Ouragan Irma : Aller au-delà des engagements d’assureur et d’assisteur

Ouragan Irma : Aller au-delà des engagements d’assureur et d’assisteur

Lisibilité
by Marie-Christine Lanne Marie-Christine Lanne
A- A A+

Irma vient de dévaster les îles paradisiaques de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Au-delà des garanties d’assurance et d’assistance de leurs clients, Generali et Europ Assistance ont voulu en faire plus pour les populations sinistrées. Explications avec Marie-Christine Lanne, Directrice de la communication et des engagements sociétaux chez Generali France.

Le changement climatique a pour effet d’intensifier les ouragans. Irma a, en ce domaine, battu quelques tristes records dont celui de la plus longue durée en catégorie 5. C’est au summum de son intensité qu’il est passé au-dessus des îles des Antilles Françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Nous avons tous assisté de loin, impuissants, au désastre qu’Irma a semé laissant entre 60 et 90 % de ces territoires ravagés.

Via sa filiale Outre-Mer, GFA Caraïbes, Generali France sera l’un des 4 assureurs le plus exposés, sinon celui qui prendra la plus grosse part à ces dommages et pertes d’exploitation compte tenu de sa part de marché. Les dommages économiques totaux, bien supérieurs aux dommages assurés, sont estimés pour l’heure à 1,2 Mds €. C’est considérable si l’on rapporte cette somme à la modeste surface de ces territoires. A titre de comparaison, les inondations du printemps 2016 avaient généré, notamment en Ile de France, le même montant de dommages mais sur des territoires beaucoup plus vastes.

Seulement 1 foyer sur 2 assuré aux Antilles

Jean-Laurent Granier, PDG de Generali France, a appelé dès le lundi suivant la catastrophe tous les collaborateurs de l’entreprise ” à faire preuve d’une écoute et d’une disponibilité redoublées envers tous ceux qui ont été confrontés à Irma pour les aider à reconstruire le plus rapidement possible leurs vies, leurs domiciles et leurs outils de travail. Des mesures spéciales ont été adoptées par toute notre profession pour simplifier les démarches administratives et procéder au règlement des sinistres. Je ne doute pas que les équipes de Generali et Europ Assistance sauront se montrer exemplaires”.

Mais Irma laissera bien plus de démunis que les foyers assurés : on estime en effet que seulement un foyer sur deux est assuré sur ces territoires. Beaucoup de logements précaires sont dévastés… et sans doute c’est ceux dont on peut penser qu’ils ne sont pas assurés, c’est à dire ceux des personnes les plus modestes.

C’est pour penser aussi à ceux-là que Generali France et Europ Assistance ont souhaité “faire plus”. En se rapprochant de la Fondation de France qui a été nommée par le Premier Ministre pour coordonner la collecte de dons privés, l’équipe de Generali et d’Europ Assistance a voulu témoigner de sa solidarité à nos compatriotes d’Outre-Mer. En y associant toutes celles et tous ceux de ses collaborateurs et agents généraux désireux de faire un don.

C’est via la plateforme de Crowdfunding Commeon que la collecte a été organisée dès la semaine suivant l’Ouragan. Europ Assistance a, de son côté, décidé de dédier gratuitement un numéro d’appel à l’association France Victimes missionnée sur place par la Fondation de France pour apporter une assistance psychologique aux sinistrés qui y feront appel. Et l’on sait que les rescapés d’Irma en ont grand besoin tant ils se sont vus passer près de la mort.

La RSE au cœur de la vision de Generali

« Live the community » c’est l’une des quatre valeurs du groupe Generali. Non pas seulement développer son activité dans les pays et territoires où il opère mais aussi contribuer activement à leurs enjeux. Cette valeur répond à la vision que le 3ème assureur européen s’est définie : « Nous voulons activement protéger et améliorer la vie des gens ». S’inscrivant dans cette vision, Generali France a lancé de multiples initiatives pour promouvoir la Responsabilité Sociale et Environnementale : création du mouvement des Entrepreneurs d’avenir en 2009, soutien de l’expédition de Jean-Louis Etienne au-dessus de l’Océan Arctic en 2010 pour attirer l’attention sur la fonte de pôles et les dérives environnementales, lancement de la charte et des trophées du Sport Responsable en 2012. En 2013, Generali est le 1er assureur à s’intéresser aux effets néfastes de la pollution atmosphérique sur la santé en devenant partenaire des travaux de recherche menés dans ce domaine par le CNRS avec le parrainage de l’observatoire atmosphérique Generali, grand ballon captif du parc André Citroën à Paris.

Tous ces engagements ont été mis en place pour participer à la transformation des consciences, des comportements face au risque majeur qui pèse sur l’avenir de l’humanité : le changement climatique. Qui voudrait en effet d’un avenir où un ouragan de la force d’Irma surviendrait toutes les semaines lors de la saison des Ouragans ?

 

Crédit photo : Ouragan Irma sur Shutterstock.