Fédérer les acteurs autour d’un ODD : l’exemple inspirant de SEforALL

Fédérer les acteurs autour d’un ODD : l’exemple inspirant de SEforALL

Lisibilité

Plus de deux ans après l’adoption des 17 objectifs de développement durable (ODD) par les pays membres de l’ONU, les entreprises ont pour la plupart défini les cibles auxquelles leurs activités et expertises leur permettront de contribuer. Les acteurs économiques ont saisi le rôle qu’ils auront à jouer tout autant que les opportunités que représente pour eux de participer à l’atteinte des ODD. Il n’en reste pas moins que les ODD ont été conçus pour être portés par les pays au travers des politiques menées par les États, et que la mise en œuvre concrète d’actions impactantes appelle une nécessaire organisation, une fédération des acteurs autour d’une planification partagée et documentée.

Sustainable Energy for All (SEforAll) (en français : Énergie durable pour tous) est une organisation à but non-lucratif toute entière dédiée à accélérer l’atteinte de l’objectif de développement durable no7 : « Energie propre et d’un coût abordable ». Thomas André, Responsable de la Stratégie et de la Performance du programme Accès à l’énergie de Schneider Electric, nous fait découvrir cet exemple inspirant dont le Groupe est fier d’être récemment devenu partenaire.

Les ODD : des objectifs et des cibles concrètes pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous

En 2015, les pays membres de l’ONU ont adopté un ensemble d’Objectifs de Développement Durable (ODD) pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous dans le cadre d’un nouvel agenda de développement durable à l’horizon 2030. Le bilan du programme précédent – les Objectifs du Millénaire pour le Développement Durable – ayant démontré l’intérêt de fixer des cibles précises, les 17 ODD sont déclinés en 169 cibles concrètes, faites pour guider l’action dans les 15 prochaines années.

Le programme précise que sa mise en œuvre et la réalisation des objectifs dépendront des politiques, plans et programmes des pays eux-mêmes, qui sont appelés à en prendre la direction. Les ODD représentent donc pour les pays des points de référence qui leur permettent d’aligner leurs plans sur leurs engagements mondiaux. L’ONU prévoit également que toutes les parties prenantes (gouvernements, société civile, secteur privé et autres acteurs, dont les citoyens) contribuent à la réalisation du programme. L’ONU ne précise cependant pas les modalités de ces contributions et encore moins comment animer la combinaison des contributions dans une trajectoire de réussite collective.

SEforALL, une initiative mature en matière d’accès à l’énergie pour tous

Sustainable Energy for All (SEforAll) est une initiative mondiale créée en 2011 par l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avec pour mission de mobiliser les leaders des gouvernements, du secteur privé et de la société civile pour soutenir trois objectifs :

  • assurer l’accès universel aux services énergétiques modernes ;
  • doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial ;
  • doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique.

La création de SEforALL est intervenue au début des années 2010, dans un contexte de reconnaissance de l’importance de la question énergétique dans les problématiques de croissance économique et de lutte contre les changements climatiques. Marqueurs de cette prise de conscience, l’année 2012 a été proclamée par les Nations unies « Année internationale de l’énergie durable pour tous » puis la décade 2014-2024, « Décennie de l’énergie renouvelable pour tous ». Sa création avait également pour objectif de corriger ce que nombre d’experts du domaine de l’énergie et du développement économique ont considéré comme un manquement majeur : l’absence d’Objectif du Millénaire pour le développement durable portant sur l’accès à l’énergie et la réduction de la précarité énergétique. L’accès à l’énergie étant un préalable nécessaire à la réduction de la pauvreté et de la faim et à l’accès à l’éducation.

En 2015, forte de ses quatre ans d’existence, SEforALL est naturellement devenue, lors des négociations pour définir les 17 objectifs du nouveau programme, l’ambassadrice de l’ODD no7 : « Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable » qui reprend les trois objectifs poursuivis par SEforALL depuis sa création.

SEforALL, une plateforme d’animation de tous les acteurs, dédiée à l’ODD 7

Aujourd’hui, SEforALL, unique plateforme existante à ce jour dédiée à l’atteinte d’un ODD, réunit des parties prenantes de toutes natures (gouvernements, banques de développement, entreprises du secteur privé, investisseurs, société civile et institutions internationales). Une équipe centrale est chargée de collecter les données, de mener les analyses, mettre en évidence les tendances et proposer des recommandations en vue de définir les politiques permettant de développer l’accès aux services énergétique moderne, de favoriser les énergies renouvelables et améliorer l’efficacité énergétique au niveaux mondial, régional ou national.

Pour suivre l’atteinte de ses objectifs à l’échelle de la planète, SEforALL publie depuis trois ans un bilan de son action « The Global Tracking Framework » qui présente comment les diverses actions contribuent aux trois objectifs, le chemin restant à parcourir et les domaines où les efforts doivent être accentués. Ce Global Tracking Framework fournit des données de base sur l’énergie et des mises à jour semestrielles sur les tendances en matière d’accès à l’énergie, d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique.

Autres outils à forte valeur ajoutée élaborés par SEforALL, les « Heat Maps », qui identifient les pays et les régions spécifiques présentant les plus grands enjeux d’accès à l’énergie durable. Ces cartes permettent d’adapter les stratégies aux besoins des pays, en vue d’atteindre l’objectif de 2030.

D’un point de vue opérationnel, SEforALL anime la mise en œuvre de ses recommandations grâce à des groupes de travail, appelés « Accelerators ». Multi parties prenantes, ces groupes ont pour mission d’accélérer l’action en combinant les expertises en vue d’obtenir un effet de levier accru. Ces « Accélérateurs » peuvent se concentrer sur de nouveaux modèles d’entreprise, des questions politiques, un segment de marché ou une population spécifique. Ils sont « orientés action ».

Ces « Accélérateurs » sont basés sur des partenariats au cœur du fonctionnement de SEforALL. Globaux ou locaux, portant sur des problématiques sectorielles ou sur la sensibilisation générale à l’importance des enjeux d’accès durable à l’énergie pour tous, ces partenariats sont de trois sortes :

  • « Delivery Partners » : s’engagent à contribuer à des résultats quantifiables en matière d’accès à l’énergie, d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique, ainsi qu’à suivre des principes communs de suivi et d’évaluation. Ils apportent une connaissance sectorielle ou thématique, un support opérationnel, ou les deux.
  • « Proud Partners » : s’engagent ponctuellement en appui à SEforALL, notamment pour valoriser son action et ses résultats.
  • « Funding Partners » : essentiellement représentés par les États, ils apportent un soutien financier.

Schneider Electric devient partenaire de SEforALL

Partageant avec SEforALL sa vision de l’accès à l’énergie et son ambition de renforcer l’efficacité énergétique à travers des programmes spécifiques, Schneider Electric a signé en janvier 2018 un partenariat de quatre ans et est ainsi venu renforcer les rangs des Delivery Partners aux côtés d’entreprises telles que EDP, Enel, Iberdrola et Philips Lighting.

Ce partenariat ouvre la voie à des échanges directs entre les équipes dirigeantes de Schneider Electric et SEforALL nourrissant réciproquement les réflexions stratégiques des deux partenaires.

Conformément à son rôle de « Delivery Partner » Schneider Electric a choisi de participer aux travaux de quatre « Accélérateurs », identifiés comme les plus à même de bénéficier de son expertise :

  • « Building Efficiency Accelerator » : déjà composé de 35 membres, il concentre ses travaux sur l’amélioration de l’efficacité énergétique de bâtiments.
  • « Industrial Energy Efficiency Accelerator » : vise à obtenir des engagements publics de la part des gouvernements, des groupes industriels, des services publics et des institutions financières pour favoriser l’adoption de systèmes de maîtrise de l’énergie, la diffusion de bonnes pratiques de management de l’énergie et la promotion de l’innovation dans l’industrie.
  • « People-Centered Accelerator » : créé il y a peu, il a notamment pour mission de favoriser l’inclusion des femmes dans le secteur de l’énergie.

Enfin, Schneider Electric participera aux travaux d’un « Accélérateur » qui doit voir le jour prochainement : « Electrification Accelerator », dont l’objet et de favoriser l’électrification de toutes les zones, même les plus éloignées des réseaux existants.

Dès la signature de ce partenariat, Schneider Electric a identifié au sein de ses équipes les collaborateurs experts des thématiques qui participeront à ces « Accélérateurs ».

Faire de l’accès à l’énergie un droit humain inaliénable et réduire la fracture énergétique qui continue de miner la qualité de vie d’une grande partie de la population est une responsabilité collective. À travers ce partenariat, Schneider Electric s’engage un peu plus avant dans la réalisation de cet objectif. La première année de collaboration avec SEforALL s’ouvre sur d’intéressantes perspectives d’échanges et de partages de bonnes pratiques avec les équipes de SEforALL et celles des autres entreprises partenaires. Pour Schneider Electric c’est un pas de plus dans la concrétisation de son engagement en faveur de l’accès à l’efficacité énergétique pour tous.

 

Crédit photo : Solar power sur Shutterstock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *