Pour dynamiser l’agriculture biologique, LÉA NATURE lance un grand plan d’investissement à travers toute la…

Pour dynamiser l’agriculture biologique, LÉA NATURE lance un grand plan d’investissement à travers toute la France

Lisibilité

Alors que de plus en plus de consommateurs se détournent de l’industrie agro-alimentaire conventionnelle, les produits bio et fabriqués en France ont la cote. Pour contribuer encore plus à cette dynamique positive, LÉA NATURE, 1er fabricant bio français, lance un grand plan d’investissement industriel visant à développer une production bio française au plus près des consommateurs. Thierry Bourgeois, directeur industriel chez LÉA NATURE, nous décrypte le projet.

Répondre à une demande croissante de produits biologiques, français et de qualité

Engagé historiquement dans l’agriculture biologique, LÉA NATURE a pu être le témoin du dynamisme exceptionnel du marché de l’alimentaire bio. Chaque année, les chiffres montrent que les consommateurs se tournent activement vers l’alimentation bio pour ses vertus en termes de santé ou de préservation de la planète. Aujourd’hui, 82 % des Français font confiance aux produits biologiques, et 26 % ont même l’intention d’augmenter leurs consommations de produits biologiques (Baromètre CSA et Agence Bio, 2018).

Naturellement, LÉA NATURE a toujours accompagné cette croissance en proposant toute une gamme de produits biologiques de qualité à travers ses différentes marques. C’est pour aller encore plus loin dans cette démarche que l’entreprise lance aujourd’hui un ambitieux programme d’investissement visant à développer encore plus la filière bio, avec des productions locales, qualitatives et respectueuses à la fois de l’environnement et de la santé.

LÉA NATURE, premier investisseur français pour une agriculture biologique de qualité au plus près des consommateurs

Au total, ce sont plus de 100 millions d’euros, soit plus d’un tiers du chiffre d’affaire annuel de LÉA NATURE en 2017, qui sont en passe d’être investis d’ici 2020 un peu partout sur le territoire, pour créer des sites de production de produits biologiques locaux. Ainsi, LÉA NATURE devient le premier investisseur français dans la bio dans tout le pays, et poursuit ainsi son engagement pour une alimentation bio, accessible et ancrée au plus près des consommateurs.

Ce programme de développement permet à LÉA NATURE de se positionner en précurseur. En effet, au travers de ces différents projets, les toutes dernières normes de qualité et de sécurité seront mises en place.

À Seissan dans le Gers par exemple, LÉA NATURE a inauguré en février 2018, avec l’entreprise locale BPC-Kambio, une toute nouvelle ligne de production de pizzas et tartes salées, bénéficiant des dernières innovations techniques. Des machines de pétrissage dernière génération ont ainsi été installées et permettront de développer rapidement une production qualitative, dans le respect des produits, et en améliorant significativement les conditions de travail sur site.

Ce programme est aussi l’occasion de proposer une gamme au plus près des préoccupations des consommateurs. Ainsi, LÉA NATURE continue son engagement sur la santé alimentaire en renforçant son atelier de production de thés, d’infusions et de « superfoods ». L’entreprise créé également un site de production et d’innovations spécialement dédié aux produits bio, sans gluten et sans lactose, à Damazan dans le Lot-et-Garonne. LÉA NATURE a pris part également, avec d’autres acteurs de l’agriculture bio et locale, à la création de la biscuiterie bio « Jean et Lisette » à St Jean d’Angely en Charente-Maritime.

Toute la gamme des produits distribués par LÉA NATURE va bénéficier de ce plan d’investissement inédit en France, avec une nouvelle conserverie, un atelier de produits traiteurs et salades fraîches, ou encore une ligne tétrapack de production de jus de fruits et légumes bio.

Enfin, face au siège social, elle construit une nouvelle unité de production de cosmétique bio sur 6 500 m². Avec un cahier des charges écologique, elle sera équipée d’une station d’épuration naturelle basée sur la technologie des « biodisques », une 1ère en France pour une application industrielle.

Grâce à ce plan d’investissement, ce sont près d’une dizaine de sites qui vont voir le jour avec pour objectif d’élaborer des produits bio qui correspondent aux attentes des consommateurs, et garantit le développement d’une bio locale, sécuritaire et bénéfique pour la santé.

Ces 100 millions d’euros représentent une étape de plus dans l’investissement de LÉA NATURE pour continuer à porter la bio en France. En développant l’alimentation et la cosmétique bio, grâce à des productions Made in France, au cœur des territoires et sur des sites à taille humaine, l’entreprise espère pérenniser ce modèle de production durable. LÉA NATURE contribue ainsi à l’extension des surfaces agricoles bio en France et à la limitation des kilomètres alimentaires.

 

Crédit photo : Orange verger sur Shutterstock.