Permaculture, c’est quoi ? : définition, principes et applications

La définition de la permaculture : qu’est-ce que la permaculture ? Quels sont ses principes ? Quelques exemples d’application du design permaculturel.

Définition de la permaculture

À l’origine, la permaculture (permanent agriculture) était une méthode théorisée dans les années 1970 par Bill Mollison et David Holmgren en Australie sur les bases d’un modèle développé par l’agriculture japonais Masanobu Fukuoka. Cette forme d’agriculture vise à s’inspirer de la nature pour développer des systèmes agricoles en synergie, basés sur la diversité des cultures, leur résilience et leur productivité naturelle. L’objectif étant de produire un environnement harmonieux, résilient, productif et durable. Mais très vite, dès les années 1980, le terme s’est étendu à une approche systémique qui va bien au-delà du domaine agricole.

Désormais synonyme de permanent culture au sens large, la permaculture désigne une éthique et une méthode globales visant à la conception de systèmes intégrés dans une stratégie de développement durable, où l’activité humaine doit tenir compte des écosystèmes naturels et s’exercer en harmonie et en interconnexion avec eux, dans un souci constant d’efficacité, de soutenabilité et de résilience.

Design permaculturel : les principes et techniques de la permaculture

Basée sur l’observation précise du fonctionnement des écosystèmes (notamment en termes de productivité et d’efficacité), la permaculture en tire des modes de conception non figés, adaptables selon les domaines d’application. Il en résulte cependant une méthode aux principes universels, développée sous le terme de « design permaculturel ».

Le design permaculturel (le mot design regroupe ici les notions de projet et de processus de réalisation) se met en place à partir de trois exigences éthiques fondatrices :

  • préservation de l’environnement et de la biodiversité ;
  • volonté de construire une communauté visant au bien-être individuel et collectif ;
  • partage des ressources et redistribution équitable des surplus (au bénéfice de l’environnement et des humains).

La méthode en elle-même s’appuie sur des incontournables :

  • appréhension globale des problématiques et des systèmes ;
  • analyse des modes de connexion entre les éléments d’un système ;
  • application, aux systèmes déficients, de solutions tirées de systèmes opérationnels et éprouvés ;
  • analyse des écosystèmes naturels pour corriger les erreurs d’implantation de l’activité humaine et planification d’une intégration optimale ;
  • inclusion des profanes (non initiés à la permaculture) dans le processus.

Pour parvenir à ses fins, le design permaculturel met en œuvre nombre de solutions inspirées de l’écologie scientifique, du biomimétisme, mais aussi de pratiques empiriques développées au fil des âges par les sociétés traditionnelles.

Quelques exemples concrets de permaculture

  • Agriculture : pratique du non-labour, garant de la préservation des équilibres des sols et d’une meilleure fertilité sur le long terme.
  • Habitat : constructions en matériaux locaux biodégradables, sobres en consommation d’énergie, avec empreinte écologique minimale (maisons individuelles en paille et argile aux Pays-Bas).
  • Économie : promotion des organisations associatives de type SEL (Système d’échange local), génératrices de circuits courts, de lien social, de solidarité et de cohésion communautaire.

Permaculture et agroécologie : différences et ressemblances

On confond souvent agroécologie et permaculture, pourtant ces deux pratiques sont différentes. L’agro-écologie va plus loin que l’agriculture biologique, elle vise à créer un système agricole durable, utilisant les techniques comme la complémentarité, le compostage, la culture sur buttes, et intégrer ces systèmes de façon écologique en économisant l’eau, en luttant contre l’érosion etc…

Ce sont des choses que l’on peut retrouver dans la permaculture, mais cette dernière est plus large puisqu’elle s’attache non seulement à créer des systèmes agricoles durables et résilients, mais aussi à les intégrer dans un système de vie plus large au sein duquel il faut prendre en compte l’humain, le social, l’énergie etc…

Une vidéo pour comprendre la permaculture

Parce que rien n’est plus simple qu’un bon exemple pour comprendre, voici une vidéo pour comprendre la permaculture par l’exemple :

Comment débuter en permaculture ?

Pour ceux qui souhaitent essayer la permaculture, de nombreux sites sont dédiés à cette question, notamment le site https://www.permaculturedesign.fr. Une vidéo peut aussi vous donner les bases de cette pratique permaculturelle :