Écoute des parties prenantes : SoLocal Group remporte un Prix pour son dialogue participatif

Écoute des parties prenantes : SoLocal Group remporte un Prix pour son dialogue participatif

Lisibilité

A A A

Le 20 novembre dernier à Paris s’est tenue la 5ème Nuit de la RSE sur le thème « Territoire et entreprises : quels défis, quels leviers d’inclusion ? ». En présence de plus de 1 000 professionnels et personnalités de la RSE (entreprises, économistes, politiques et journalistes), les meilleures politiques environnementales ainsi que les projets les plus novateurs en matière de RSE ont été valorisés.

Dans la catégorie « Meilleur projet RSE institutionnel & corporate », catégorie récompensant les organisations qui impliquent le mieux les parties prenantes dans leur stratégie et projet, SoLocal Group a obtenu le trophée de bronze derrière Suchard/Carambar et Showroomprive. Retour sur le projet qui a permis à SoLocal Group de remporter ce prix avec Carole Vrignon, directrice de la Responsabilité Sociétale du Groupe. 

Une matrice de matérialité basée sur un processus d’écoute des parties prenantes

SoLocal Group, acteur majeur de la communication digitale locale, a lancé en avril 2017 un processus d’écoute de ses parties prenantes internes et externes (salariés, investisseurs, administrateurs, clients, utilisateurs, collectivités publiques…). Ce dialogue participatif a pour objectif de faire travailler les parties prenantes sur les enjeux de l’entreprise, notamment en les hiérarchisant. Dans un 2ème temps, le croisement des résultats et l’expression des risques permettra de dessiner notre « matrice de matérialité », qui classera nos enjeux selon 3 niveaux d’importance : « majeurs », « importants », « émergents ».

Lors de réunions collectives et d’entretiens individuels, soit 6 séances de consultation pour 150 heures de dialogue, les 40 représentants de nos parties prenantes (parité et diversité territoriale assurées) ont échangé sur leurs attentes et exprimé leurs votes.

Leurs retours nous permettent désormais de hiérarchiser les sujets (tous liés aux numérique et ses impacts sociétaux, environnementaux et sociaux), sur lesquels ils attendent des engagements de la part de SoLocal Group, mais aussi les sujets qu’ils perçoivent comme à risque ou sources d’opportunité.

En parallèle, pour enrichir ce dialogue, SoLocal Group a demandé à son partenaire Siseo.io de développer une plateforme digitale simple et innovante permettant d’initier le dialogue en amont des rendez-vous et de le poursuivre en aval de la consultation. Il s’agissait pour nous de faire œuvre de pédagogie en amont des réunions : les parties prenantes (surtout celles qui ne maitrisent pas tous les sujets) pouvaient lire du détail sur chaque enjeu, et découvrir beaucoup d’informations complémentaires liées à la notion de risque, d’environnement législatif, etc. La plateforme permettait de poser des questions et proposait surtout un pré-vote, pour se familiariser avec la hiérarchisation les enjeux présentés, même si seuls les votes issus des réunions comptaient pour notre analyse.

Passer d’une obligation de reporting à une intégration innovante des thématiques jugées importantes par les parties prenantes

La démarche de dialogue participatif présentée possède aujourd’hui un caractère innovant, ce qui a particulièrement séduit le jury de la Nuit de la RSE. Une telle analyse n’est pas encore obligatoire, et SoLocal est parmi les tout premiers à le faire !

Aujourd’hui, l’activité sociétale des entreprises fait l’objet d’une obligation de reporting. Cela se traduit actuellement chez SoLocal Group par l’intégration d’un chapitre 8 dans notre Document de Référence. En 2018, les règles évoluent pour exiger un reporting plus concret et ancré dans le business des entreprises. Outre le fait que nous soyons en avance sur cette exigence, la consultation de nos parties prenantes a été une source d’enrichissement, voire de surprises, quant à leurs perceptions et leurs attentes sur nos engagements.

Au moment où notre stratégie est en train d’être redéfinie, ce dialogue participatif contribue à la nourrir. La mission n’est remplie qu’à moitié ; reste maintenant à intégrer des objectifs concrets dans notre stratégie globale et dans nos processus. Nous comptons bien poursuivre et faire vivre cette expérience fructueuse dans les mois à venir.