Ecologie, santé, argent : relevez le challenge de la mobilité active !

Ecologie, santé, argent : relevez le challenge de la mobilité active !

mobilite active ecologie sante
Lisibilité
by Clément Fournier Clément Fournier
A- A A+

Et si une des manières d’être écolo au quotidien, c’était de réapprendre à être actif ? De réapprendre à marcher ? Relevez le challenge de la mobilité active et soyez plus écolo, en bonne santé et économisez de l’argent !

Ca ne sera pas une surprise pour vous si l’on vous dit que les transports font partie des secteurs les plus polluants dans notre vie. Dans la vie d’un français, le transport est le deuxième poste de pollution, juste derrière l’habitation (et les dépenses d’énergie pour la maison). Et c’est logique : la plupart des déplacements se réalisent en voiture, qui brûle soit du pétrole soit du diesel. Chaque fois que vous vous déplacez avec une voiture, vous émettez donc un joli combo de gaz à effet de serre, de particules fines et de pollutions diverses.

Mais tout cela n’est pas une fin ! Vous pouvez changer les choses en adoptant le challenge de la mobilité active.

Pourquoi revenir à la mobilité active ?

Marcher-travail-reunion-sante-bien-etreLa mobilité active regroupe tous les modes de transport qui se basent sur l’action musculaire plutôt que sur un moteur ou une source d’énergie externe. Il s’agit donc de la marche, du vélo, mais aussi de la trottinette, du roller ou encore du skate.

La mobilité active, c’est bon pour la planète

La première raison de revenir à ce type de locomotions, c’est que c’est bon pour la planète. En effet, quand vous marchez, que vous faites du vélo ou que vous vous déplacez en skate, c’est 0 émissions de CO2. Pas de pollution non plus liée à la production d’un engin complexe, pas de ressources utilisées… L’impact négatif sur la planète est donc nul (ou presque).

La mobilité active, c’est bon pour la santé

L’autre raison, c’est que c’est bon pour votre santé. Les sociétés modernes utilisent de moins en moins leur corps pour se déplacer. En France, on marche en moyenne 5000 pas par jour, ce qui est moitié moins que le minimum recommandé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). La majorité des Français est donc considérée comme sédentaire. Une étude britannique a montré que durant les 20 dernières années, le nombre de trajets effectués à pied a diminué de près de 30%. Or la marche, selon de nombreuses études, reste l’une des meilleurs façons de préserver sa santé articulaire, cardio-vasculaire, de lutter contre les maladies métaboliques (diabète, obésité) et de prolonger son espérance de vie. Plusieurs études scientifiques ont d’ailleurs prouvé que la marche rapide est plus efficace que la course à pied sur le plan de la santé. Mais c’est aussi valable pour les autres modes de déplacement actifs comme le vélo.

La mobilité active, c’est bon pour le porte monnaie

Enfin, dernière bonne raison de pratiquer la mobilité active : ça coûte moins cher. Pas d’essence à payer, moins d’entretien pour votre véhicule, pas d’assurance à payer (si vous n’avez pas de voiture).

Adoptez le challenge de la mobilité active

ville sans voiture véloPour réapprendre à utiliser des moyens de transports actifs, ce n’est pas très compliqué. Il suffit d’un peu de volonté, mais au bout de quelques temps, on en retire des bénéfices en termes de santé, d’économies et en termes écologiques. Mais alors comment faire ? Lancez-vous un challenge de la mobilité active ! Commencez par télécharger une appli de mesure de vos pas et déplacements. Ensuite, passez une ou deux journées normales pour vous situer. Si vous marchez moins de 3000 pas par jour, c’est que vous êtes très sédentaire et il faut vous y mettre ! Entre 3000 et 6000 vous êtes dans la moyenne, mais cela reste trop peu. L’objectif est de dépasser les 10 000 pas par jour. Voici comment y parvenir facilement.

  • Ne prenez plus jamais la voiture pour les trajets de moins de 5 km. A moins de 2 km, la marche est de toute façon le moyen de transport le plus rapide. Au dessus il y a le vélo, qui est plus rapide que la voiture en ville. Un trajet de 5 km en vélo ne prend que 30 minutes lorsque vous êtes habitués !
  • Essayez de vous rendre à votre travail à pied ou à vélo. C’est faisable si vous habitez à moins de 10 km en vélo, au delà cela peut commencer à faire long si l’on a pas l’habitude. Dans ce cas, prenez les transports en commun : les études montrent que les français qui prennent le plus les transports en commun sont aussi ceux qui marchent le plus et sont le plus en forme.
  • Marchez de plus en plus vite : la marche rapide est plus efficace que la marche lente. Quand vous vous sentez à l’aise, accélérez quelques minutes puis revenez à un rythme moins soutenu si vous fatiguez. Accélérez régulièrement jusqu’à ce que cela devienne une seconde nature.
  • En transport en commun, arrêtez vous un arrêt avant votre objectif. Dans les grandes villes deux arrêts de bus ou de métro sont généralement séparés par seulement 500 mètres. Cela vous prendra à peine 5 minutes de plus.
  • Prenez les escaliers plutôt que les ascenseurs et les escalators
  • Essayez les modes de déplacements plus originaux : trottinette, roller, skate …

 

Le but ? Arriver progressivement à 10 000 pas par jour et ensuite tenter d’atteindre 15 000 ! Votre cœur, votre santé, la planète et votre porte monnaie vous remercieront.

  • T

    “Un trajet de 5 km à pied ne prend que 30 minutes lorsque vous êtes habitués !” … Cela fait du 10km/h, soit une allure de footing. Essayez donc d’arriver au bureau après avoir parcouru cette distance à cette vitesse, les collègues apprécieront !

  • Clément Fournier

    C’est exact ! Il s’agit d’une bête erreur, je parlais du vélo juste avant et je voulais bien évidemment parler du vélo aussi dans cette phrase ci, c’est corrigé !

    My bad ! Mais après tout, si votre bureau est équipé d’une douche, le footing pour aller au travail, pourquoi pas ?

    Désolé pour la petite erreur et merci à vous deux de me l’avoir indiquée,

  • Charles-Antoine ☝️

    Et en vélo 5 kms se font aisément en 20 Minutes 😉