Est-il plus écologique de lire des livres papiers ou une liseuse ?

Est-il plus écologique de lire des livres papiers ou une liseuse ?

Lisibilité

Livre ou liseuse / tablette : quel est le plus écologique ? C’est la question que se posent beaucoup de consommateurs. Alors, faut-il choisir un livre ou une liseuse pour protéger l’environnement ? Décryptage.

Pour proposer une actualité connectée aux attentes de ses lecteurs, e-RSE.net propose chaque semaine de répondre aux questions que vous vous posez sur le développement durable, l’écologie ou la consommation responsable. Posez-vos questions sur notre page dédiée, et chaque semaine, nous répondrons à l’un d’entre vous. Cette semaine, c’est Murielle qui nous demande « Est-il plus écologique d’acheter des livres ou une liseuse ? ».

On peut en effet logiquement se poser la question : d’un côté, pour fabriquer des livres, il faut du papier et donc couper des arbres. De l’autre, il faut aussi beaucoup de matériaux et de l’énergie pour fabriquer une liseuse électronique. Mais avec, on peut lire théoriquement une grande quantité de livres. Alors, que vaut-il mieux choisir ? Acheter plusieurs livres papiers, ou une seule liseuse électronique ? Voyons ce que disent les experts

Livre ou liseuse : quel est le plus écologique ?

livre liseuse impact environnement

Pour mesurer l’impact environnemental d’un livre, on doit évaluer les processus et la quantité de matériaux nécessaires pour fabriquer un ouvrage et mesurer leurs impacts. De la même façon, pour mesurer l’impact environnemental d’une liseuse il faut évaluer les différents matériaux et processus de production. On doit aussi évaluer le nombre moyen de livres qui sont effectivement lus sur une liseuse en fonction de la durée moyenne d’utilisation de ce produit.

Plusieurs études se sont attachées à faire tous ces calculs. Comme on peut s’y attendre, l’étude montre qu’une liseuse a des impacts environnementaux plus importants qu’un livre sur son cycle de vie : entre 150 et 230 kg de CO2 pour une liseuse (en fonction des modèles), contre environ 1.3 kg en moyenne pour un livre (s’il ne sert qu’une fois). Sauf que sur une liseuse, on peut théoriquement lire des centaines de livres.

Toutefois, lorsqu’on regarde les chiffres, on voit qu’il faut environ lire une centaine de livres sur une liseuse pour que cela commence à être intéressant sur le plan environnemental. C’est là que les choses se corsent : d’après les études sur le sujet, la majorité des Français lisent entre 1 et 9 livres par an. Si on se situe dans cette moyenne, il faudrait en moyenne plus de 10 ans pour que l’on ait compensé l’impact environnemental de notre liseuse par rapport à l’achat de livres classiques. Or ces appareils ne durent pas toujours 10 ans, il faut parfois les remplacer et là, l’impact environnemental augmente.

Livre ou liseuse et écologie : une question de pratique

En résumé pour savoir quel est le plus écologique et le plus respectueux de l’environnement entre un livre et une liseuse, il faut avant tout vous demander quelles sont vos habitudes en matière de lecture. Si vous ne lisez qu’un ou deux livres par mois (ce qui est déjà bien), inutile d’acheter une liseuse : l’impact de votre appareil en termes d’extraction de ressources et de dépense énergétique sera supérieur à celui de l’achat de livres neufs.

Si vous êtes un boulimique de lecture et que vous lisez plusieurs livres par semaine, l’achat d’une liseuse peut commencer à se justifier. Mais attention : il faut prendre soin de votre appareil. Le plus important en termes d’impacts étant la fabrication de votre produit, il faut à tout prix éviter qu’il tombe en panne et que vous deviez en racheter un. Il faut donc être très précautionneux et faire en sorte de garder sa liseuse le plus longtemps possible.

Mais il faut aussi savoir que vous pouvez aussi lire des livres papiers en réduisant leur impact sur l’environnement : par exemple en achetant des livres issus de papiers recyclés ou certifiés, en achetant d’occasion, en donnant une seconde vie aux livres que vous avez lu.

Livre ou liseuse : les limites de la pensée technologique

impact ecologique liseuse

Enfin, cette question de la comparaison livre – liseuse est aussi symptomatique d’un problème de société plus large : le rôle que nous donnons à la technologie et l’importance que nous lui donnons. Lorsqu’on regarde la liseuse par rapport au livre, au premier abord c’est vrai que l’on peut y voir des avantages : mettre plusieurs livres au même endroit, ne plus couper de bois pour le papier… Mais nous avons tendance à oublier que la liseuse est un objet technologique complexe.

Un livre, ce n’est que du papier, issu donc d’une ressource renouvelable (le bois) que l’on peut théoriquement produire à l’infini (il suffit de faire pousser du bois, qui en plus aide à lutter contre le réchauffement climatique). On peut aussi le recycler un certain nombre de fois : le papier, mais aussi le livre, que l’on peut donner, prêter. La liseuse, quant à elle, n’est pas issue de matériaux renouvelables mais de ressources dont on dispose en quantités limitées sur la planète : des métaux, des métaux rares dont l’extraction affecte fortement l’écosystème. En plus, comme ces matériaux sont présents en très petite quantité dans les éléments électroniques d’une liseuse, ils sont difficilement recyclables : c’est ce que l’on appelle la dispersion.

En gros, on est face à un objet « low tech » d’un côté et à un objet « high tech » de l’autre. Si notre société a tendance à valoriser la high-tech, elle est en général souvent plus néfaste sur le plan environnemental. Dans le cas de la liseuse, même si on lit beaucoup de livres, même si l’on garde sa liseuse longtemps, il est difficile de considérer que son impact environnemental est meilleur que celui d’un livre. Il suffit pour s’en convaincre, de regarder l’état des mines, partout dans le monde, dans lesquelles on extrait les matériaux nécessaires pour fabriquer tous nos objets électroniques high-tech.

Pour conclure : en général, le livre sera plus écologique que la liseuse pour la plupart des gens. Si vous faites partie de ceux qui lisent assez pour que l’achat d’une liseuse soit intéressant sur le plan environnemental, pourquoi pas. Mais gardez à l’esprit que votre objet électronique a un impact important et qu’il faut en prendre soin, et si besoin le recycler !