La Fondation Louis Bonduelle agit concrètement pour faire évoluer durablement les comportements alimentaires

La Fondation Louis Bonduelle agit concrètement pour faire évoluer durablement les comportements alimentaires

Lisibilité

A A A

En tant que spécialiste du végétal, le groupe Bonduelle a une place légitime et toute particulière à prendre au cœur des enjeux alimentaires. Il est convaincu que l’avenir de l’alimentation implique des systèmes alimentaires culturellement acceptables (car nos comportements alimentaires sont éminemment culturels), préservant l’environnement (car environnement et alimentation sont totalement interdépendants) et qui contribuent à la santé et à la sécurité alimentaire d’aujourd’hui et de demain (car notre alimentation agit directement sur notre santé).

C’est donc logiquement que le groupe a décidé de créer dès 2004 la Fondation Louis Bonduelle. Sa mission : apporter concrètement à tous les moyens de faire entrer les légumes dans leur quotidien, de façon utile, réaliste et originale. Ne pas se contenter de discours, mais agir au jour le jour pour aider les mangeurs à passer de la théorie à la pratique, voilà l’ambition de cette Fondation d’entreprise. Laurence Depezay, Responsable de la communication Scientifique et membre du conseil d’administration de la Fondation Louis Bonduelle, revient sur la mission de la Fondation.

La Fondation envisage l’alimentation dans toute sa dynamique…

Parce que manger c’est bien plus que se nourrir, la Fondation Louis Bonduelle aborde « l’acte alimentaire » sur l’ensemble de son cycle de vie. Ainsi, le spectre d’intérêts de la Fondation inclut de nombreuses disciplines :

  • Avant l’acte alimentaire : parce que la qualité de notre alimentation est directement associée à la maîtrise des ressources agricoles et de leur économie, nous nous intéressons à l’agronomie, l’agriculture, la physiologie des végétaux, et à l’économie rurale.
  • Pendant l’acte alimentaire : parce que les déterminants de nos comportements sont influencés par la culture, les facteurs biologiques, les périodes de la vie, les expériences, nous nous intéressons à la sociologie, à la psychologie du mangeur, au marketing social, à l’épidémiologie et à la socio-économie.
  • Après l’acte alimentaire : parce que notre alimentation a un impact sur notre santé au quotidien, nous nous intéressons à la nutrition, la physiologie humaine, la biologie et à la médecine.

… et agit concrètement dans trois domaines d’activité

1.Informations et sensibilisation

La Fondation produit et diffuse des informations qui aident à faire évoluer la perception des légumes et les comportements au quotidien. Elles sont accessibles au plus grand nombre, de façon interactive via son site.

Complètement rénové en janvier 2017 (voir la vidéo de présentation), ce site intuitif propose des contenus très divers pour le plus grand bénéfice de ses utilisateurs. Déjà disponible dans de nombreuses langues, il constitue une plateforme unique réunissant des informations provenant de tous les pays d’implantation du Groupe. Au rayon des nouveautés : « l’ABC des Légumes », est un abécédaire des légumes et des nutriments pour tout savoir sur les végétaux, comment les cultiver, en quelle saison les manger, leur bénéfice pour la santé, etc. La section « Magazine », quant à elle, est totalement dédiée aux produits végétaux et à base de végétaux, à la nourriture en générale et aux recherches scientifiques récentes.

Chaque année depuis 10 ans, les Rencontres de la Fondation Louis Bonduelle mobilisent les acteurs de l’évolution des comportements alimentaires. Des experts et porteurs de projets partagent leurs connaissances et leur passion autour d’un thème spécifique. En juin 2017, la 10ème édition des Rencontres de la Fondation Louis Bonduelle a fait la lumière sur la prise en compte des cultures alimentaires et la dimension durable de l’alimentation. La parole a été donnée à quatre orateurs, deux Canadiens et deux Français, ont décrypté les facteurs qui imposent des changements dans nos comportements alimentaires et incitent à repenser les repères de consommation. Plus d’informations à lire ici et pour visionner la conférence dans sa totalité : cliquez ici.

2.Soutien à la recherche

La Fondation encourage la recherche scientifique au niveau national et international dans de nombreuses disciplines, notamment médicale, nutritionnelle, sociologique, agronomique, afin de mieux connaître les composantes de l’alimentation durable et la place qu’y tiennent des légumes. La Fondation mène également ses propres projets de recherche et supporte financièrement des projets de recherche académiques. 1 220 000 euros y ont déjà été consacrés.

Ainsi, l’ECOG (European Childhood Obesity Group) et la Fondation Louis Bonduelle sont associés depuis 2009 dans la lutte contre l’obésité infantile. Cette association est constituée de scientifiques, chercheurs ou cliniciens, qui agissent au niveau européen afin de partager les bonnes pratiques, et mettent en place des actions contre l’obésité infantile. Leurs activités se manifestent notamment par la publication d’un ouvrage de référence digital, un e-book, sur l’obésité de l’enfant et de l’adolescent.

Autre exemple, depuis 2016, la Fondation est membre de la Chaire ANCA (Alimentation, Nutrition, Comportement Alimentaire) qui réalise des outils pédagogiques innovants utilisant le numérique (vidéos d’animation, dessins filmés, etc.) pour améliorer la sensibilisation à la nutrition. En 2016, la chaire a publié une vidéo de sensibilisation sur les protéines végétales.

Dans le cadre des Rencontres de la Fondation Louis Bonduelle, un Prix de Recherche Louis Bonduelle est décerné chaque année. Il s’adresse aux jeunes chercheurs de moins de 35 ans, inscrits en thèse dans un établissement universitaire ou une école.

En 2017, c’est Jacynthe Lafrenière, une jeune chercheuse québécoise de l’Université de Laval qui a été récompensée. Son projet est de développer un outil permettant aux chercheurs et aux cliniciens de classifier les individus en fonction de la qualité de leur alimentation et de leur adhésion aux recommandations nutritionnelles.

3.Actions de terrain

La Fondation met en place ou soutient des actions de terrain concrètes portées par des acteurs locaux, qui ont pour but d’accompagner les mangeurs vers des comportements alimentaires durables en rendant les légumes plus attractifs auprès du plus grand nombre.

Le projet « Classe Verte » en est un bon exemple. Au printemps 2016 à Montréal, la Fondation a permis à 500 élèves de 6 à 12 ans, de bénéficier d’un nouvel aménagement extérieur, de créer un jardin et faire pousser différentes variétés de légumes et plantes aromatiques. Organisé en 4 ateliers correspondants aux étapes de culture, le projet a permis de sensibiliser les élèves à l’agriculture et leur a fait découvrir le goût de cultiver voir pousser puis consommer des légumes, une vraie fierté pour eux !

L’appel à projets lancé en juillet 2016 par la Fondation avait pour objectif phare de familiariser les enfants et les adolescents avec les légumes. 134 projets ont été soumis, et 20 lauréats sélectionnés.

La Fondation Louis Bonduelle en chiffres

Implantée dans 7 pays (France, Italie, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Canada et Russie), la Fondation a soutenu plus de 200 projets dans près de 20 pays depuis son lancement. 400 000 personnes ont déjà bénéficié de ses activités.

1 220 000 euros ont été consacrés au soutien à la recherche et 27 monographies ont été publiées sur le site Internet de la Fondation. 14 prix de thèses ont été décernés, parmi plus de 400 candidatures issues de 28 pays différents.

Poursuivre le déploiement de sa présence internationale

Ayant vocation à être présente dans tous les pays d’implantation du Groupe Bonduelle, la Fondation a été lancée cette année en Russie et une première action de terrain a déjà été déployée. L’Université de recherche sur l’hygiène, la protection de la santé des enfants et des adolescents de Moscou a développé un cours de « Nutrition et alimentation saine » sous la forme d’un conte. Grâce à la Fondation Louis Bonduelle ce conte/cours sera dispensé à près de 250 000 enfants dans plus de 1 400 écoles de Moscou et de sa région entre avril 2017 et mai 2018.

Après la refonte totale de son site, la Fondation continue de déployer sa présence à l’international, avec le lancement prochain de versions allemandes et portugaises du site et de dynamiser son interaction avec le grand public par une présence toujours plus grande sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, Twitter et Youtube.