Louer plutôt qu’acheter : un mouvement qui s’empare de nos Smartphones

Louer plutôt qu’acheter : un mouvement qui s’empare de nos Smartphones

Lisibilité
by Marine Diers Marine Diers
A- A A+

Notre modèle de consommation est actuellement majoritairement basé sur la possession individuelle de nos biens. Aujourd’hui, nous avons souhaité parler d’un modèle qui prend de plus en plus de place au sein de notre société, celui de la mutualisation et de l’usage. Pour cela, partons à la découverte de la coopérative Commown et de ses téléphones en location. Décryptage de ce beau projet…

L’initiative « Commown », louez votre Smartphone éthique

Tout est dit à travers le nom de cette initiative : Commown est la contraction de “Commun” et de “own” (posséder en Anglais).

Commown est un projet ayant pour objectif de lutter contre les impacts négatifs du cycle de vie de notre téléphone (pollution liée aux matériaux, exploitation des travailleurs par les fabricants, obsolescence programmée, gestion des déchets…), et ainsi de valoriser l’électronique responsable. Chez Commown, rien n’est à vendre… Les téléphones sont à louer ! Et il ne s’agit pas de n’importe quel téléphone mais bien des Fairphone, ces téléphones modulaires conçus pour durer et garantissant des conditions de fabrication dignes et écologiques.

Vous souhaitez louer un téléphone plutôt que d’en acheter un ? Deux offres de location sont proposées sur le site de Commown, à 19€ et 29€ par mois. Cela peut paraitre cher, mais le système de location possède de nombreux avantages : remplacement de votre smartphone en cas de défaillance ou de vol, réparation en cas de casse, mise à jour gratuite, possibilité de profiter d’une batterie neuve une fois par an, etc. De plus, pour rappel, le Fairphone 2 neuf vaut tout de même plus de 500€.

Comment ça marche ? Une coopérative et des membres impliqués

De plus en plus d’associations, d’entreprises mais aussi de citoyens se sentent concernés pour l’enjeu de l’électronique responsable. Des projets comme Commown s’emparent du sujet et tentent de faire grandir ce mouvement.

Chez Commown, l’engagement part du consommateur pour atteindre, on l’espère, les industriels. En effet, chaque membre est co-propriétaire de l’ensemble de la flotte de téléphones et a donc tout intérêt à allonger la durée de vie des appareils pour réduire les coûts. Avec cette nouvelle vision, vendre toujours plus de téléphones n’a plus vraiment d’intérêt pour les fabricants, c’est le fait de les faire durer dans le temps qui devient rentable. Ce nouveau mode de fonctionnement pousse les fabricants à concevoir des produits qui durent le plus longtemps possible… et ça c’est plutôt chouette !

Du lancement au développement de « Commown »

Lancé par Élie Assémat, Adrien Montagut et Alexandre Guittard, Commown est pour le moment une association et le restera le temps de trouver des membres, des investissements et de réunir des précommandes. L’objectif est que l’association se transforme très vite en une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC). Dès lors, les clients qui le souhaitent pourront devenir sociétaires.

Depuis avril 2017, Commown est dans une phase de précommandes. Pour se lancer, la coopérative doit réunir 1 000 clients en précommande. Ils sont pour le moment un peu plus de 100 à avoir rejoint le mouvement. Affaire à suivre donc !

Dans le futur, Commown ne compte pas se limiter aux Smartphones. La coopérative souhaite proposer des ordinateurs, mais aussi des tablettes « Fair ».

Pour en savoir plus

Suivez l’avancement du projet sur Facebook et Twitter, et devenez COMMOWNERS !

 

Crédit photo : Smartphone sur Shutterstock.

Vous aussi, vous avez développé une initiative ayant un impact social ou environnemental positif sur notre quotidien, n’hésitez pas à nous contacter sur dede@comeen.com.