L’Indépendance Énergétique des Bâtiments : un Enjeu Économique et Écologique pour IKEA

L’Indépendance Énergétique des Bâtiments : un Enjeu Économique et Écologique pour IKEA

Lisibilité
by Yoann Regent Yoann Regent
A- A A+

Le secteur du bâtiment est le 1er poste de consommation énergétique en France (44% en 2013), devant le transport et l’industrie. L’efficacité énergétique des bâtiments constitue de ce fait un axe de progrès prioritaire, pour les entreprises comme pour les particuliers.

Depuis plusieurs années, le Groupe IKEA vise l’indépendance énergétique en produisant autant d’énergie qu’il n’en consomme. Comment cela se traduit-il au quotidien ? Retour sur la stratégie d’efficacité énergétique de IKEA avec Yoann Regent, Responsable Développement Durable, Energie et Ressources chez IKEA France.

Chez IKEA, nous investissons chaque jour pour devenir indépendants en énergie. D’ici 2020, nous avons pour ligne directrice le « 100% énergie renouvelable ». Plus qu’une simple ambition, il s’agit d’un réel engagement au cœur de notre stratégie développement durable « People & Planet Positive ». Bon pour la planète, cet engagement est également bénéfique pour IKEA car il permet une indépendance vis à vis de la fluctuation des prix de l’énergie. En France, cette ambition s’est matérialisée durant l’année fiscale 2015 lors de laquelle nous avons réussi à couvrir l’intégralité des besoins en électricité de nos magasins, dépôts et bureaux par des sources d’énergie renouvelable.

Mais ce n’est pas tout, d’ici août 2020, nous avons aussi pour ambition de poursuivre l’amélioration énergétique de nos différents sites et de devenir 30% plus économe en énergie dans nos propres opérations par rapport à 2010 ; un objectif déjà quasiment atteint en France à ce jour (27%). Comment ? En travaillant de manière continue à l’optimisation des consommations en énergie de nos bâtiments existants mais également en nous fixant comme but que chaque nouveau bâtiment IKEA soit plus performant que le précédent.

Ces actions nous permettent de minimiser à la fois notre impact sur l’environnement et nos coûts d’exploitation. Ainsi, grâce à nos projets d’amélioration en matière d’efficacité énergétique, nous avons économisé 133 millions d’euros à travers le monde depuis l’année fiscale 2010.

Ces objectifs sont réellement ambitieux au vu de la taille d’un Groupe comme IKEA. Comment les atteindre ? A quelles sources de dépenses énergétiques s’attaquer ? Comment l’innovation peut-elle simplifier l’atteinte de ces objectifs ?

Vers une meilleure efficacité énergétique des bâtiments IKEA

En France, la réglementation thermique 2012 fixe à tous les bâtiments neufs des objectifs en termes d’efficacité énergétique. Pour un bâtiment de commerce similaire à celui de nos magasins, la consommation énergétique maximale doit être de 500 kWhep/m² (kilowatt/heure d’énergie primaire). Nous respectons pleinement cette réglementation et sommes même au de-là des objectifs puisque la consommation énergétique de nos nouveaux magasins est d’environ 120 kWhep/m², soit 76% en dessous de l’objectif réglementaire.

Pour atteindre ces résultats, nous agissons quotidiennement sur de nombreuses sources de dépenses énergétiques, notamment l’isolation, les systèmes de CVC (chauffage, ventilation, climatisation) et l’éclairage.

Isolation

La conception de nos bâtiments doit être un compromis entre les températures estivales et les températures hivernales. Leur structure doit permettre d’évacuer la chaleur facilement en été, tout en limitant les déperditions en hiver. Pour atteindre cette performance optimale, IKEA met en place (au moment de la construction d’un bâtiment ou de sa rénovation) différentes installations techniques.

Par exemple, nos quais de livraison sont équipés de dispositifs qui épousent la forme des remorques des camions de livraison. Cela garantit ainsi une étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment et permet de limiter les pertes d’air non maîtrisées qui augmentent les consommations liées au chauffage ou à la ventilation.

Ikea-Energie-Camions

Magasin IKEA de Reims

Ventilation, chauffage et climatisation

Novateurs, les magasins IKEA (ouverts depuis août 2014) utilisent une technique de gestion de la ventilation appelée le « free cooling ». Ceux-ci exploitent au maximum le potentiel de rafraîchissement naturel : lorsque la température extérieure est inférieure à la température de consigne (température désirée à l’intérieur du magasin), la climatisation n’est pas enclenchée et le rafraichissement est assuré par l’apport d’air extérieur au travers d’une surventilation. Ce dispositif permet ainsi de réduire de 5% les consommations énergétiques.

IKEA-Energie-Free-cooling

Futur magasin de IKEA Nice

Autre technique, pour produire du froid tout en optimisant les consommations énergétiques, IKEA centralise sur les toits la production de froid nécessaire aux chambres froides et équipements réfrigérés. En effet, pour refroidir, les groupes frigorifiques produisent une grande quantité de chaleur. Cette source d’énergie est usuellement perdue : elle est rejetée dans l’air ambiant et peut parfois constituer une nuisance. La centralisation de ces groupes frigorifiques sur le toit combinée à l’installation d’un récupérateur de chaleur permet de valoriser cette énergie disponible. Dans ce cas précis, l’énergie est réutilisée pour assurer le préchauffage de l’eau chaude sanitaire, ce qui permet de réduire le coût de la facture énergétique.

Éclairage

Grâce à une meilleure gestion de nos besoins en lumière artificielle et à l’utilisation de nouvelles technologies d’éclairage, les magasins IKEA ont pu diminuer leur consommation électrique de 15%.

Pour limiter ces consommations, IKEA favorise par exemple la pénétration de l’éclairage naturel grâce à l’installation de vitrages en toiture et en façade, dans nos magasins mais également dans les bureaux et les restaurants. Certains de nos magasins sont également équipés de « puits de lumières », des ouvertures en toiture qui permettent de laisser passer la lumière naturelle du jour et de la diffuser dans des pièces sombres et éloignées des ouvertures traditionnelles. La lumière est collectée dans des conduits de lumière qui la concentrent, la dévient et la diffusent dans un espace grâce à des réflecteurs placés au niveau du plafond. L’ensemble de ces installations permettent un apport non négligeable de lumière naturelle qui, en plus de permettre un réel gain de consommation, est source de bien-être pour les utilisateurs (clients et collaborateurs).

Avant 10h (heure d’arrivée des clients), les zones accessibles au public ne sont éclairées que par 1/3 des luminaires qui sont déclenchés par une détection de présence. Ce niveau d’éclairage est suffisant pour les opérations de nettoyage et de mise en rayon. Dans les bureaux, des détecteurs de présence limitent également l’éclairage aux seules périodes de présence effectives du personnel.

Enfin, en début ou fin de journée, lorsque les apports en lumière naturelle sont moindres, l’éclairage artificiel est ajusté afin d’atteindre le niveau d’éclairage souhaité. Pour limiter au maximum la consommation électrique due à l’éclairage artificiel, IKEA investit 100 millions d’euros dans des luminaires LED pour ses magasins, dans le monde. Cette technologie permet d’économiser entre 30% et 40 % d’énergie par rapport aux éclairages classiques tels que les tubes fluorescents. En France, cette transition vers des magasins 100% LED est en cours et sera achevée en août 2017 grâce à un investissement total de près de 9 millions d’euros.

Ces exemples s’illustrent parfaitement dans le magasin IKEA de Clermont Ferrand

Le magasin IKEA de Clermont Ferrand est le plus performant en matière de gestion de l’énergie. Ouvert en août 2014, il a la plus faible consommation d’énergie par m² de tous les magasins IKEA dans le monde. Les raisons de ce succès : ce magasin comprend entre autres un mur solaire fournissant un chauffage naturel lorsque cela est nécessaire, de nombreux puits de lumière naturelle et un éclairage 100% LED. Enfin, en plus d’économiser de l’énergie, ce magasin en produit grâce à ses 700m² de panneaux solaires sur le toit.

Ikea-Energie-Toit-Clermont

Au-delà de ces actions d’efficacité énergétique, et avec pour objectif de renforcer notre crédibilité, nous nous sommes récemment engagés auprès d’un organisme de certification.

La certification BREEAM

IKEA s’est engagé, dans le cadre de sa politique environnementale, à appliquer les exigences du référentiel BREEAM International New Construction, niveau « VERY GOOD » pour tous ses nouveaux magasins, à partir de 2017.

Qu’est-ce que BREEAM ?

Le référentiel BREEAM® (« BRE Environmental Assessment Method ») est un standard de certification pour évaluer la performance environnementale des bâtiments. Créé en 1990, il s’agit du référentiel de qualité environnementale le plus ancien. Aujourd’hui, plus de 550 000 bâtiments sont certifiés BREEAM et deux millions sont en cours de certification de par le monde.

Le BREEAM s’articule autour de 9 thèmes qui définissent les objectifs en termes de réduction de l’impact environnemental :

  • Management ;
  • Confort et Santé ;
  • Energie ;
  • Transports ;
  • Gestion de l’eau ;
  • Matériaux ;
  • Déchets (gestion et réduction) ;
  • Biodiversité ;
  • Pollution.

 

Des points sont attribués sur chacun de ces thèmes en fonction des performances atteintes. Un système de pondération permet d’agréger ces notes et d’obtenir une note globale. Celle-ci, accordée sous forme de certificat, est classée selon différents niveaux : Unclassified, Pass, Good, Very Good, Excellent, Outstanding.

A partir de 2017, tous les nouveaux magasins IKEA atteindront le niveau « Very Good » du référentiel BREEAM.

Cela s’illustre parfaitement dans le futur magasin IKEA de Nice

A Nice, IKEA France développe la construction d’un magasin nouvelle génération en termes de développement durable. Il bénéficiera des dernières innovations environnementales tant dans sa conception que dans son utilisation quotidienne, avec :

  • l’installation de 7 000 m² de panneaux photovoltaïques ;
  • la création d’espaces végétalisés sur la toiture ;
  • l’aménagement de puits de lumière pour favoriser l’éclairage naturel ;
  • le renforcement de l’isolation thermique de l’enveloppe du bâtiment ;
  • l’éclairage 100% LED ;
  • la mise en place d’un système de géothermie.

 

Le magasin de Nice sera le premier magasin en France à répondre au critère BREEAM « Very Good ».

IKEA-Energie-Toit-végetalise

© Wilmotte & Associés SA_Inter IKEA Systems B.V. 2016

Au delà de l’énergie, d’autres impacts sont analysés et gérés durablement et intelligemment chez IKEA. La réduction de la consommation d’eau potable est un autre enjeu important pour le Groupe. Cela se traduit par exemple par la récupération des eaux de pluie pour les chasses d’eau du magasin et pour l’entretien des espaces verts. La biodiversité est également au cœur du défi de IKEA notamment via la végétalisation des toitures des nouveaux magasins et la création de canaux végétalisés. Situés entre les rangées des places de parking, ces canaux sont installés pour rendre à la nature sa capacité de ralentissement des eaux de ruissellement. Enfin, considérant l’air intérieur comme un critère de confort et un gage de prévention sanitaire, IKEA privilégie la qualité environnementale et sanitaire des matériaux en contact avec l’air intérieur (peintures, colles, dalles de sol, etc.). Cet engagement se traduit via le recours à des écolabels.