Passeport Avenir et Frateli : une fusion pour l’égalité des chances

Passeport Avenir et Frateli : une fusion pour l’égalité des chances

Lisibilité

A A A

Passeport Avenir et Frateli, les deux plus importantes associations en France de lutte contre l’inégalité des chances dans l’accès aux études supérieures puis à l’emploi (plus de 12 000 jeunes accompagnés en 2016), ont validé le principe d’une fusion entre égaux. Sylvie Fernandes, Directrice Communication de l’Association Passeport Avenir, revient sur cette fusion.

La France, un des pays où la mobilité sociale est la plus faible

La campagne présidentielle a montré l’enjeu central que représentent les inégalités dans notre pays :

  • A niveau équivalent, les jeunes issus de milieux populaires s’orientent moins souvent vers des études exigeantes (37% moins fréquemment que les élèves de milieux favorisés, source rapport D’E. Huillery) ;
  • La France est l’un des pays développés où le niveau d’études des enfants est le plus fortement déterminé par celui des parents ;
  • A diplôme égal, les jeunes diplômés issus des quartiers populaires connaissent un taux de chômage trois fois supérieur à celui des autres diplômés.

L’action de Passeport Avenir et Frateli

Pour aider l’école dans sa mission de promotion sociale, la société civile doit se mobiliser à ses côtés. Depuis plus de douze ans, Frateli et Passeport Avenir ont développé des programmes destinés à apporter aux élèves les moins favorisés tout ce qui leur permet de construire leur réussite et leur confiance en soi : aide à l’orientation, soutien méthodologique, connaissance des filières et des métiers, développement de réseaux, opportunités à l’international. Des milliers d’étudiants issus de milieux modestes sont accompagnés, notamment dans le cadre de programmes de mentorat, par des professionnels désireux de partager leurs savoirs et leur expérience.

« Nous pouvons tous nous engager dans des actions de mentorat et d’accompagnement pour aider les jeunes les moins favorisés à construire leur avenir sans discrimination ni autocensure. Les entreprises ont été pionnières dans ce mouvement car nous voulons favoriser, parmi nos futures équipes managériales, une plus grande diversité de profils. Avec ce rapprochement, nous allons renforcer la mobilisation de la société civile, et nous pouvons envisager, au-delà de nos programmes existants, de nouveaux leviers d’action pour influer davantage sur l’ensemble de l’écosystème. » rapporte Christian Nibourel, Président de Passeport Avenir et Président d’Accenture France & Benelux.

« L’égalité des chances a toujours été un défi important, aujourd’hui c’est devenu une urgence. Le mentorat, c’est une façon à la fois humaine et souple d’exercer sa responsabilité citoyenne. » souligne Boris Walbaum, fondateur de Frateli.

Une fusion pour changer d’échelle

C’est parce qu’elles partagent la même analyse et qu’elles se fondent sur les mêmes valeurs que les deux associations référentes engagent un rapprochement. Validé par leurs conseils d’administrations, ce projet de fusion vise à changer d’échelle en démultipliant leur action sur les fronts de l’orientation, de la réussite dans les études et de l’accès aux emplois de qualité.

« En nous unissant, notre ambition n’est plus d’accroître de 10% ou 20% par an le nombre de nos bénéficiaires mais de transformer notre pays. Pour cela, il nous faut décupler nos actions et notre impact, notamment grâce au digital et au plaidoyer. Nous voulons aussi envoyer un message aux entrepreneurs sociaux : il est temps de nous unir pour créer des acteurs majeurs qui vont peser sur le destin de notre pays. » ajoutent Benjamin Blavier et Boris Walbaum qui co-dirigeront la future structure.

Frateli et Passeport Avenir coordonnent d’ores et déjà leurs activités sur le terrain :

  • La région Auvergne-Rhône-Alpes est pilote avec une antenne régionale commune ;
  • Les deux associations développent en commun JobReady, une plateforme destinée à valoriser les compétences développées en dehors des études ;
  • Passeport Avenir met à disposition des parrains Frateli « Tous Mentors », Mooc sur le mentorat de jeunes et Frateli met à disposition des lycéens de Passeport Avenir sa plateforme d’aide à l’orientation Inspire.

 

Pour réussir cette fusion, les deux structures se sont données une méthode de travail inscrite dans un calendrier resserré. Elles sont accompagnées par une équipe d’Accenture mise à disposition par la fondation Accenture.