Intelligence artificielle : définition, applications et enjeux

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ? Comment impacte-t-elle de nombreux secteurs de l’activité humaine ? Quels sont les enjeux éthiques, sociétaux et environnementaux de l’IA ?

Définition de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle ou IA (AI pour Artificial Intelligence en anglais) est une discipline scientifique et technologique visant à l’exécution par des machines (ordinateurs et programmes informatiques) de processus cognitifs jusque-là réservés aux capacités du cerveau humain, dans les domaines de :

  • la compréhension,
  • la communication (dialogue entre machines et avec l’humain),
  • la structuration de la mémoire,
  • le raisonnement critique,
  • l’adaptation,
  • l’apprentissage en autonomie (Deep Learning)…

Dans la langue courante, l’IA désigne également les dispositifs informatiques ou robotiques mettant en œuvre ces fonctions.

Deux écoles se distinguent dans l’approche des objectifs de l’intelligence artificielle :

  • La première considère que l’IA doit fonctionner sur le même modèle que l’intelligence humaine.
  • La seconde préconise un modèle idéal, dont la perfection rationnelle serait dissociée des critères et processus de l’intelligence biologique.

Applications de l’IA

Né dans les années 1950 avec les travaux d’Alan Turing, puis de John McCarthy et Marvin Lee Minsky, le concept d’intelligence artificielle fait appel aux ressources de la logique mathématique, de la science des réseaux neuronaux, de la physique quantique et bien sûr de l’informatique. Ses divers modes opératoires visent tous à l’élaboration de méthodes logiques (ou les algorithmes ont la part belle) permettant de résoudre des problèmes aux niveaux de complexité toujours croissants.

Aujourd’hui, l’IA s’illustre dans des domaines aussi variés que :

  • les jeux de réflexion/stratégie (échecs, go…) ;
  • la recherche mathématique ;
  • la finance ;
  • la médecine ;
  • les assistants personnels et la domotique ;
  • la perception/interprétation (reconnaissance faciale, compréhension des langues…) ;
  • la robotique (industrie, transports, armement…)…

Quel monde demain avec l’intelligence artificielle ?

Comme toute évolution technologique majeure, l’IA soulève des problématiques éthiques que ses promoteurs, tels Bill Gates, Elon Musk ou encore Stephen Hawking, ne négligent pas. Pour éviter toute dérive excessive, ils prônent un contrôle rigoureux des avancées et de leurs conséquences potentielles.

Les perspectives positives de l’IA sont cependant nombreuses pour l’humanité et la planète. En matière de développement durable notamment, les progrès de l’intelligence artificielle annoncent des capacités d’automatisation dans l’analyse/gestion de la consommation d’énergie qui laissent augurer d’une utilisation optimale des ressources, tant au niveau des entreprises que des particuliers ou des services publics.

Des progrès décisifs sont également attendus pour une amélioration de la qualité de l’air dans les grandes métropoles, ainsi que pour la rationalisation et la répartition des ressources hydriques en zones sensibles.

Autre direction prometteuse : des modélisations mathématiques très poussées de processus naturels laissent envisager des applications précieuses en matière de biomimétisme.