Méthodes agiles : définition et champs d’application

À quoi correspondent exactement les « méthodes agiles » ? Quels en sont les fondements et les principes ? Comment les méthodes agiles peuvent-elles impacter les stratégies RSE ?

Définition et origine des méthodes agiles

Méthodes agiles, qu’est-ce que c’est ?

On désigne sous le terme de « méthodes agiles » un ensemble cohérent de pratiques et techniques de management et/ou de gestion de projets. La ligne directrice de ces pratiques tend à privilégier la réflexion et l’action collectives au détriment de la décision hiérarchique unilatérale, l’adaptabilité et la réactivité permanentes plutôt que la mise en œuvre systématique de modèles de process pré-existants, la créativité et l’inventivité considérées comme supérieures à l’application de procédures figées.

L’objectif affiché de ce type de méthodologie se décline en deux mots clés : rapidité ET efficacité.

Origine et applications

Le concept de méthodes agiles a été formalisé en 2001 via la publication du Manifeste Agile par 17 experts du développement de logiciels. Ce manifeste référence et consacre toute une série de pratiques dont certaines remontent aux années 1930. Si les méthodes décrites sont particulièrement adaptées à l’univers informatique, elles peuvent s’appliquer à de nombreux autres secteurs d’activité, marchands ou non. Les plus connues sont les méthodes Scrum et XP (Extreme programming).

Valeurs et principes des méthodes agiles

Les 4 valeurs fondatrices

  • L’apport des individus et les interactions induites priment sur les processus modélisés.
  • Les éléments pratiques et opérationnels l’emportent sur le diktat de la documentation.
  • Une collaboration effective prestataire/client est plus productive qu’une simple relation contractualisée.
  • La dynamique du changement et l’adaptabilité valent mieux que l’application conforme d’un plan initial.

Les 12 principes méthodologiques

  • La satisfaction du client est une priorité absolue.
  • Toute demande de changement doit être entendue et étudiée avec bienveillance.
  • Toute commande doit être honorée dans les meilleurs délais et avec le plus haut niveau de qualité possible.
  • Une équipe projet doit travailler à la fois en autonomie et en coopération avec le client, dans un rapport de confiance bilatéral avec le gestionnaire.
  • Les projets doivent s’articuler sur la motivation de chaque membre de l’équipe.
  • Aucune communication à distance via les nouvelles technologies ne peut remplacer la relation directe, en face-à-face et/ou en groupe de travail.
  • Tout produit livré doit être évalué en termes de qualité et de progrès relatif.
  • Les rythmes de travail doivent être aménagés de manière à être soutenables pour être constants.
  • Ferveur et rapidité d’exécution ne doivent jamais s’exercer au détriment de la qualité.
  • La simplicité optimale des processus est essentielle à leur efficacité.
  • Les équipes projet doivent s’auto-organiser au mieux et en responsabilité.
  • Auto-évaluation, adaptation aux changements et proactivité sont les clés d’une efficacité durable.

Méthodes agiles et RSE

Les méthodes agiles peuvent impacter les stratégies RSE des entreprises ou autres organisations, de deux manières différentes et souvent complémentaires :

  • La plupart des principes agiles, par leur nature même, favorisent le bien-être au travail des employés, ainsi que l’instauration et le maintien d’un bon dialogue avec les diverses parties prenantes.
  • Ces principes peuvent s’appliquer directement à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique RSE.