Quand les entreprises viennent en aide aux personnes les plus fragiles. Le cas de la…

Quand les entreprises viennent en aide aux personnes les plus fragiles. Le cas de la Fondation THSN / Generali.

Lisibilité
by Marie-Christine Lanne Marie-Christine Lanne
A- A A+

Selon le Shopper Observer Havas Paris 2017, 79 % des Français pensent que les marques ont le devoir d’agir pour la société. Dans les entreprises, ces actions sont très souvent prises en charge par les Fondations qui œuvrent au quotidien pour l’intérêt général. Désormais partie intégrante de nombreux grands groupes, leur rôle évolue cependant d’années en années, en lien constant avec l’environnement de l’entreprise et les nouveaux grands enjeux de notre société.

Prenons dans cet article l’exemple de la Fondation lancée par Generali « The Human Safety Net ». Son objectif ? Une ligne forte : la protection des plus vulnérables. Retour sur le projet avec Marie-Christine Lanne, Directrice de la communication, de l’influence et des engagements sociétaux chez Generali France.

Le métier d’assureur repose sur la mutualisation des aléas au sein d’une communauté humaine : chacun paie une petite part du coût du risque pour que les quelques uns qui en seront frappés puissent bénéficier d’une couverture. Nous avons tenté d’étendre ce principe de mutualité au-delà des personnes qui paient une assurance, de créer un filet de sécurité humain pour qu’une communauté de femmes et d’hommes en aident d’autres à augmenter leur résilience et à sortir d’une situation de fragilité.

Pour cela, « The Human Safety Net » (THSN) est lancé à l’échelle internationale en octobre 2017 par le groupe Generali sous l’égide d’une Fondation. Elle développe des programmes destinés à libérer le potentiel humain de chacune et chacun dans une dynamique d’entraide et de solidarité. 

Augmenter la résilience des personnes les plus fragiles

Pour mener à bien cette mission, les activités de la Fondation THSN comprennent : la protection, l’investissement, la formation et l’accompagnement des personnes les plus fragiles, via 3 grands projets phares, qui ont été sélectionnés parmi plus de 300 projets issus des suggestions des 75 000 collaborateurs du groupe Generali dans le monde.

THSN for families

Aujourd’hui, plus de 8,2 millions d’enfants de moins de 6 ans sont en risque de pauvreté en Europe et 70 % sont en voie de le rester toute leur vie. Or, les 6 premières années de la vie sont celles où les capacités d’apprentissage sont les plus importantes (à l’âge de 3 ans, un enfant a acquis 80 % de la taille adulte de son cerveau).
 Pour répondre à cet enjeu, la Fondation a lancé THSN for families, un réseau destiné à soutenir les familles défavorisées par la création de maisons où les parents de jeunes enfants pourront bénéficier de conseils et d’entraide. Au travers de grandes thématiques comme l’éducation, l’alimentation, les activités sportives… la Fondation va permettre de :

  • Créer des centres dans des quartiers défavorisés offrant des installations, des activités, des formations et des services pour mettre les parents en contact.
  • Lancer des programmes pédagogiques lors de groupes de parole pour parents sur l’éducation des enfants, la nutrition, la gestion des finances familiales.
  • Assister les parents pour mettre en œuvre ce qu’ils ont appris avec leurs enfants lors d’activités sportives, culturelles, etc.

THSN for Refugiee Start Up

En 2015, un demi million de réfugiés et migrants sont arrivés seuls en Europe. Malgré les 350 000 emplois à pourvoir, ils restent pourtant longtemps sans emploi. En effet, les obstacles légaux, linguistiques et culturels empêchent la plupart des réfugiés de révéler leur potentiel. Dans ce contexte, la Fondation a créé plusieurs incubateurs d’entrepreneurs réfugiés afin qu’ils deviennent acteurs de leur avenir en créant leur emploi… et d’autres. En partenariat avec des ONG comme Singa en France, Spark aux Pays-Bas et des incubateurs, Generali va mettre en place des programmes d’accompagnement composés de 3 mois de formation business (avec apprentissage de la langue, études de marché…), de mentorat et d’un accès à des prêts pour démarrer l’activité.

THSN for newborns

Chaque année, environ 30 000 bébés en Europe sont atteints par des asphyxies de naissance, qui causent 5 000 décès.
 Si les équipes médicales ne reconnaissent pas les symptômes ou si les soins sont apportés dans un délai trop long, les bébés peuvent être handicapés à vie. Pour lutter contre ce phénomène, THSN souhaite développer la connaissance des protocoles médicaux qui permettent de remédier aux asphyxies de naissance. Comment ?

  • En fournissant aux professionnels de santé et aux futurs parents des kits d’information et des ressources pour améliorer les diagnostics pré-nataux et les premières mesures d’urgence.
  • En identifiant les technologies et les protocoles médicaux pour des diagnostics précoces et des traitements.
  • En fournissant des protocoles de haute qualité et des appareils pour abaisser la température des bébés et prévenir les lésions d’organes.

La place Saint-Marc à Venise, un lieu de rayonnement pour ces initiatives sociétales

Pour la première fois, une partie du siège historique de Generali, dénommée les Procuratie Vecchie, place Saint-Marc à Venise, sera ouverte au public avec la création d’un centre international dédié à la promotion des initiatives sociétales de la Fondation « The Human Safety Net ».

Ce bâtiment, où Generali est installé depuis juillet 1832, est en cours de remaniement avec l’aide d’un cabinet d’architecture international. Au 2e et 3e étage, un centre de congrès, de conférence et d’exposition sera dédié à THSN. De plus, des espaces de co-working devraient être créés afin d’accueillir des associations sociales et solidaires et des ONG. La terrasse du dernier étage sera également accessible à tous gratuitement.

L’objectif ici est de réenchanter ces locaux uniques au monde, véritable joyau de notre patrimoine immobilier, pour en faire un vecteur de rayonnement de l’action sociétale de Generali, un lieu entre le passé et l’avenir, un lieu de passage, de vie, de débat. Ce centre sera une porte ouverte sur le monde invitant chacun à trouver de l’inspiration, à échanger des idées et à s’engager dans l’action collective.

L’objectif est de faire en sorte que les 30 millions de touristes qui passent par Venise puissent avoir un aperçu des actions de Generali et de ses partenaires, permises grâce à THSN. Avec ce projet, nous souhaitons générer une “onde de choc positive” qui se propage partout où nous opérons.