est que si l’on est exposé en même temps à plusieurs substances chimiques différentes, cela peut théoriquement renforcer les effets nocifs de chaque substance ou produire des effets inattendus. Pour l’heure, la connaissance scientifique sur les effets cocktails est relativement faible, mais elle fait l’objet de recherches de plus en plus fréquentes. L’effet cocktail a été démontré dans plusieurs situations concernant des animaux, mais aussi sur l’Homme dans le cas de certains médicaments. La recherche progresse régulièrement.

Le problème de l’effet cocktail et de son évaluation

En général, en matière de santé publique, on évalue la toxicité ou la dangerosité d’une substance de façon isolée. Le plus souvent via des tests in vitro et in vivo, on expose des cellules ou des organismes à différentes doses d’une substance et on observe ses effets physiologiques ou biologiques. On peut ainsi connaître la toxicité d’une substance, sa dose de toxicité et faire des recommandations sur les doses à ne pas dépasser.

Le problème c’est que cette méthodologie ne permet pas de savoir quelles sont les interactions entre plusieurs substances, quels sont les effets lorsque l’on est exposé à plusieurs substances en même temps. Or les organismes vivants et les êtres humains sont en permanence exposés à de multiples substances différentes : médicaments, pesticides, perturbateurs endocriniens, polluants, contaminants, composés organiques volatiles… Théoriquement, il est possible qu’en étant exposés à plusieurs substances à la fois, certains effets imprévus à la base soient observables. Certaines substances pourraient théoriquement être sans danger sur l’Homme prises individuellement, mais devenir toxiques lorsqu’elles sont mélangées.

Pour comprendre tous les effets possibles de toutes ces substances, il faudrait donc être capable d’observer leurs effets simultanés sur un organisme. Expérimentalement, c’est assez difficile car pour obtenir un résultat scientifiquement fiable, il faut en général être capable d’isoler les facteurs pour les comparer à une situation témoin. C’est pourquoi il y a actuellement une controverse sur les effets des différentes substances chimiques et organiques auxquelles l’être humain est exposé.

Effet cocktail et pesticides

Globalement, la plupart des agences de santé nationales et internationales considère que l’exposition humaine aux pesticides est sans risque sur la santé. En effet, si les précautions d’emploi sont respectées, les doses auxquelles sont exposés les consommateurs via l’alimentation ou dans l’environnement sont très faibles. A ces doses, l’expérimentation scientifique a globalement démontré une absence de nocivité observable pour les différentes substances individuellement.

Mais on connait encore assez mal l’effet que peuvent avoir les différents pesticides lorsqu’on y est exposés en même temps (y compris à faible dose), c’est-à-dire l’effet cocktail des pesticides. En 2018, une étude publiée dans le journal Environmental Health Perspective a eu de premiers résultats sur les effets cocktails des pesticides sur les souris. Les chercheurs ont exposé des souris à de faibles doses d’un cocktail de 6 pesticides, via dilution des pesticides dans un solvant intégré à leur alimentation. Ces souris ont développé des syndromes métaboliques (prise de poids, diabète) et certaines pathologies spécifiques. C’est un premier indice d’un possible effet cocktail des pesticides.

Bien sûr, cela ne prouve pas que les pesticides aient un effet cocktail sur l’être humain : la voie d’exposition utilisée dans l’expérience étant très différente de celle qui concerne l’Homme. Mais c’est un indice probant incitant à poursuivre la recherche sur le sujet.

Effet cocktail et perturbateurs endocriniens

En matière de perturbateurs endocriniens, la recherche scientifique alerte depuis plusieurs années sur la possibilité d’un effet cocktail. L’effet cocktail des perturbateurs endocriniens avait déjà été démontré sur les animaux, mais en 2018, une étude publiée également dans le journal Environmental Health Perspectives a soulevé les premières inquiétudes au sujet d’un effet cocktail humain.

Les chercheurs ont testé in vitro l’effet d’une exposition individuelle à 27 substances, puis l’effet d’une exposition à 4 mélanges de 11 de ces substances sur le testicule foetal humain. Leurs résultats montrent que lorsqu’il y a exposition à un mélange de substances, on observe des effets anti androgénique décuplés par rapport à l’exposition aux substances individuellement.