Devenir une entreprise durable rapporte de l’argent selon une étude

Devenir une entreprise durable rapporte de l’argent selon une étude

Lisibilité

A A A

Et si devenir une entreprise plus durable, plus green, rapportait de l’argent ? C’est en tout cas ce qu’indique une étude récente publiée par Barclays.

Le développement durable, pour les entreprises semble encore un concept relativement flou. Elles en parlent, elles y réfléchissent, mais difficile pour beaucoup d’entre elles de s’y mettre concrètement et d’en faire une vraie stratégie corporate. Beaucoup se demandent quel peut-être leur intérêt à devenir une entreprise plus green, d’autres se demandent pourquoi faire de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), et la plupart se demandent, au moins une fois, quel est leur intérêt stratégique à faire le virage vers l’entreprise responsable et durable.

Eh bien, une nouvelle étude publiée par Barclays apporte un nouvel élément de réponse : cela rapporte de l’argent.

Le business case du développement durable est de plus en plus fort

L’étude menée en partenariat avec YouGov auprès de plus de 500 managers seniors dans des entreprises de taille moyenne au Royaume-Uni, est sans équivoque. D’abord, on y constate que près de 82% des entreprises interrogées déclarent avoir mis en place des actions pour être des entreprises plus verts et plus durables. C’est un constat rassurant : cela montre que de plus en plus d’entreprises sont conscientes de la nécessité d’agir sur ces questions. 39% des interrogés considèrent ces enjeux comme extrêmement importants.

Mais le rapport va encore plus loin ! Il montre que près de 73% des interrogés estiment qu’avoir mis en place des actions de développement durable leur a apporté un bénéfice commercial. Que ce soit limiter ses coûts énergétiques ou de gestion de déchets, optimiser son usage des matériaux ou mieux gérer son risque sur la supply chain, il y a de nombreux bénéfices possibles à la mise en place d’une stratégie « green ». 37% des entreprises interrogées estiment ainsi que mettre en place une politique environnementale dans leur entreprise a permis de réduire les coûts opérationnels. 40% estimaient que les règles environnementales en place dans leur secteur avaient un effet positif sur leur business !

Plus d’un quart des répondants estimaient par ailleurs que la mise en place de ces actions aidait leurs business à être reconnus par les consommateurs comme plus responsables.

Développement durable : un investissement qui prend (trop lentement) de l’importance

Malgré tout, cette étude montre encore une fois que la prise de conscience sur ces sujets est lente. En effet, seules 40% des entreprises interrogées indiquent que leur budget alloué aux questions de durabilité allait augmenter dans les 5 prochaines années. 1/3 des entreprises considèrent que le coût de ces investissements est un frein à leur développement dans leur business. 19% des interrogés indiquaient ainsi manquer de fonds, tandis que 16% s’interrogeaient sur le retour sur investissement de ces programmes environnementaux.

Un quart des entreprises déclaraient également que la durabilité n’était pas une priorité de business. Ces chiffres tendent à montrer que si une bonne partie des entreprises sont désormais capables d’identifier les bénéfices d’une transition vers l’entreprise durable, beaucoup sont encore freinés par des blocages psychologiques et financiers.

Comment développer la durabilité dans l’entreprise ?

Interrogées sur les facteurs qui pourraient les inciter à plus investir dans ces questions, les entreprises répondent en majorité : des incitatifs. Subventions, défiscalisation, avantages financiers seraient pour 57% des entreprises la meilleure façon d’inciter le monde du business à investir plus dans les questions de durabilité.

En France, dans un contexte de discussion autour du statut de l’entreprise, c’est une information particulièrement intéressante. Comment en effet penser une définition nouvelle de l’entreprise, mieux intégrée aux enjeux actuels de notre société, sans réfléchir à des mécanismes qui l’inciteraient à être plus durables ? Le chantier est ouvert. Réponses dans les prochains moi avec le projet de loi PACTE.