France Vs Allemagne : le match de l’écologie

France Vs Allemagne : le match de l’écologie

Lisibilité

A A A

France ou Allemagne : quel pays est le plus écologique ? On fait le match pour vous.

Ce soir, c’est le grand soir. France-Allemagne, la deuxième demi-finale de l’Euro 2016 enflammera le Stade Vélodrome. Entre les deux pays, la rivalité footballistique est sans appel : l’Allemagne n’a jamais perdu face à la France en compétition officielle. En attendant de savoir comment les Bleus s’en sortiront ce soir face à la Maanschaft, on fait pour vous un autre match : celui de l’écologie.

Alors, quel est le pays le plus écolo : France, ou Allemagne ? Coup d’envoi.

France – Allemagne : que pays est le plus écolo ?

1 – Les émissions de gaz à effet de serre : la France ouvre le score

L’Allemagne a l’image d’un pays très écolo. Mais qu’en est-il sur le plan des émissions de gaz à effet de serre ? Sur le papier, c’est la France qui marque le premier but. L’Hexagone a émis en 2014 459 millions de tonnes de CO2, l’Allemagne 900 millions de tonnes, soit environ le double. Evidemment, compte tenu de la production industrielle de l’Allemagne, ce n’est pas étonnant qu’elle produise plus de CO2. Mais même si l’on rapporte ces chiffres au PIB, c’est la France qui gagne. La France émet 200 000 tonnes de CO2 pour chaque milliard d’euros de PIB généré, l’Allemagne près de 300 000.

1 – 0 pour la France.

2 – Les énergies : France nucléaire ou Allemagne renouvelable ?

france allemagne energies renouvelablesAu niveau des énergies, la question se complique. La France prend encore l’avantage sur ce terrain puisque son énergie a une intensité carbone bien plus faible que celle de l’Allemagne. En France, on émet 78 g de CO2 par kWh d’électricité produite. En Allemagne, c’est près de 500 g de CO2 par kWh. Ces chiffres cachent deux réalités très distinctes : d’un côté en Allemagne, il y a beaucoup d’énergies renouvelables. Près de 30% de l’énergie générée en Allemagne est d’origine renouvelable, contre seulement 19.5% en France. De l’autre côté, la France dispose d’une importante capacité de production d’énergie d’origine nucléaire, alors que l’Allemagne est en pleine sortie du nucléaire. Mais dans la réalité, l’énergie nucléaire permet à la France de disposer d’une énergie très peu carbonnée, alors que l’Allemagne doit recourir à plus de charbon depuis qu’elle a décidé la sortie du nucléaire…

Au final, difficile de trancher : vaut-il mieux une énergie riche en renouvelable, mais aussi en charbon, ou une énergie décarbonnée mais avec le problème des déchets nucléaires ? 1 point partout.

2 – 1 pour la France

3 – Les déchets et le gaspillage

Au niveau des déchets, là encore la France passe devant. Un Français génère chaque année 530 kg de déchets municipaux, contre 617 pour les Allemands. Au niveau du gaspillage alimentaire, les scores sont plus serrés : l’Allemagne génère 10.4 millions de tonnes de déchets alimentaires, contre un peu moins de 9 millions pour la France (ce qui fait 0.13 tonnes de déchets alimentaires par habitant et par an pour les deux pays).

Au total c’est encore la France qui marque le point.

3 – 1 pour la France

emballages reduction gaspillage alimentaire4 – Les partis écologistes : les verts allemands largement en avance

Voyons maintenant lequel des deux pays est le plus engagé dans l’écologie politique ? On sait qu’en Allemagne, le Parti écologiste (Die Grünen) est largement soutenu. Aux dernières législatives allemandes, les électeurs ont voté à 8.4% pour les écologistes, qui ont récolté 63 sièges au parlement. En France, la tendance est mois marquée, puisque seuls 5.5 % des votes aux législatives de 2012 sont allés aux écologistes au premier tour, et seulement 3.6 au second tour après les alliances avec le PS notamment. Au final Europe Ecologie les Verts n’a que 17 sièges au parlement. L’Allemagne remonte !

3 – 2 pour la France

5 – La consommation responsable : France et Allemagne sur des terrains différents

Au niveau des habitudes de consommation, le match s’enlise. Selon l’Observatoire de la Consommation Responsable, l’Allemagne est l’un des pays où la consommation de produits cosmétiques écologiques est la plus élevée, ainsi que le pourcentage de la population végétarienne (9%). Elle devance donc la France dans ce domaine. En revanche, la France prend largement la tête en ce qui concerne le tourisme responsable, le nombre d’hôtels et de site touristiques certifiés. Elle est aussi l’un des marchés européens les plus actifs en termes de consommation collaborative (la France est championne d’Europe des achats d’occasion) et de l’investissement responsable. En ce qui concerne le bio, il y a égalité : la France dispose de plus d’exploitations certifiées bio que l’Allemagne (25 000 pour la France contre 23 000 pour l’Allemagne). Les deux pays représentent chacun 11% de la surface bio en Europe. Le marché Allemand du bio est plus développé que celui de la France (c’est le premier marché bio européen), mais la croissance du marché français est beaucoup plus importante ces dernières années que celle du marché allemand (12.3% de croissance en 2011 en France contre 2.6% en Allemagne).

Au final, impossible de trancher, match nul, la balle au centre.

3 – 2 pour la France

6 – La mobilité et les voitures : l’Allemagne mauvais élève ?

Ville sans voitureAu niveau de la mobilité, là encore le match est serré. La France gagne sur le plan de la voiture : avec seulement 578 voitures pour 1000 habitants, la France est moins accroc à la voiture individuelle que les Allemands (588 voitures pour 1000 habitants). La France est aussi en avance sur les voitures électriques : c’est le 2ème pays le plus équipé en voitures électriques derrière la Norvège avec 50 000 véhicules, quand l’Allemagne ne fait même pas partie du top 3. Deux des trois voitures électriques ou hybrides les plus vendues en Europe sont françaises (la Nissan LEAF et la Renault ZOE). En revanche, l’Allemagne est plus en avance sur la question du vélo, puisque c’est le 3ème pays avec le plus de vélo par habitants dans le monde.

Néanmoins, l’Allemagne commet une énorme faute dans la surface de réparation avec le scandale du truquage des émissions de CO2 de son constructeur emblématique, Volkswagen. Carton rouge et penalty pour la France, transformé par son constructeur Renault, qui selon les expertises internationales est le constructeur automobile le plus proche sur le terrain des chiffres qu’il annonce (alors que les grands constructeurs allemands comme BMW ou Audi sont épinglés pour leurs mauvaises pratiques !).

4 – 2 pour la France

7 – La protection de l’environnement : France, ou Allemagne pour la victoire ?

Enfin, pour trancher définitivement le match, regardons les statistiques des deux pays en matière de protection de l’environnement. Selon le classement des pays qui protègent le mieux leur environnement, la France est le 10ème pays le plus vertueux de l’OCDE dans ce domaine… loin devant l’Allemagne qui se classe 30ème ! Avec des scores excellents en protection de la biodiversité, préservation de la qualité de l’eau et sur la qualité des sols, la France met définitivement KO une Allemagne pas si avancée que ça sur la protection de son environnement !

5 – 2 score final pour la France. Un présage après le match France – Islande ?

 

Au terme d’un match haletant et compliqué, c’est donc finalement la France qui l’emporte sur la question de l’écologie. Aussi étonnant que cela puisse paraître quand on connaît la réputation de l’Allemagne comme pays écologique, les données brutes confirment que les français ne sont pas si mauvais en terme d’écologie.