Association Nationale des Industries Alimentaires

Secteur : Association des Industries Alimentaires en France
Site Web : http://www.ania.net/
Année de création : 1968
Effectif : 20
Siège social : Paris

L’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) rassemble 18 fédérations nationales sectorielles et 23 associations régionales, représentatives des 15 789 entreprises alimentaires de France. L’agroalimentaire est le premier secteur économique français avec un chiffre d’affaires de 157.6 milliards d’euros et le premier employeur industriel avec 493 272 salariés. L’ANIA est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, des administrations et des médias sur les sujets liés à l’alimentation.

Enjeux RSE de l’ANIA

Qualité des produits : les industriels sont attentifs à toujours améliorer la qualité/composition nutritionnelle de leurs produits. L’ensemble de ces engagements traduisent la volonté de nos secteurs de participer à l’amélioration de l’offre alimentaire proposée aux consommateurs français. Et cet effort est désormais mesurable, et ce depuis 2008, grâce à l’observatoire de la qualité des aliments (OQALI). L’implication de l’ANIA et l’engagement de ses secteurs permettent d’objectiver les efforts réalisés ces dernières années sur la composition des produits et de suivre précisément dans les années à venir les  évolutions.


L’emploi local : avec près de 430 000 emplois, l’industrie alimentaire est le 1er employeur industriel du pays avec plus de 17 000 entreprises dont 98 % de PME et TPE. Au niveau local, ces industries sont accompagnées par un réseau d’associations régionales, les ARIA, qui s’attachent à accompagner les entreprises agroalimentaires sur le terrain dans toutes leurs problématiques du quotidien. Les entreprises agroalimentaires transforment 70% de la production agricole française et sont implantées au plus près des zones de production et d’élevage. Leur répartition sur l’ensemble du territoire au plus proche de l’amont agricole permet également d’optimiser la logistique et de diminuer au maximum les temps de traitement entre production agricole et transformation industrielle. L’industrie agroalimentaire est donc par essence une industrie très localisée et très liée à l’amont agricole.


L’environnement : dans l’industrie alimentaire, c’est au quotidien que les entreprises s’engagent pour garantir au consommateur des produits dont l’impact sur l’environnement est le plus faible. De nombreuses initiatives ont été engagées en ce sens, aussi bien sur les approvisionnements, sur le process industriel (réduction d’eau, d’énergie, optimisation de la ressource), sur la logistique que sur les emballages. La COP 21 a été l’occasion de dresser un panorama de ce que nous faisons déjà, et de réfléchir à de nouvelles initiatives pour l’avenir. C’est le sens du Livre vert des industries alimentaires, qui recense 100 actions engagées pour lutter contre le changement climatique. En complément, sur la dimension Economie Circulaire, l’ANIA a récemment publié une vidéo pour présenter la notion d’Economie Circulaire adaptées aux IAA.


La RSE : afin d’accompagner les démarches de progrès, notamment les PME-TPE, l’ANIA a réalisé un « kit RSE » qui donne les moyens opérationnels de mettre en place une démarche RSE simple, concrète et progressive grâce à une auto-évaluation. Et pour aller plus loin, l’ANIA, Coop de France, la FCD et la FEEF, en partenariat avec GreenFlex, ont développé la plateforme Valorise qui vise à simplifier le reporting RSE entre fournisseurs et distributeurs grâce à un unique questionnaire en ligne.



Gaspillage alimentaire : les IAA s’impliquent également pour réduire le gaspillage alimentaire, tel que le présente la charte anti gaspi de l’ANIA. L’ANIA est également partenaire du Pacte National de lutte contre le gaspillage alimentaire et s’investit dans les différentes actions mises en place


Adeena Campas
  Association Nationale des Industries Alimentaires
  Directrice Développement Durable
Constance Malfoy
  Association Nationale des Industries Alimentaires
  Responsable communication

Discrimination et bien-être au travail : comment les entreprises alimentaires s’engagent ?

Les salariés constituent le cœur de l’entreprise. Leur motivation est un atout majeur pour son bon fonctionnement. De même que leur intégration aux projets de l’entreprise et leur mobilisation permettent de multiplier les talents, les idées et les innovations possibles. C’est notamment vrai pour les entreprises du secteur alimentaire qui, pour certaines, sont aujourd’hui pleinement engagées dans cette démarche, avec de…

Découvrir cet exemple de démarche RSE ou cette initiative Développement Durable