Le développement durable en imprimerie

Le développement durable en imprimerie

Lisibilité

A A A

A l’ère où le développement durable est passé à une étape de nécessité absolue pour l’environnement et la planète entière, l’on se doit de développer des produits sains, d’adopter des pratiques qui participent au respect de l’environnement. Le secteur de l’imprimerie, qui a longtemps trainé sa réputation d’industrie polluante, se met de plus en plus dans la vague de « l’imprimerie durable ».

Alors si l’on se pose la question de savoir s’il est possible de réussir un projet écologique au sein d’une entreprise spécialisée dans l’imprimerie, la réponse est « OUI ». Les gouvernements et autorités, à travers le monde, mettent en place de nombreuses réformes pour faciliter cette transition aux pratiques durables pour les entreprises. Par exemple, le label imprim’vert créé en 1998 a pour but de récompenser les imprimeries qui vont dans le sens du respect de l’environnement. Cette récompense délivrée par les chambres de Commerce et d’Industrie exigent des entreprises, plus de sécurité pour le stockage des liquides dangereux de rétention, un abandon des produits étiquetés toxiques, une élimination conforme des déchets dangereux, etc. Ou la norme ISO 14001 relative aux papiers recyclés.

Pour réussir un projet écologique, l’entreprise d’imprimerie doit se tourner vers les pratiques et technologies vertes. Et en la matière, une panoplie d’offres sont disponibles sur le marché.

Les technologies Vertes en imprimerie

Dans le cadre des activités d’une imprimerie qui veut réussir son projet écologique, l’usage de certains matériaux peut contribuer à sa réalisation :

  • les encres minérales : pour remplacer le pétrole, l’usage du lin, du tournesol, du colza ou du soja qui sont des produits de même qualité que le pétrole ;
  • les vernis : préférer le vernis acrylique à l’eau aux autres types de vernis ;
  • le mouillage sans alcool : qui préserve la santé de l’homme et fait économiser à l’entreprise près de 10 à 20% de papier sur les presses à feuilles grâce à un démarrage plus rapide ;
  • l’alimentation des encres par pompes automatiques : qui favorise la réduction des déchets, un encrage plus optimisé et une meilleure qualité d’impression ;
  • le calage robotisé : qui optimise la consommation de l’encre et permet de réduire le gaspillage de papier ;
  • l’aspiration des déchets de papier : pour favoriser un meilleur recyclage des papiers ;
  • etc.

Les pratiques vertes en imprimerie

Pour réussir son projet écologique, une entreprise d’imprimerie peut également passer par des pratiques plus responsables :

  • utiliser le numérique pour les tirages courts : il permet d’utiliser une large gamme de papier écologique. En complément de l’offset, il permet d’éviter la gâche papier et de réduire les déconvenues liées au fonctionnement des appareils telles que le calage de démarrage ou la plaque ;
  • l’impression grand format : l’utilisation des encres éco-solvants.

 

Article rédigé en partenariat avec Flyeralarm.

Crédit photo : Imprimerie sur Shutterstock