La moitié des salariés français ne sait pas ce qu’est vraiment la RSE

par Clément Fournier Clément Fournier

La RSE devrait être au coeur de la transformation du modèle des entreprises. Pourtant, la plupart des salariés ne sait pas vraiment ce que c’est ou ce que cela rapporte.

La RSE est de plus en plus présente dans les entreprises. Avec la loi Pacte, on a même amené le débat de la RSE sur la scène parlementaire, preuve qu’il prend une importance certaine.

Pourtant, selon une étude Ipsos Open Mind Kfé, la plupart des salariés ne sait pas vraiment ce qu’est la RSE, ni ce à quoi elle sert… Décryptage.

Plus d’un français sur 2 ne sait pas clairement ce qu’est la RSE

L’un des grands enseignements de l’étude est un chiffre : seuls 39% des français savent précisément ce qu’est la RSE. 12% savent ce que c’est « dans les grandes lignes » et 49% (soit un français sur deux) ne savent pas ce qu’est la RSE.

Trop jargoneuse, ou peut-être trop complexe, la RSE devrait pourtant être au coeur de la vie des salariés, puisque la RSE c’est avant tout la qualité de vie au travail, le sens que l’on met dans son activité, l’impact de l’entreprise sur la société…

Quand on les interroge sur les thématiques RSE au sein de leur entreprise,  la majorité des salariés (57%) estiment être peu ou pas informés. Cela dénote un manque criant de co-construction des stratégies RSE dans les entreprises françaises. D’ailleurs, seuls 14% des salariés jugent que leur entreprise est en avance sur ses concurrents sur les thématiques RSE : éthique, protection de l’environnement, qualité de vie au travail…

Il y a donc visiblement un gros travail de pédagogie à faire pour embarquer et informer les salariés sur les sujets de responsabilité d’entreprise.

L’utilité de la RSE reste vague…

Les salariés français ont aussi du mal à savoir à quoi sert la RSE. Beaucoup ont du mal à identifier ce que cela recouvre, et comment cela peut servir l’entreprise. Pour 56% des salariés, la principale raison de mettre en place une politique est d’améliorer son image. Seuls 26% considèrent que c’est une manière de gagner en performance. Pourtant, les études montrent que la RSE est un levier de performance pour les entreprises françaises.

Cela montre que beaucoup de salariés voient encore dans la RSE une simple question cosmétique et relations publiques. Pas une transformation systémique du modèle de production. Pourtant, l’enjeu de la RSE est là : trouver un modèle de production et un modèle d’affaires durable, qui permette de créer de la valeur sur le long terme avec une utilité sociale et un vrai impact positif sur la société.

La nécessité d’engager les salariés sur la stratégie RSE

Cette étude montre qu’il y a encore un gros travail de pédagogie, de sensibilisation et d’engagement à mener sur les sujets RSE. Beaucoup de citoyens, de salariés et de consommateurs ne sait pas vraiment ce que les entreprises peuvent mettre en place pour être plus responsables, plus durables, plus éthiques. Or, ce sont eux les premières parties prenantes de ces stratégies RSE. Sans eux, impossible d’inscrire la RSE dans une vision de transformation de long terme, une évolution pérenne et positive de l’entreprise. Car ce sont eux qui portent ces changements au quotidien dans les organisations et dans la société, en étant de vrais catalyseurs.

Découvrez l’infographie des principaux résultats de l’étude Ipsos Open Mind Kfé.