Greenpeace / LEGO / Shell : un Buzz à Surveiller de Près

Greenpeace / LEGO / Shell : un Buzz à Surveiller de Près

Lisibilité

A A A

C’est le nouveau buzz qui fait le tour du web ces derniers jours… Greenpeace vient de lancer une campagne internationale appelant LEGO à renoncer à son partenariat avec Shell. 

Avec cette campagne « L’Arctique n’est pas un jeu« , Greenpeace s’en prend en réalité à l’entreprise de pétrole Shell et lui reproche de vouloir exploiter les combustibles fossiles en Arctique. Retrouvez 8 raisons pour lesquelles Greenpeace considère qu’il ne faut pas faire confiance à Shell en Arctique.

Pourquoi LEGO ?

Aujourd’hui, LEGO est reconnu comme étant une entreprise engagée pour l’environnement. Elle a d’ailleurs récemment décidé de remplacer le pétrole par une alternative durable à l’horizon 2030. Mais la marque s’est récemment associée à Shell car la fabrication de ses figurines en plastique nécessite du pétrole.

Buzz-Greenpeace-Lego-RéseauxSociaux

Au travers de cette campagne, Greenpeace accuse Shell de profiter de l’image positive de LEGO pour améliorer sa réputation de pollueur et son image. Selon Greenpeace, avec ce partenariat, LEGO trahit ses engagements, son éthique et ses exigences « à l’opposé de celles d’une entreprise comme Shell« .

La campagne…

Pétition en ligne, vidéo publiée sur leur page Youtube (plus de 2 500 000 vues en 2 jours), envoi de mails aux dirigeants de LEGO (déjà plus de 327 000 mails envoyés), Greenpeace a sorti les grands moyens pour cette campagne.

Pour appuyer sa légitimité, Greenpeace a également publié un certain nombre de rapports dont un intitulé : « Les mauvaises fréquentations de LEGO« .

Grâce à ces moyens, le buzz s’est très vite propagé sur les réseaux sociaux et la campagne a reçu un avis très positif de la part des internautes.

La réponse de LEGO…

LEGO a rapidement répondu aux attaques de Greenpeace, d’abord sur son compte twitter, puis via un communiqué de presse (mis en ligne sur son site internet) dans lequel Jørgen Vig Knudstorp, CEO de LEGO, prend la parole.

Buzz-Greenpeace-Lego-Réponse

Le fabricant de jouets s’est dit “attristé” par le fait que Greenpeace utilise sa marque pour faire campagne contre les projets pétroliers de Shell en Arctique. La marque estime que ce problème doit être réglé entre Shell et Greenpeace et encourage l’entreprise pétrolière à assumer ses responsabilités.

La réponse de LEGO, même si elle n’a pas permis de calmer le jeu, a néanmoins permis de replacer le rôle de la marque LEGO dans ce buzz. Les communications de la marque ont été très bien maitrisées grâce à un discours sans agressivité et une intervention très rapide.

La réponse de Shell…

A ce jour, Shell n’a fait aucun commentaire.

Une stratégie risquée de la part de Greenpeace ?

Il est rare de voir une association s’en prendre à une entreprise qu’elle défend pour atteindre une entreprise qu’elle dénonce. De plus, Greenpeace est le premier à le reconnaitre, LEGO est une entreprise progressiste qui a réalisé d’importants progrès pour réduire son impact écologique et s’orienter vers un futur propre.

Enfin, il peut paraître un peu dangereux de la part de Greenpeace d’interpeller une marque très aimée partout dans le monde et souvent synonyme d’enfance, de divertissement et d’inspiration.

Cette campagne fait beaucoup parler d’elle ces derniers jours, il ne reste plus qu’à attendre d’en connaitre l’issue ?