Comment les Jeunes se Mobilisent pour le Climat avec la COY11 ?

Comment les Jeunes se Mobilisent pour le Climat avec la COY11 ?

Lisibilité

À l’approche de la COP21 (qui aura lieu en fin d’année à Paris), politiques, entreprises et collectivités territoriales sont mobilisés pour que l’événement soit un succès et pour amorcer ensemble une transition. Mais la COP21, ce n’est pas seulement l’affaire des organisations. Les citoyens se rassemblent aussi autour de ces négociations climatiques et particulièrement les jeunes. Du 26 au 28 novembre 2015, la Conference of Youth veut rassembler plus de 5 000 jeunes investis dans les problématiques climatiques pour apprendre, débattre et passer à l’action sur le climat.

Chaque année en amont de la COP21, les jeunes se réunissent pour apporter leur contribution aux débats sur le changement climatique. L’événement, appelé Conference of Youth (Conférence de la Jeunesse ou COY), permet à des jeunes du monde entier de s’investir sur cet enjeu et de proposer leurs solutions.

Cette année, compte tenu de l’importance de la COP21 à Paris, l’événement promet d’être plus important que jamais. Celui-ci est organisé par plusieurs structures (Avenir Climatique, CliMates, la Fédération du scoutisme français, le Réseau français des étudiants pour le développement durable (REFEDD) et le mouvement WARN). Leur objectif : montrer que la jeunesse est mobilisée, solidaire, créative, compétente et responsable. 5 000 jeunes seront réunis au Parc des Expositions de Villepinte autour des enjeux de négociations climatiques.

L’objectif est de sensibiliser les jeunes, de les mobiliser et de proposer des solutions concrètes pour amorcer une transition vers un modèle de société plus durable. C’est aussi une manière d’impliquer les jeunes dans un évènement auquel ils ne croient plus toujours.

COY-COP21-1

Des ateliers, conférences formations, expositions, seront mis en place autour des thèmes de l’emploi, de la finance, du pouvoir d’achat, du logement, des transports, de la citoyenneté, de la santé et de l’environnement.

Pour que l’évènement soit le plus participatif possible, la COY11 propose à tous de s’investir en présentant leurs projets. Associations, entreprise de l’ESS, établissements scolaires… tout acteur qui a un message à porter ou une solution à proposer pour le changement climatique peut participer. C’est donc l’occasion pour les jeunes qui sont investis dans les questions du développement durable de montrer à tous comment ils agissent pour l’environnement et pour lutter contre le changement climatique.

Les candidatures sont actuellement ouvertes jusqu’à la fin du mois sur le site web de l’événement. Il est également possible de devenir bénévole sur cette page afin de participer à l’organisation et à la logistique de l’évènement.

La COY11 : une manière de porter la voix des jeunes dans les négociations climatiques

COY11 Mobilisations des Jeunes COP21

Dans un évènement très politique comme la COP21, des initiatives comme la COY ont trouvé leur place. En effet, les politiques ne sont pas les seuls investis dans les négociations. Depuis 2009, les associations de jeunes sont considérées comme un groupe à part entière au sein des négociations, au même titre que les chercheurs, les syndicats ou les entreprises. Sur 35 000 accréditations délivrées pour les négociations climatiques en 2009 à Copenhague, 21 000 étaient réservées aux ONG par exemple.

Les YOUNGO’s, qui forment officiellement l’assemblée des organisations non gouvernementales de la jeunesse accréditées comme organisations observatrices auprès de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, auront donc un rôle important à jouer. Certes, la décision finale sera faite par les politiques après de longues tractations diplomatiques, mais les organisations de la jeunesse pourront pousser certains sujets sur l’agenda ou rappeler aux gouvernements leur devoir moral et leurs engagements.

Participer à la COY11 est donc important pour construire et faire entendre la voix des jeunes dans ces négociations.

 

Crédit image : United Nations sur Shutterstock